Lustenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lustenau
Blason de Lustenau
Héraldique
Lustenau
Vue aérienne
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Vorarlberg Vorarlberg
District
(Bezirk)
Dornbirn
Conseillers municipaux 36 (19 ÖVP, 11 FPÖ et sans parti, 4 Grüne, 2 SPÖ et indépendants)
Maire Dr. Kurt Fischer (ÖVP)
Code postal 6890, 6893
Immatriculation DO
Indicatif 43+
Code Commune 05577
Démographie
Population 21 441 hab. (2013)
Densité 951 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 47″ nord, 9° 40′ 40″ est
Altitude 404 m
Superficie 2 255 ha = 22,55 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Vorarlberg
Voir sur la carte administrative de la zone Vorarlberg
City locator 14.svg
Lustenau
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Lustenau
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Lustenau
Liens
Site web http://www.lustenau.at

Lustenau est une Marktgemeinde du Vorarlberg en Autriche. Elle est située au bord du Rhin qui forme la frontière avec la Suisse. Avec 21 441 habitants (2013), c’est la Marktgemeinde la plus peuplée d’Autriche et elle est située à l’ouest de l’état régional du Vorarlberg.

La commune est subdivisée en 4 paroisses, auxquelles les habitants font souvent référence: Rotkreuz, Rheindorf, Kirchdorf et Hasenfeld.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Lustenau est située sur la rive est du Rhin, qui sert de frontière avec le Canton de Saint-Gall, en Suisse. Son altitude est de 404 mètres au-dessus du niveau de la mer. Du fait que la commune soit située au fond de la vallée du Rhin, il n’y a pas de collines ni de montagnes.

Lustenau est limitée à l’ouest par le Rhin et au Nord-est par la Dornbirner Ach. Le territoire s’étend sur environ 8,5 km du nord au sud, et sur environ 4 km d’est en ouest.

Comme la place de la église de Lustenau est peinte en bleu, le centre du village s'appelle la place bleue (en Allemand Blauer Platz).

Communes limitrophes de Lustenau
Höchst Fußach Lauterach
Au, St. Margrethen (CH) Lustenau Dornbirn
Widnau (CH) Hohenems, Diepoldsau (CH)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Lustenau dérive d'un document du 24 janvier 887, signé par le roi carolingien Charles III le Gros, avec le titre «Lustenauua curti regali», signifiant «Cour royale de Lustenauua». En 1395, les comtes de Werdenberg ont promis la forteresse de Zwingenstein et Lustenau aux chevaliers d'Ems, et en 1526 la promesse a été convertie en un achat final. Après la disparition de la lignée masculine de la famille Hohenems en 1759, un différend de dix ans sur la propriété de Lustenau s'est développé entre Marie-Thérèse d'Autriche d'une part et l'héritière des Hohenems Maria Rebekka de l'autre.[1]

Jusqu’en 1806, Lustenau était une libre cour du Saint-Empire romain germanique puis, après la dissolution de ce dernier, un état indépendant. Depuis 1830, Lustenau fait partie de l’Autriche.

Au XIXe siècle cette commune a été marquée par l’agriculture avant de devenir au XXe siècle le centre de l’industrie de la broderie du Vorarlberg.

Aujourd’hui, c’est une importante commune frontalière avec la Suisse. Surtout en temps d’appréciation du franc suisse (par rapport à l’euro), beaucoup de Suisses viennent faire leurs courses et profitent de faibles prix des restaurants à Lustenau du fait que les produits Autrichiens deviennent meilleur marché pour eux.

Événements réguliers[modifier | modifier le code]

Chaque été, depuis plus de 30 ans, l'association culturelle et jeunesse "Szene Lustenau" organise un festival en plein air au bord du Rhin, appelé Szene Openair, le plus grand festival d'Autriche occidentale. L'événement accueille des artistes internationaux, comme des groupes locaux et attire plus de 10 000 visiteurs de toute l'Autriche, l'Allemagne, la Suisse et le Liechtenstein. Plus de 450 bénévoles travaillent pour le festival.[2]

Le Kilbi, la foire paroissiale de la paroisse Saint-Pierre et Paul, est la plus grande foire du Vorarlberg. Chaque année, le 2ème dimanche d'octobre, environ 160 étals du marché proposent leurs produits sur la place de l'église. Un parc d'attractions temporaire est en cours de création pour le Kilbi sur la place du village, avec des montagnes russes, des Carrousel, des champs de tir et bien d'autres. Le samedi avant le Kilbi, une fête est organisée appelée "Kilbifest". [3]

Population[modifier | modifier le code]

Les habitants de Lustenau parlent pour la plupart un dialecte alémanique très marqué. Ce dialecte se différencie beaucoup du dialecte parlé dans le reste de la région. Hélas la part de la population qui le parle ne cesse de diminuer. La différence par rapport aux autres dialectes de la région est surtout l’utilisation de triphtongues (exemple : Wäiag – Weg pour chemin). Ce dialecte caractéristique est probablement dû à l’enclavement de la commune.

Au XXe siècle, avec l’éclosion de l’industrie de la broderie, beaucoup de migrants turcs sont venus à Lustenau pour y travailler. En 2002, selon le répertoire d'adresses de Lustenau, la part de la population de nationalité turque était de 9,5 % et le pourcentage total d’étrangers s’élevait à 16 %.

Le Rhin et les inondations[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, le Rhin a régulièrement provoqué des crues dévastatrices dans la commune. En moyenne, tous les quatre ans il y avait des inondations catastrophiques. À l’époque, les communes s’occupaient elles-mêmes de la protection contre les hautes eaux, ainsi les citoyens faisaient les corvées. À la fin du siècle, la régulation du Rhin, réalisée peu à peu, met un terme aux difficultés industrielles dues aux inondations. À la même époque, la broderie vit son apogée.

le plus ancien carrousel de Kilbi


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Wolfgang Schneffknecht, 100 Jahre Lustenau (ISBN 3-900954-06-2), p. 245 -251
  2. (de) « Über uns », sur SZENE OPENAIR FESTIVAL 2021 Lustenau am alten Alten Rhein (consulté le 8 janvier 2021)
  3. (de) Lustenau Marketing, « Luschnouar Kilbi », sur Lustenau Marketing (consulté le 8 janvier 2021)