Lusignan-Petit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lusignan-Petit
Lusignan-Petit
La mairie
Blason de Lusignan-Petit
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Agen
Canton Le Confluent
Intercommunalité Communauté de communes du Confluent et des Coteaux de Prayssas
Maire
Mandat
Julien CALDO
2014-2020
Code postal 47360
Code commune 47154
Démographie
Gentilé Lusignanais
Population
municipale
346 hab. (2015 en diminution de 6,49 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 16′ 19″ nord, 0° 31′ 31″ est
Altitude Min. 46 m
Max. 198 m
Superficie 7,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Lusignan-Petit

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Lusignan-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lusignan-Petit

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lusignan-Petit

Lusignan-Petit est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Lusignanais et Lusignanaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Département de Lot-et-Garonne - Arrondissement d Agen.PNG

Lusignan-Petit se trouve dans l'aire urbaine d'Agen.

Le village se situe sur l'axe Prayssas - Colayrac-Saint-Cirq et à 10,3 km d'Agen.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lusignan-Petit[1]
Frégimont Prayssas
Clermont-Dessous Lusignan-Petit Madaillan
Saint-Hilaire-de-Lusignan

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune se situe au cœur du pays de Serres. On y retrouve tout type de sol, avec une dominante d'argile à 39 % et de terre limoneuse à 35 %. Les sols sableux constituent enfin 8 % des sols. Les textures principales sont brunifiées et hydromorphes.

Le Lot-et-Garonne n'est pas en zone de risque sismique.

Commune située au nord-ouest de la carte.

L'altitude minimale de la commune est de 46 mètres et la maximale est de 198 mètres avec une moyenne de 170 mètres. La mairie se trouve à 165 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les cours d'eau de la Masse et de Saint-Martin arrosent la commune.

Climat[modifier | modifier le code]

La région bénéficie d'un climat tempéré doux en automne, avec des printemps le plus souvent pluvieux et humides, des étés assez chauds et secs et des hivers doux. L'hiver est doux et le mois de janvier le plus froid comporte des températures proches de 5 °C. Au printemps, les températures sont en hausse régulière avec des mois d'avril et de mai souvent pluvieux. L'été est chaud et sec et les records de chaleur sont réguliers. Enfin, l'automne est doux et peu pluvieux[2].

Le centre de recherche de météo France à l'Aéroport Agen-La Garenne prévoit les températures pour l'agglomération[3].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • D107 La départementale 107 en direction d'Agen et de Prayssas.
  • A62 L'autoroute A62 a une sortie au Passage desservant la ville d'Agen, échangeur n°7 à environ 15 km.
  • Des bus scolaires font la navette matin et soir vers les villes d'Agen et de Port-Sainte-Marie.
  • L'aéroport Agen-la Garenne est à 11,6 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village s'est construit à partir du XVIe siècle et s'est implanté sur un plateau assez étroit délimité par les ruisseaux de Saint-Martin et de la Masse.

Le territoire communal intègre une partie de l'ancienne paroisse de Saint-Martin des Près, église détruite qui était située sur la commune de Madaillan près du lieu-dit Andrens. Il existait dans le village un prieuré dépendant de l'abbaye d'Aurillac en Auvergne, édifice ruiné vers 1566 par les protestants selon le chanoine Durengues.

Le village a été développé vers l'est au XVIIIe siècle, en alignement le long de la départementale 107 reliant Prayssas à Agen, avec notamment la construction de maisons de maître. Le cimetière a été transféré des abords de l'église à un autre emplacement à quelques centaines de mètres à la fin du XIXe siècle[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lusignan-Petit Blason Burelé d’argent et d’azur[5].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Bruno D'Erceville    
mars 2008 en cours Philippe Lagarde    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Lusignan-Petit est l'une des 10 communes de la Communauté de communes du canton de Prayssas de 4208 hab, créée le .

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 346 habitants[Note 1], en diminution de 6,49 % par rapport à 2010 (Lot-et-Garonne : +0,69 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
512529508524516490480471450
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
387407372375357343304319321
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
328308260246278296278261231
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
204206245279273338349359354
2015 - - - - - - - -
346--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Superficie et Population[modifier | modifier le code]

Population de l’aire urbaine Agennaise
(Recensements Insee de 1999 et 2005)
Zones Population Surface
(km²)
Densité
(/km²)
Lusignan-Petit 350 7.35 37
Communauté des communes 4 208 153.58
Aire urbaine 103 715 830.52 113
Région Aquitaine 3 119 778 41 309 76

Le village de Lusignan-Petit a une superficie de 7,35 km2 et une population de 350 habitants[10], ce qui la classe :

Rang Superficie Population Densité
Flag of France.svg France 25368e 22619e 17744e
Aquitaine 1726e 1438e 995e
Blason département fr Lot-et-Garonne.svg Lot-et-Garonne 285e 198e 111e
Arrondissement d'Agen 62e 55e 40e
Canton de Prayssas 8er 7er 2er

Économie[modifier | modifier le code]

Petit village vivant d'agriculture, un peu d'élevage et de tourisme avec une chambre d'hôtes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame

L'église paroissiale Notre-Dame a été inscrite monument historique le 23 mai 2005. Elle aurait été reconstruite à la fin du XVe début du XVIe siècle[11]. Deux nouvelles chapelles sont construites côté ouest en 1557. L'ancien clocher fut réparé en 1551 à la suite de la visite du vicaire Jean de Vallier, puis s'effondre en 1815. Il est reconstruit à l'emplacement actuel en 1821-1822. Un nouveau projet de restauration établi par Gustave Bourrières en 1864 est partiellement repris en 1872 par son associé Léopold Payen : les travaux de voûtement des deux premières travées de nef, de restauration de la façade occidentale (portail, oculus) et de construction de la sacristie sont effectués par l'entrepreneur Marc Planès sous la conduite de l'architecte T. Teulère en 1874[12].

La Fontaine Lavoir, couverte, dont la fontaine en pierre de taille a été réparée en 1833 et le lavoir, un bassin rectangulaire en pierre de taille, est doté de deux pierres à laver individuelles, a été construit en 1867[13].

Le village possède deux places, en face de la mairie avec le monument aux morts, et une depuis peu côté sud de la mairie. Le bâti est d'un grand intérêt, quatre maisons attenantes et un chai accolé à l'église datent du XVIe siècle, des maisons sont datées de 1687, 1780, une maison de maître possède un pigeonnier porche du XIXe siècle, à Miriassou un pigeonnier carré daté de 1690.

Le Moulin a farine situé au lieu-dit de Sabrecul, construit au XVIIIe siècle[14].

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Feu de la Saint-Jean (23 juin).
  • Grande course cycliste (été).

D'autre évènements sont organisés par la communauté des communes sur les communes avoisinantes.

Sports[modifier | modifier le code]

Le cadre vert des vallées du pays de Serre sont propices aux randonnées pédestres, équestres, cyclotourisme, VTT et moto.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Regroupement pédagogique intercommunal avec l'école maternelle et primaire de Madaillan qui assure l'éducation jusqu'en CE1 et l'école de Lusignan continue jusqu'en CM2 (une navette scolaire permet aux élèves des deux villages d'accéder aux écoles).

Le collège se trouve sur les communes de Port-sainte-Marie, ceux de Madaillan partent sur Agen.

Santé[modifier | modifier le code]

Pour la santé la ville dépend de celle d'Agen :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]