Lunokhod 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lunokhod 1
Description de cette image, également commentée ci-après

Maquette de Lunokhod 2

Caractéristiques
Organisation Union soviétique
Domaine Étude in situ de la surface de la Lune
Type de mission Rover
Statut Mission achevée
Masse 4850 kg (dont 840 kg pour le rover)
Lancement
Lanceur Proton K
Fin de mission
Localisation cratère le Monnier
Programme Programme Lunokhod
Identifiant COSPAR 1973-001A
Principaux instruments
1 Caméras
PrOP Pénétromètre
3 Détecteur rayons X solaires
4 Magnétomètre
Rubin Photodétecteur
6 Réflecteur laser

Lunokhod 2 est le deuxième des deux rovers envoyés à la surface de la Lune par l'Union soviétique dans le cadre du programme du programme Lunokhod. Le rover est lancé en 1973 au cours de la mission Luna 21. Les principaux objectifs de la mission étaient de prendre des photos de la surface de la Lune, mesurer les niveaux de lumière ambiants pour déterminer la faisabilité d'observations astronomiques depuis la Lune, observer le rayonnement X solaire, mesurer les champs magnétiques locaux et étudier les propriétés physiques du sol lunaire.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Photo prises par la sonde spatiale américaine LRO montrant les traces de roues de Lunakhod 2 (flèches blanches) et le cratère dans lequel le rover a achevé sa course (flèche noire).

Lunokhod 2 est lancé le à 06:55:38 UTC par une fusée Proton[1]. Sa masse sèche en orbite terrestre est de 4 850 kg. La mission s'achève le 4 juin 1973 et dura 4 mois, durant lesquels le robot parcourut un total de 42 km (officiellement 37 km mais le chiffre fut révisé à la hausse en 2013)[2] à l'intérieur du cratère Le Monnier, renvoyant 86 panoramas et plus de 80 000 photographies. Beaucoup de tests, mesures et autres expériences furent menés à bien pendant cette mission.

Perdu depuis 1973, le module a été repéré en 2010 par un géographe britannique grâce à des photos haute résolution prises par le Lunar Reconnaissance Orbiter[3]. Ceci permit de déterminer la cause de l'arrêt du fonctionnement de l'engin : après avoir été conduit dans un petit cratère, et avoir accidentellement couvert son radiateur de chaleur avec de la poussière du sol lunaire en essayant d'en ressortir, cela a finalement conduit à une surchauffe et à un ultime arrêt du rover[4].

Lunokhod 2 détenait le record de la plus grande distance parcourue sur un autre astre que la Terre, qui fut battu par le robot Opportunity en 2014[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Luna - Exploring the Moon / The Mission of Luna 21 », sur zarya.info
  2. Le chiffre de 37 km a été révisé à la hausse en juin 2013 : d'après des images prises depuis orbite, Lunokhod 2 aurait en fait parcouru entre 42,1 km et 42,2 km. http://www.nature.com/news/space-rovers-in-record-race-1.13229 Représentation du parcours : http://fr.rian.ru/infographie/20100322/186299882.html
  3. http://fr.rian.ru/science/20100317/186270364.html
  4. (en) Katie Scott, « Game developer's lost Russian rover is found », Wired,‎ (lire en ligne)
  5. « Un robot bat le record de distance extra-terrestre parcourue en roulant »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]