Luke McKenzie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McKenzie.

Luke McKenzie
Image illustrative de l’article Luke McKenzie
Luke McKenzie Ironman Bresil 2010
Contexte général
Sport Triathlon
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Taree (Drapeau de l'Australie Australie)
Taille 1,80 m (5 11)
Poids de forme 73 kg (161 lb)

Luke Jarrod McKenzie, né le à Taree en Australie, est un triathlète, professionnel multiple vainqueur sur Ironman et Ironman 70.3.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luc McKenzie grandit à Taree en Nouvelles-Galles du Sud et pratique dans sa jeunesse une variété de sports, comme le cricket, le water polo ou encore le golf. Il découvre le triathlon en participant comme bénévole avec sa famille sur la partie marathon de l'Ironman Australie[1]. À l'âge de 13 ans, sa famille s'installe à Gold Coast. Il démontre de bonnes capacités en natation et s'entraine avec un entraineur olympien. Il approche le club local de triathlon et réussi à intégrer l’équipe sportive du club. Sa première compétition se déroule sur une distance sprint où il prend la 1re place[1].

Il est sélectionné pour intégrer le programme nouvellement créé du centre national de triathlon. Pendant ses études, il fréquente et s'entraine avec des triathlètes et futurs championnes comme Mirinda Carfrae, Emma Snowsill ou Annabel Luxford. Il participe entre 1997 et 2001 aux championnats mondiaux de duathlon et de triathlon dans les catégories, juniors et espoirs. En 2002 il hésite à poursuivre ses entrainements dans des course de distance M (olympique) en vue de la préparation des Jeux olympiques d'été de 2004 et sur les conseils de sa partenaire d'entrainement Michellie Jones, il s'installe avec Craig Alexander à Carlsbad, en Californie en formant le projet d'entrer sur le circuit longue distance Ironman[1],[2].

Durant sa carrière sur le circuit Ironman, il remporte six compétitions et termine second lors des championnats du monde d'Ironman à Kona en 2013. Il garde la tête de la course jusqu'au trentième kilomètre du marathon avant d’être repris par le Belge Frederik Van Lierde pour finir à la seconde place de la compétition internationale[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit international de triathlon depuis 2004[4].

Année Compétition Pays Position Temps
2015 Ironman Western Australie Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 55 min 58 s
Ironman Cairns Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 18 min 1 s
2013 Ironman Cairns Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 17 min 42 s
Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona Drapeau des États-Unis États-Unis Médaille d'argent h 15 min 19 s
2010 Ironman 70.3 Cairns Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'argent h 8 min 1 s
2010 Ironman Brésil Drapeau du Brésil Brésil Médaille d'or h 7 min 32 s
Ironman Chine Drapeau de la République populaire de Chine Chine Médaille d'or h 41 min 15 s
Busselton Half Ironman Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 47 min 18 s
Ironman 70.3 Cancún Drapeau du Mexique Mexique Médaille d'argent h 2 min 30 s
2009 Ironman Japon Drapeau du Japon Japon Médaille d'or h 28 min 31 s
Ironman Malaisia Drapeau de la Malaisie Malaisie Médaille d'or h 26 min 48 s
Ironman Louisville Drapeau du Japon Japon Médaille d'argent h 26 min 1 s
Busselton Half Ironman Drapeau de l'Australie Australie Médaille d'or h 47 min 1 s
Ironman 70.3 Chine Drapeau de la République populaire de Chine Chine Médaille d'argent h 23 min 32 s
2008 Ironman Japon Drapeau du Japon Japon Médaille d'or h 29 min 11 s
Ironman 70.3 Hawaii Drapeau des États-Unis États-Unis Médaille d'argent h 11 min 58 s
Ironman Western Australia Drapeau de l'Australie Australie Médaille de bronze h 12 min 45 s
2004 Ironman Western Australia Drapeau de l'Australie Australie Médaille de bronze h 34 min 24 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Adam Elder, « Second Act: Luke McKenzie », sur http://triathlon.competitor.com, (consulté le 7 avril 2014).
  2. (en) Herbert Krabel, « Luke McKenzie is ready for Kona », sur http://www.slowtwitch.com, (consulté le 7 avril 2015).
  3. (en) Timothy Carlson, « McKenzie's Kona breakthrough », sur http://www.slowtwitch.com, (consulté le 7 avril 2015).
  4. « Luke McKenzie triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 6 avril 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]