Lujza Blaha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dans le nom hongrois Blaha Lujza, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Lujza Blaha, où le prénom précède le nom.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blaha.
Lujza Blaha
Blaha Lujza 35 évesen.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
BudapestVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Blaha LujzaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Reindl LudovikaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoints
János Blaha (d)
Ödön Splényi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Sári Blaha (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Lujza Blaha
signature
Blaha Lujza síremléke.jpg
Vue de la sépulture.

Lujza Blaha, née Lujza Reindl le à Rimaszombat (Royaume de Hongrie) et morte le à Budapest, est une actrice et chanteuse hongroise associée au népszínmű (la musique folk hongroise). Elle est surnommée « Le rossignol de la nation »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans une famille d'acteurs itinérants, ses parents arrivent de Lučenec quelques semaines avant sa naissance[2]. Blaha monte sur scène pour la première fois à l'âge de cinq ans et obtient son premier rôle important à 14 ans en 1864[2] Elle débute sa carrière de chanteuse professionnelle seulement en 1871 au Théâtre national à Budapest[3].

Elle obtient de nombreux rôles principaux dans des pièces d'auteurs hongrois ainsi que dans Madame Sans-Gêne de Victorien Sardou monté en 1894 à Budapest[3]. Son dernier rôle est dans une version musicale de la pièce Nagymama de Csiky Gergely en 1908[3].

En 1883, elle est invitée au Theater an der Wien où elle demande officiellement à l’Empereur François-Joseph Ier de gracier les treize hussards hongrois servant en Galicie et condamnés à mort[2].

Elle meurt le 18 janvier 1926 et est enterrée au Cimetière national de Fiumei út[1]. Près de deux cents personnes assistent à son enterrement[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lujza Blaha épouse János Blaha, compositeur âge de 37 ans alors qu'elle en a seulement 16[4]. Elle ne parle pas allemand et lui ne parle pas hongrois[5].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Une place à Budapest, créée lors de la destruction du vieux théâtre de Pest[6].
  • Un buste en bronze d'elle est visible près de l'Église Saint-Jean-Baptiste de Rimavská Sobota[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Best of Budapest: 6 Famous Women and Their Graves », sur Hungary Today, (consulté le 16 avril 2019)
  2. a b c et d (sk) « Blaha Lujza: Soboťania okolo nej už určite prešli. Viete, kto to je? | Rimava.sk - správy - Rimavská Sobota a okolie », sur Rimavská Sobota - regionálne spravodajstvo, (consulté le 16 avril 2019)
  3. a b et c (en) « Lujza Blaha | Hungarian actress and singer », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 16 avril 2019)
  4. « A sorsdöntő Szabadka – Blaha Lujza élete », sur GradSubotica (consulté le 16 avril 2019)
  5. (hu) Verő György, Blaha Lujza és a Népszínház, Budapest, Franklin-Társulat kiadása, p. 11-12
  6. « Blaha Lujza tér, Cour des miracles », sur Le Courrier d'Europe centrale, (consulté le 16 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]