Luis de Grandes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luis de Grandes
Luis de Grandes, en 2008.
Luis de Grandes, en 2008.
Fonctions
Député européen d'Espagne
En fonction depuis le
Élection 13 juin 2004
Réélection 7 juin 2009, 25 mai 2014
Législature VIe, VIIe, VIIIe
Porte-parole du groupe PP
au Congrès des députés
Législature VIe et VIIe
Prédécesseur José María Aznar
Successeur Eduardo Zaplana
Troisième secrétaire du Congrès des députés
9 février
Président Landelino Lavilla
Prédécesseur Soledad Becerril
Successeur José Manuel Pedregosa
Biographie
Nom de naissance Luis de Grandes Pascual
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Guadalajara (Espagne)
Parti politique UCD (1977-1983)
PDP (1983-1989)
PP (depuis 1989)
Diplômé de Université Complutense de Madrid
Profession Avocat

Luis de Grandes Pascual, né le à Guadalajara, est un homme politique espagnol.

Figure de l'Union du centre démocratique (UCD) durant la transition démocratique, il devient par la suite un dirigeant du Parti démocrate populaire (PDP), avant de rejoindre en 1989 le Parti populaire (PP), dont il sera porte-parole du groupe au Congrès des députés entre 1996 et 2004, pendant les huit années de pouvoir de José María Aznar. Il est ensuite élu député au Parlement européen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une formation de juriste[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études supérieures de droit au centre d'études universitaires (CEU) de Madrid, il obtient sa licence à l'université complutense de Madrid. Il se spécialiste ensuite en droit des sociétés anonymes, à l'école des pratiques juridiques de la faculté de droit de son université, tout en étudiant la fiscalité des entreprises au centre d'études professionnelles supérieur de Madrid.

À l'issue de son cursus, il devient avocat au barreau de Guadalajara.

Homme fort de l'UCD[modifier | modifier le code]

Ancien membre de l'Union démocratique des étudiants (UDE), il entre en 1977 au Parti démocrate-chrétien (PDC), de Fernando Álvarez de Miranda, et est élu député de la province de Guadalajara lors des élections constituantes du 15 juin, sur les listes de l'Union du centre démocratique (UCD). Il devient alors membre de la commission des Affaires constitutionnelles et premier secrétaire de la députation permanente.

Il est réélu en 1979, étant d'abord désigné premier vice-président de la commission de la Justice, puis troisième secrétaire du Congrès des députés en 1982. Au sein de l'UCD, il en préside le comité exécutif de la province de Guadalajara, tandis qu'au niveau national, il occupe successivement les postes de secrétaire à la Jeunesse, puis secrétaire à l'Organisation du comité exécutif national.

Dans le même temps, il siège aux Cortes constituants de Castille-La Manche, et prend une part active à l'élaboration du statut d'autonomie.

Le passage chez les démocrates chrétiens[modifier | modifier le code]

Il n'est pas réélu aux élections générales anticipées du 28 octobre 1982, et adhère l'année suivante au Parti démocrate populaire (PDP), une formation démocrate-chrétienne formée peu avant la dissolution de l'UCD. Cette même année, il est élu aux Cortes de Castille-La Manche, où il occupe le poste de porte-parole adjoint du groupe parlementaire de centre-droit.

En 1985, il devient secrétaire général du PDP, avant d'être réélu député national en 1986, toujours dans la province de Guadalajara, abandonnant de fait son mandat régional. Il n'est pas réélu en 1989, année où le PDP décide de sa dissolution et ses membres passent au nouveau Parti populaire (PP), de Manuel Fraga et José María Aznar.

Depuis 1989, avec le Parti populaire[modifier | modifier le code]

Réélu au Parlement régional de Castille-La Manche en 1991, il y devient porte-parole du groupe PP, mais il renonce après son retour au Congrès, en 1993. À la suite de la victoire du PP aux élections générales anticipées du 3 mars 1996, il est choisi par Aznar comme porte-parole du groupe parlementaire, désormais le plus important du Congrès des députés. Reconduit dans ces fonctions après les élections générales du 12 mars 2000, il est remplacé par Eduardo Zaplana à la suite du scrutin du 14 mars 2004. Trois mois plus tard, il est élu député européen, un mandat qu'il conserve en 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]