Luis Rosales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Luis Rosales
Naissance
Grenade, Drapeau : Royaume d'Espagne Espagne
Décès (à 82 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Mouvement Génération de 36
Genres

Œuvres principales

  • La casa encendida
  • Rimas

Luis Rosales, né à Grenade le et mort à Madrid le (à 82 ans)[1], est un poète et essayiste espagnol, appartenant à la génération de 36.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il appartient au mouvement littéraire Génération de 36.

En 1962, il devient membre de la The Hispanic Society of America et de l'Académie royale espagnole.

Il obtient le Prix national de Poésie en 1953 pour Rimas (littéralement Vers) et le Prix Cervantes en 1982.

Ses œuvres ne sont pas traduites en français.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Abril (1935)
  • La mejor reina de España. Figuración en prosa y verso (1939)
  • Retablo sacro del nacimiento del Señor (1940)
  • La casa encendida (1949)
  • Rimas (1951)
  • Cervantes y la libertad (1960)
  • Pasión y muerte del Conde de Villa Mediana (1962)
  • El contenido del corazón (1969)
  • Segundo Abril (1972)
  • Diario de una resurrección (1978)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. James Kirkup, « Obituary: Luis Rosales », sur The Independent, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]