Luis de Molina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Luis Molina)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molina.
image illustrant une personnalité image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant une personnalité espagnole.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Luis de Molina, né le à Cuenca (Espagne) et mort le à Madrid, fut l'un des plus célèbres théologiens jésuites espagnols du XVIe siècle. Il est à l'origine d'une théorie particulière des relations entre la grâce divine et la liberté humaine qui est depuis appelée 'Molinisme'.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de la noblesse castillane en 1535, il rejoignit à l'âge de 18 ans à Alcalà la Compagnie de Jésus, récemment fondée par Ignace de Loyola (1540). Il étudia la théologie et la philosophie à l'université de Coimbra au Portugal.

Il devint par la suite professeur à l'université d'Évora, université confiée aux jésuites du Portugal. En 1590, après vingt ans d'enseignement, particulièrement dédiés à l'approfondissement de la Somme de Saint Thomas d'Aquin, il se retira à Cuenca.

On lui attribua en 1592 une chaire de théologie morale à Madrid.

Œuvres[modifier | modifier le code]

De iustitia et iure, 1733
  • Concordia de liberi arbitrii cum gratiae donis, divina praescientia, praedestinatione et reprobatione (4 vo., Lisbonne, 1588) ;
  • Commentaria in primam partem divi Thomae, un commentaire sur la première partie de la Summa Theologiae de Saint-Thomas d'Aquin (2 vols., fol., Cuenca, 1593)
  • Traité politico-juridique De jure et justitia (6 vols., 1593-1609).

L'économiste[modifier | modifier le code]

De iustitia et iure, ouvrage de philosophie politico-juridique, contient également de nombreuses réflexions en matière économique qui ont été partiellement traduites en espagnol : La teoría del justo precio, éd. et trad. Francisco Gómez Camacho (Madrid, 1981); Tratado sobre los préstamos y la usura, éd. et trad. Francisco Gómez Camacho (Madrid, 1989); Tratado sobre los cambios, éd. et trad. Francisco Gómez Camacho (Madrid, 1990).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Smith, Gerard (ed): Jesuit thinkers of the Renaissance, Milwaukee (USA), 1939, pp.75-132.
  • Ernest Renan, Nouvelles études d'histoire religieuse,Les congrégations De auxiliis.
  • (en) Bernard Dempsey, Interest and usury, Dobson, 1943, rééd. 1948.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :