Luis González Seara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luis González Seara
Illustration.
Fonctions
Vice-secrétaire général
du Parti d'action démocratique
Prédécesseur Création du parti
Successeur Dissolution du parti
Ministre espagnol de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez III
Prédécesseur José Manuel Otero Novas
Successeur Juan Antonio Ortega
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance A Merca (Espagne)
Parti politique UCD (1977-1982)
PAD (1982-1983)
Diplômé de Université complutense de Madrid
Profession Universitaire

Luis González Seara
Ministres de la Science d'Espagne

Luis González Seara, né le à A Merca, est un universitaire et homme politique espagnol ayant appartenu à l'Union du centre démocratique (UCD).

Il est ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche entre 1979 et 1981.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Après l'obtention d'une licence en sciences politiques et économiques de l'université complutense de Madrid, puis il est nommé en 1963 secrétaire de l'Institut de l'opinion publique (IOP) du ministère de l'Information et du Tourisme.

Il passe avec succès un doctorat en sciences politiques en 1967. En , il devient professeur des universités de sociologie à l'université de Grenade. Il quitte ce poste au bout de deux mois, pour prendre les fonctions de sous-directeur de l'Orientation pédagogique du ministère de l'Éducation et de la Science.

Relevé de ses fonctions dès le mois de , il prend en le poste de professeur des universités de sociologie de l'université de Madrid.

En 1971, alors qu'il devient le doyen de la faculté de droit, il prend part à la fondation de l'entreprise de presse Information et Publications, qui éditera notamment Cambio 16, puis Diario 16.

Débuts et ascension en politique[modifier | modifier le code]

En 1976, il fonde aux côtés de Francisco Fernández Ordóñez le Parti social-démocrate. Cette formation décide de rejoindre la coalition de l'Union du centre démocratique l'année d'après. Pour les élections constituantes du 15 juin 1977, il se présente au Sénat dans la province d'Ourense, où il remporte un siège avec 94 855 voix. Le 13 juillet, il est nommé à 41 ans secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche du ministère de l'Éducation et de la Science.

Il est relevé de ses fonctions en , afin de conduire la liste de l'UCD dans la province de Pontevedra pour les élections législatives du 1er mars. Il totalise 47,3 % des voix et 5 sièges sur 8, assurant ainsi son élection au Congrès des députés.

Ministre et fondation du PAD[modifier | modifier le code]

Dès le 6 avril, il est appelé au gouvernement par Adolfo Suárez pour occuper le nouveau poste de ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Il n'est cependant pas reconduit lorsque Leopoldo Calvo-Sotelo prend la tête de l'exécutif, le . Il décide de quitter l'UCD le et participe à la fondation, le mois suivant, du Parti d'action démocratique (PAD), dont il devient le vice-secrétaire général sous l'autorité de Francisco Fernández Ordóñez.

Alors que ce dernier choisit d'entrer dans une alliance électorale avec le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Seara renonce à candidater aux élections anticipées du 28 octobre 1982. Le PAD fusionne avec le PSOE en , et il se retire alors de la vie politique.

Retrait de la vie politique[modifier | modifier le code]

En 1996, il reçoit le prix national d'Essai pour El poder y la palabra. Il devient ensuite membre de l'Académie royale des sciences morales et politiques le et occupe un poste de professeur des universités de sociologie à l'université complutense de Madrid.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]