Luis Días

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Luis Días
Luis2005.jpg
Luis Díaz en 2005 à New York
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonyme
Luis Terror DíasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments

Luis Díaz Portorreal ( - ), connu comme Luis « Terror » Días (Luis « Terreur » Días) est un compositeur, guitariste et interprète de la musique populaire dominicaine. Ses chansons d'inspiration folklorique mélangent des styles musicaux divers. Il est surnommé « Padre del Rock Dominicano » (Père du Rock dominicain)[1], [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Luis Días est né à Bonao. À l'âge de 16 ans, il fonde « Los Jhonnys », son premier groupe musical.

En 1970 il voyage à Saint-Domingue pour étudier la psychologie à l'Université Autonome de Saint-Domingue. En 1972, il est intégré comme guitariste et chanteur au groupe « Convite ».

Après sa sortie de Convite en 1978, il forme le groupement « Madora », où il commence à mélanger le jazz avec le folklore de l'île Hispaniola.

De 1980 à 1982, il vit en New York, et est professeur de musique dominicaine traditionnelle à l'American Museum of Natural History.

En 1982, il retourne en République dominicaine et, avec le guitariste Juan Francisco Ordóñez et d'autres musiciens, fonde Transporte Urbano, groupe qui a mélangé les sonorités du rock et la musique folklorique de l'île et a marqué la naissance du rock dominicain.

Días a composé la musique de films comme « Las pausas del Silencio », de Carlo Cristallini, et a reçu pour ce travail le prix pour la meilleure bande sonore pour courts-métrages au Festival International de Boston de 1986. Il a aussi composé la musique de « Dear Teresa » (1993), qui a reçu le « Silver Award » du Festival International de Filadelfia 1994 et il a collaboré avec David Byrne dans la bande sonore du film « Blue In The Face » durant l'année 1995.

Plus de trois cents pièces composées par lui ont été enregistrées par différents artistes et orchestres, et il a défini le sujet pour le carnaval dominicain de l'année 1984 « Baila en la calle ».

Il est auteur de plusieurs livres, entre autres Tránsito entre Guácaras, livre de poèmes qui évoquent des mythes taïnos.

Il a été nommé « Compositeur de l'Année » dans les Prix Casandra de 1989 et de 1990. Durant l'année 2004, il est déclaré par l'État dominicain Patrimoine Culturel de la nation .

Luís Días est mort à Saint-Domingue le , après une attaque cardiaque suivie de complications.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1974 Convite convida / Nueva Canción
  • 1975? Convite : Candelo y la bestia
  • 1984 Areito No. 1 / Folk
  • 1984 Luis Terror Días / Merengue
  • 1985 Ae Candelo / Folk
  • 1998 El accidente / Rock - Bachata
  • 1999 Luis Días y Transporte Urbano En Vivo / Rock
  • 1999 Jaleo Dominicano + Homenaje a Luis Días / Rock - Folk
  • 2000 Vickiana, las Sesiones de 1985 (con Transporte Urbano) / Rock
  • 2000 La Yola (junto a Lliam Greguez) / Acoustic - Rock
  • 2001 La Suite Folclórica Dominicana / Compilation
  • 2003 Radio Macana / Rock - Folk
  • 2004 DVD LUIS TERROR DIAS : EL TERROR EN VIVO (con Transporte Urbano e Irka Mateo)
  • 2005 DVD LUIS TERROR DIAS : Merengues
  • 2006 DVD LUIS TERROR DIAS : EL TERROR LE CANTA AL AMOR
  • 2009 Tiempo de ocio / Rock – Acoustic

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arvelo Caamaño, Mario. La primera Tierra, (La première terre) Première édition . pages. 51-54 (ISBN 0-615-11428-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Site de El national » (consulté le 28 février 2010)
  2. (es) « Luis 'Terror' Días, padre del rock dominicano », sur ELPAÍS.com (consulté le 28 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]