Luigi Merola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Luigi Merola
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Luigi Merola est un prêtre italien né à Naples le , connu pour avoir lutté contre la camorra.

Biographie[modifier | modifier le code]

Curé de la paroisse de San Giorgio dans le quartier populaire de Forcella, dans le centre historique de Naples, pendant sept ans, Luigi Merola y a célébré sa première messe en octobre 2000 et sa dernière le . Pendant cette période, il a lutté contre la dégradation générale de ce quartier où la camorra est fortement implantée, décrivant son combat dans un livre, Forcella tra inclusione ed esclusione sociale.

Forcella a été toujours considéré le centre de la Camorra et l'ignorance n'aide pas la population à se rebeller face aux injustices. À son arrivée, Don Merola a d'abord commencé par s'occuper des enfants : leurs parents sont souvent en prison et eux sont destinés à grandir dans la rue. Le prêtre a compris que l'Église devait représenter un phare pour ces personnes et a donc mis en place de nombreuses initiatives pour extraire les enfants de la rue et leur offrir un avenir.

Son sacerdoce à Forcella a été marqué par la mort fin mars 2004 d'Annalisa Durante, 14 ans, une innocente tuée lors d'un échange de tirs entre membres de clans rivaux[1],[2]. Dans son journal intime elle écrivait quelque temps avant sa mort : « …vorrei fuggire, a Napoli ho paura… » (« …je voudrais fuir, à Naples j'ai peur… »).

Ignorant délibérément les incitations à adopter un profil bas, Don Merola, dans l'homélie prononcée lors des obsèques, a attaqué durement le crime organisé. Il fait désormais l'objet de menaces et a été placé sous escorte constante, ce qui ne l'empêche pas de continuer à sensibiliser ses ouailles contre les organisations mafieuses. Il va dans les écoles et les lycées pour parler aux jeunes de son expérience.

Don Merola a créé une école portant le nom d'Annalisa Durante pour les enfants. Il est également le fondateur d'une association appelée « A voce de creaturi . »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luigi Merola, Forcella tra inclusione ed esclusione sociale, Naples : Guida, 2007.
  • Matilde Andolfo, Diario di Annalisa, Naples : Pironti, 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]