Luigi Cadorna (croiseur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadorna.

Luigi Cadorna
Image illustrative de l’article Luigi Cadorna (croiseur)
Le Luigi Cadorna se rendant à Malte le .
Type Croiseur léger
Histoire
A servi dans Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Chantier naval Cantieri Riuniti dell'Adriatico, Trieste
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Ferraillé en mai 1951
Équipage
Équipage 507 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 169,3 m
Maître-bau 15,5 m
Tirant d'eau 5,2 m
Déplacement 5 408 tonnes
À pleine charge 7 113 tonnes
Propulsion 2 groupes de turbines à engrenages Parsons alimentées en vapeur par 6 chaudières Ansaldo entraînant 2 hélices
Puissance 95 000 ch
Vitesse 36,5 nœuds (67,6 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture blindée 24 mm
pont blindé 20 mm
tourelles 23 mm
bloc-passerelle 40 mm
Armement 8 canons de 152 mm modèle 1926
6 canons de 100 mm Oto Melara modèle 1927
8 canons de 37 mm en affûts doubles
8 mitrailleuses de 13,2 mm
Quatre tubes lance-torpilles de 533 mm (>1944)
Rayon d'action 2 930 miles à 16 nœuds
Aéronefs Catapulte installée entre la cheminée n ° 2 et le rouf arrière supportant les tourelles « X » et « Y »
2 hydravions

Le Luigi Cadorna était un croiseur léger de classe Luigi Cadorna ayant servi dans la Regia Marina pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut baptisé en l'honneur de Luigi Cadorna, chef d'état major de l'Armée de terre italienne durant la Première Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Plan du Luigi Cadorna.

Après son admission au service actif, le croiseur léger participe à la guerre d'Espagne où l'Italie soutient les nationalistes avant de soutenir l'invasion italienne de l'Albanie en avril 1939.

Lorsque l'Italie entre en guerre le , le Luigi Cadorna appartient à la 4e Division de croiseurs, menant des opérations de mouillage de mines pour protéger Lampedusa. Il participe ensuite à la bataille de Calabre le , où il esquive une attaque à la torpille, engage des avions ennemis et aide son sister-ship Armando Diaz ayant des problèmes de chaudière.

Mis en réserve le , il est cependant promptement réarmé pour servir de transport rapide et d'escorteur pour ravitailler ou protéger les cargos ravitaillant les forces de l'Axe en Afrique du Nord.

En janvier 1942, il est transféré à Pula où il est employé comme navire-école. Après un petit carénage en mai/juin 1943, il est réaffecté à la 8e Division de croiseurs le 14 juin.

Du 24 au 30 juin, il transporte des troupes en Albanie avant de gagner Tarente le pour mouiller cinq champs de mines défensifs dans le golfe de Tarente en compagnie du croiseur léger Scipione Africano, notamment pour protéger la grande base de la Regia Marina.

Après l'armistice en septembre 1943 entre le gouvernement Badoglio et les Alliés, le croiseur gagne Malte en compagnie des restes de la flotte italienne. Il gagne ensuite Alexandrie le 14 septembre mais dès le mois d'octobre, il regagne Tarente, servant de transport de troupes pour rapatrier les anciens prisonniers de guerre italien.

En 1943, le Cadorna reçoit deux autres affûts doubles de 20 mm qui ont remplacé la catapulte. En 1944, ses tubes lance-torpilles sont retirés.

Après le traité de Paix de Paris le , il forme le noyau de la toute nouvelle Marina Militare Italiana. En raison de son âge et de son usure, il est utilisé comme navire d'entrainement jusqu'à ce qu'il soit rayé des registres et vendu à la démolition en mai 1951.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]