Ludwik Silberstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ludwik Silberstein (17 mai 1872 à Varsovie – 17 janvier 1948[1]) est un physicien américain d'origine polonaise qui a vulgarisé la relativité restreinte et la relativité générale à l'intention des étudiants universitaires. Son manuel The Theory of Relativity a été publié par Macmillan & Co Ltd en 1914, puis augmenté dans une deuxième édition publiée en 1924, édition qui inclut une section sur la relativité générale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1935, à la suite d'un débat controversé[2] avec Albert Einstein, Silberstein a publié une solution [3] de l'équation de champ d'Einstein qui semble décrire une métrique statique asymétrique avec seulement deux points singuliers représentant deux masses. Une telle solution viole notre compréhension de la gravité : puisque rien ne les soutient et qu'aucune énergie cinétique ne les tient à distance, elles devraient s'attirer mutuellement par effet de gravité, ce qui est en opposition avec la nature statique de la solution de Silberstein. Cette contradiction a incité Silberstein à affirmer que la théorie d'Einstein est fautive, exigeant une révision. Einstein et Rosen ont publié une lettre[4] à l'éditeur qui montre une faute grave dans le raisonnement de Silberstein. N'étant pas convaincu, Silberstein a amené le débat dans la presse populaire : The Evening Telegram de Toronto a publié un article intitulé Fatal blow to relativity issued here le 7 mars 1936[5]. Cependant, Einstein avait raison : toutes les solutions aux métriques asymétriques de Weyl, dont fait partie la proposition de Silberstein, contiennent obligatoirement des structures singulières qui s'opposent à la gravité exercée sur les masses dans une configuration statique[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Theory of Relativity, 1914
  • The Theory of Relativity, second edition, 1924
  • Vectorial Mechanics 1913, 1926
  • Simplified Method of Tracing Rays Through Lenses, 1918
  • Projective Vector Algebra, 1919
  • Elements of the Electromagnetic Theory of Light, 1918
  • Elements of Vector Algebra, 1919
  • Theory of General Relativity and Gravitation, 1922
  • The Size of the Universe, 1930
  • Causality, 1933

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Allen G. Debus, « Ludwik Silberstein », Who's Who in Science, 1968
  2. (en) P. Havas, « The General-Relativistic Two-Body Problem and the Einstein-Silberstein Controversy », dans (en) P. Havas Havas, The Attraction of Gravitation, Boston, Birkhäuser,‎ (ISBN 978-0-8176-3624-1, LCCN 93030748, lire en ligne)
  3. Ludwik Silberstein, « Two-Centers Solution of the Gravitational Field Equations, and the Need for a Reformed Theory of Matter », Physical Review, vol. 49,‎ , p. 268–270 (DOI 10.1103/PhysRev.49.268, Bibcode 1936PhRv...49..268S, lire en ligne [subscription required])
  4. A. Einstein and N. Rosen, « Two-Body Problem in General Relativity », Physical Review, vol. 49,‎ , p. 404–405 (DOI 10.1103/PhysRev.49.404.2, Bibcode 1936PhRv...49..404E, lire en ligne [subscription required])
  5. (en) « Einstein Archives Online Nr. [15-258.10 »] (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  6. (en) Hans Stephani et al., Exact Solutions to Einstein's Field Equations Second Edition, Cambridge University Press,‎ (ISBN 978-0-521-46136-8)