Ludwigia grandiflora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ludwigia grandiflora[1], la ludwigie à grandes fleurs ou jussie à grandes fleurs, parfois appelée Grande Jussie, est une espèce de plantes aquatiques de la famille des Onagraceae.

Elle est originaire d'Amérique du Sud et utilisée dans les aquariums d'eau douce. Introduite en Europe au XIXe siècle, elle a colonisé de nombreux étangs et cours d'eau et est aujourd'hui considérée comme une espèce de plante envahissante ou invasive dans de nombreux pays, notamment la France[2] (de même que Ludwigia peploides, espèce proche).

(Article détaillé : Ludwigia#Caractère invasif, et toxicité pour d'autre espèces (allélopathie))

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

C'est une espèce aquatique herbacée se développant dans les eaux calmes. Elle possède de belles fleurs jaunes qui ont fait son intérêt ornemental, à l'origine de son introduction dans certains pays.

Ces plantes se reproduisent facilement par boutures, ce qui facilite leur prolifération.

Causes et conséquences de la prolifération[modifier | modifier le code]

Les moyens de lutte[modifier | modifier le code]

Depuis l'arrêté ministériel du 2 mai 2007, JO n° 114 du 17 mai 2007, la commercialisation et le transport de cette espèce sont interdits sur le territoire français, dans le but de limiter sa propagation.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Jussiaea grandiflora Michx.
  • Jussiaea uruguayensis Cambess.
  • Ludwigia uruguayensis (Cambess.) H.Hara

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le basionyme, Jussiaea grandiflora Michx., a été publié en 1803. Le basionyme de Ludwigia uruguayensis (Cambess.) H.Hara est Jussiaea uruguayensis Cambess., publié en 1830. Selon le principe d'antériorité, il est donc logique que Ludwigia grandiflora soit préféré à Ludwigia uruguayensis.
    Néanmoins, certains auteurs ont considéré que le basionyme de Ludwigia grandiflora était Jussiaea repens var. grandiflora Micheli, publié en 1875. Ils écrivent, au demeurant, « Ludwigia grandiflora (Micheli) Greuter & Burdet ». En conséquence, selon le même principe d'antériorité, ils rejettent Ludwigia grandiflora (Micheli) Greuter & Burdet au profit de Ludwigia uruguayensis (Cambess.) H.Hara. Cette révision nomenclaturale est marginale et a priori erronée.
  2. Liste des plantes envahissantes, éditée par l'Agence Méditerranéenne de l'Environnement (juillet 2003)