Ludwig von Köchel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ludwig von Köchel
Köchel-Bild Seite 1.jpg

Ludwig von Köchel.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Œuvres réputées

Ludwig Alois Friedrich Ritter von Köchel ( - )[1] est un écrivain, compositeur, botaniste et éditeur autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la petite ville de Stein en Basse-Autriche[1], il étudia le droit à Vienne et fut de 1827 à 1842 le précepteur des quatre fils de l'archiduc Charles d'Autriche[2].

Outre la musique, il s'intéressait à la botanique, la géologie et la minéralogie[2]. Il fit des recherches dans ces disciplines en Afrique du Nord, dans la péninsule Ibérique, les îles Britanniques, la Laponie et la Russie, qui impressionnèrent les spécialistes de son époque.

Passionné de musique et ayant fait le catalogue de l'œuvre de Wolfgang Amadeus Mozart, ses ouvrages concernant la musique viennoise - une histoire de la musique de cour et la biographie de Johann Joseph Fux (1872)[1]'[2] - comptent parmi les ouvrages les plus importants du XIXe siècle dans ce domaine. Membre du Mozarteum de Salzbourg, il publia en 1862[2] le Chronologisch-thematisches Verzeichnis sämtlicher Tonwerke Wolfgang Amadé Mozarts (« catalogue thématique et chronologique des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart »), plus connu sous le nom de « catalogue Köchel »[3]. Par exemple, la sérénade « Une petite musique de nuit » (Eine Kleine Nachtmusik) est répertoriée sous le numéro « K. 525[4] » (Köchel 525).

Ludwig von Köchel est décédé en 1877 à Vienne[1].

Écrits des œuvres musicales[modifier | modifier le code]

Chronologisch-thematisches Verzeichnis sämticher Tonwerke  Wolfgang Amadeus Mozart (Leipzig, 1862 ; rev.2/1905 de P. von Waldersee ; rev.3/1937 de A. Einstein, avec suppl. 1947 ; rev. 6/1964 de S. Giegling, A. Weinmann et G. Sievers [ voir seulement MJb 1971-2, 342-401]

Ueber den Umfang der musikalischen Produktivität W. A Mozarts (Salzburg, 1862)

Drei und achtzig neuaufgefundene Original-Briefe Ludwig von Beethoven an den Erzherzog Rudolf ( Vienne, 1865)

Die Pflege der Musik am österreichischen Hofe vom Schlusse des XV. bis zur Mitte des XVIII ? Jahrunderts (imprimé de façon privé, 1866)

Die kaiserliche Hof-Musikkapelle in Wien von 1543-1867 (Vienne, 1869/R1976)

J. J. Fux Hofkompositor und Hofkapellmeister der Kaiser Leopold I, Joseph I, und Karl VI, von 1698-1740 (Vienne, 1872)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

C. F. Pohl: ‘Köchel, Dr. Ludwig Ritter von ‘, Allgemeine deutsche Biographie (Liepzig, 1875-1912)

A.H. King: ‘ Köchel, Breitkopf, and the Complete Edition[of Mozart]’, Mozart in Retrospect (Londres, 1955, rev. 3/1970/R1976), 55[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 1, Les Hommes et leurs œuvres. A-K, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-0401-0721-5), p. 582
  2. a, b, c et d Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 748
  3. Titre complet d'une édition de référence : Chronologisch-thematisches Verzeichnis sämtlicher Tonwerke Wolfgang Amade Mozarts nebst Angabe der verlorengegangenen, übertragenen, zweifelhaften und unterschobenen Kompositionen von Dr Ludwig Ritter von Köchel. Sechste Auflage in der Bearbeitung von Alfred Einstein. Leipzig, Breitkopf & Härtel, 1969, 984 pages.
  4. Il faut écrire les références Köchel sous la forme K. nnn, sans oublier l'espace entre le point et le numéro. Certains tiennent que le point est inutile (comme dans BWV).
  5. (en) Stanley Sadie, The New Grove Dictionary of Music and Musicians, Mac Millan, , p. 134

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :