Ludwig Von Drake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludwig Von Drake
Personnage Disney
Espèce Canard anthropomorphe
Sexe Masculin
Conjoint Matilda Picsou (non officiel)
Parents Donald Duck (neveu)
Lieu de résidence Donaldville
1re apparition
An Adventure in Color
Univers Mickey Mouse, Donald Duck

Le professeur Ludwig Von Drake (parfois traduit Donald Dingue) est un personnage de fiction de l'univers des canards créé par les studios Disney[1]. Il apparaît pour la première fois à la télévision le en tant que présentateur du dessin animé éducatif An Adventure in Color diffusé dans Le Monde Merveilleux en couleurs de Walt Disney (The Wonderful World of Disney) sur NBC.

Origine[modifier | modifier le code]

Avant la création du personnage, son rôle didactique avait été tenu par un hibou, le professeur Owl, notamment dans la mini-série Adventures in Music (1953), composée de Melody et Les Instruments de musique[2].

Ludwig Von Drake est l'une des toutes dernières créations de Walt Disney en personne pour son émission Le Monde Merveilleux en couleurs de Walt Disney (The Wonderful World of Disney). Dans cette série, Ludwig à le rôle de professeur pour faire de la vulgarisation scientifique. Dans la première émission du où il apparaît[3], An Adventure in Color, il présente et explique le spectre de la lumière, à l'origine des couleurs. De plus, il chante de plus le thème de ce dessin animé The Spectrum Song[4]. Dans ce même épisode, il s'adresse directement à Walt Diney en lui disant : « Le gars qui travaille pour Donald ! »[5].

Bill Berg, un des scénaristes de l'épisode An Adventure in Color a beaucoup travaillé sur la création du personnage, notamment sa personnalité. Pour cela, il s'est inspiré de Sid Caesar, comique américain américain des années 50. En effet, dans ses sketchs, l’humoriste avait l'habitude de jouer le rôle d'un professeur au fort accent autrichien qui s'appelait tantôt Ludwig von Spacebrain, Ludwig von Fossil ou Ludwig von Henpecked. Le nom Drake a été choisi parcequ'il se traduit par Canard. Son côté scientifique érudit provient de physiciens allemands travaillant en tant que consultant pour Disney, Wernher von Braun et Heinz Haber[3]. Il a présenté 18 épisodes de la série et prodigua son "enseignement d'expert" sur une grande variété de sujets[6] ainsi que plusieurs disques de Disneyland Records[7]. Son côté échevelé et fantasque inspira vraisemblablement son nom français.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Ludwig Von Drake fut présenté comme un oncle éloigné de Donald Duck, semble-t-il d'une branche germanique de la famille Duck qui, plus tard, s'installa en Écosse. Sa position dans la famille n'est pas claire. Toutefois, dans un arbre généalogique établi par le dessinateur Don Rosa il se trouve être le mari de Matilda Picsou, l'une des deux sœurs de Balthazar Picsou, mais l'éditeur Egmont a refusé son inclusion dans la version officielle publiée en 1993 de cet arbre[8],[9]. Actuellement, il n'a pas de conjointe attitrée.

Ludwig Von Drake au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

La carrière de Ludwig démarre à la télévision avec évidement la série Le Monde Merveilleux en couleurs de Walt Disney où il fait de la vulgarisation scientifique avec des explications et des chansons. Il y apparaît alors habillé avec une chemise rose, une cravate noire, un gilet rouge et une blouse de laboratoire. Il sera présent dans une quinzaine d'épisodes jusqu'en 1970. L'épisode The Truth About Mother Goose de 1963 se démarque des autres car cette fois-ci Ludwig n'a pas le rôle d'un professeur mais d'un narrateur. En 1962, il sera également présent dans le film Symposium de Chants Populaires (A Symposium on Popular Songs) où il montrera de nouveau ses talents de musicien / chanteur. Ce moyen-métrage sera diffusé au cinéma et nommé à l'Oscar du meilleur court-métrage. Le film contient sept chansons originales composées par les frères Sherman, auteurs-compositeurs pour les studios Disney et qui ont écrit également la chanson The Spectrum Song de An Adventure in Color. Ces sept chansons seront compilées dans un album nommé Tinpanorama[10].

Depuis la mort de Walt Disney, Le personnage de Ludwig Von Drake devient rare à l'écran et est quasiment invisible dans les années 70 appart dans quelques publicités. Il va de nouveau apparaître sur le petit écran dans les annes 80 mais de manière annecdotique dans des dessins animés, à commencer avec la série La Bande à Picsou[11]. Dans cette série, il apparait dans un seul épisode, La Toison d'or (The Golden Fleecing) de la saison 1 où il joue le role d'un psychologue lors d'une séance de thérapie avec Flagada Jones et faisant référence à son rôle didactique. Par la suite, il fera des petites apparitions dans les séries Raw Toonage[12], Bonkers[13], Mickey Mania[14] et Couacs en vrac[15],[16].

Ce n'est qu'avec la série Disney's tous en boîte qu'il devient un personnage récurrent. Dans cette série, il tente d'améliorer le club avec ses inventions et il est difficile de le battre dans un grand nombre de concours de questions. Il possède aussi sa propre mini-série nommée Von Drake's House of Genius dans laquelle malheureusement il invente des choses qui ont toujours été découvertes avant ou qui lui explosent à la figure. Par exemple, il a inventé une machine à imprimer de l'argent mais a été arrêté par la police comme faussaire, dans une autre histoire il est l'inventeur d'une carte bancaire spéciale permettant le retrait de toute somme désirée et qui a été volée par Le Fantôme noir, que Mickey, Dingo et Donald tentent d'arrêter.

Il apparaît régulièrement dans La Maison de Mickey[17] où il tient le rôle de professeur et donc un des principaux rôles de la série destinée à l'éducation des plus jeunes.

On le voit également dans quelques épisodes du reboot de La Bande à Picsou (DuckTales 2017)[18]. Dans cette série, il n'apparait que dans les histoires se déroulant dans le passé, où il joue un tout nouveau rôle, celui de chef du C.H.U.T. (S.H.U.S.H. en VO), une organisation secrète luttant contre la criminalité[16].

Lors de ses apparitions en dessins animés il est appelé en VF par son nom original Ludwig Van Drake (parfois "Professeur Van Drake").

Apparitions dans Le Monde Merveilleux en couleurs de Walt Disney[modifier | modifier le code]

Apparitions dans Chantons avec Disney[modifier | modifier le code]

Ludwig Von Drake sert d'hôte dans six volumes de la série Chantons avec Disney.

Apparitions au Cinéma[modifier | modifier le code]

Apparitions dans d'autres séries animées[modifier | modifier le code]

La voix de Ludwig Van Drake[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Ludwig Von Drake en bande dessinée[modifier | modifier le code]

D'après la base INDUCKS, Ludwig Von Drake figure dans environ 2600 histoires différentes, dont 382 ont été publiées en France (en 2021)[21].

En parallèle de la télévision, le personnage est introduit dans les planches hebdomadaires Donald Duck avec sa première apparition le [[22] sur une plance scénarisée par Bob Karp et dessinée par Al Taliaferro. Dan cette première planche, il apparait sur un portrait d'un tableau pour êtreprésenté dès la semaine suivante de manière physique où Donald le présente à Daisy[23].

En , Dell Comics lance une série de comics avec pour vedette Ludwig Von Drake, illustrée par Tony Strobl[24]. Seuls quatre numéros ont été édités avant l'arrêt de la série en . Le personnage a toutefois poursuivi sa vie en bande dessinée en faisant des apparitions dans plusieurs histoires Disney et plus régulièrement dans les Donald Duck[23].

Le personnage est ensuite utilisé dans les récits des comics Walt Disney's Comics & Stories dont une histoire de Carl Barks, un des dessinateurs les plus connus de l'univers des canards de Disney. En effet, l'auteur va utiliser une seule fois le personnage pour une brève apparition dans un gag en une planche du Uncle Scrooge numéro 54 daté de , probablement sur demande expresse de l'éditeur[25],[23].

Dans les années 1970, le personnage sera pratiquement utilisé que par les auteurs tel que Romano Scarpa avec l'histoire La fantastique aventure de Marco Polo (La storia di Marco Polo detta Il Milione)[26] de 1982 et de son disciple Giorgio Cavazzano avec l'histoire Picsou Le monde perdu (Paperino in: Il mondo perduto) de 1995[27],[23].

La maison d'édition Egmont interdira l'utilisation du personnage par Don Rosa (notamment dans son arbre généalogique) qui l'utilisera néanmoins, de manière très discrète, dans Un petit cadeau très spécial (A Little Something Special)[28], ainsi que dans Le joueur de flûte de Donaldville (The pied piper of Duckburg)[29].

Il faut aussi noter le fait que Ludwig Von Drake fit quelques apparitions dans la rubrique "Couac!, le plus dingue des canards" du magazine Super Picsou Géant. Par exemple, dans le numéro 98, il est présent dans un jeu télévisé fictif, "Coffre-Fort Canard", où il passe toute la rubrique à chercher l'énoncé d'une énigme permettant de gagner le jeu.

Ludwig Von Drake en jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Ludwig Von Drake apparaît dans le jeu vidéo Mickey's Speedway USA sur Nintendo 64.

Noms à travers le monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Base INDUCKS : Ludwig van Drake
  2. (en) John Grant, The Encyclopedia of Walt Disney's Animated Characters, p. 119
  3. a et b Massé 2021, p. 6.
  4. (en) Bill Cotter, The Wonderful World of Disney Television - A Complete History, p. 67 et 76
  5. Massé 2021, p. 6.
  6. (en) Dave Smith, The Updated Official Encyclopedia: Disney A to Z, p. 337
  7. (en) David J. Fisher, The Music of Disney: A Legacy in Song Collector's Book, Walt Disney Records, 1992 (ISBN 0-7868-6359-5) p 28, 48
  8. D'après la fiche sur Donald Dingue sur le site duckman.pettho.com.
  9. Voir la partie sur Matilda McDuck pour les références sur l'inclusion de Ludwig Von Drake dans la généalogie des Ducks.
  10. Massé 2021, p. 7.
  11. « La Bande à Picsou (1987–1990) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  12. « Raw Toonage (1992) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  13. « Raw Toonage (1992) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  14. « Mickey Mania (1999–2001) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  15. « Couacs en vrac (1996–1997) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  16. a et b Massé 2021, p. 8.
  17. « La maison de Mickey (2006–2016) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  18. « La Bande à Picsou (2017) - Full Cast & Crew », sur imdb.com (consulté le )
  19. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 337
  20. « Corey Burton », sur imdb.com (consulté le )
  21. (en) Base INDUCKS : Ludwig van Drake - stories
  22. (en) Base INDUCKS : ZD 61-09-24Strips Donald Duck, en France dans Le Journal de Mickey numéro 643
  23. a b c et d Massé 2021, p. 7-8.
  24. (en) Ludwig Von Drake (Dell 1961)
  25. M. Barrier, Carl Barks and the Art of the comic book, Carl Barks aurait remplacé Donald par Ludwig.
  26. (en) Base INDUCKS : I TL 1409-APLa storia di Marco Polo detta Il Milione Histoire publiée pour la première fois en France en 1991 dans Mickey Parade numéro 135.
  27. (en) Base INDUCKS : I TL 2041-1PLa storia di Marco Polo detta Il Milione Histoire publiée pour la première fois en France en 1995.
  28. (en) Base INDUCKS : D 96325A Little Something Special
  29. (en) Base INDUCKS : H 89174The pied piper of Duckburg
  30. Disney's tous en boîte, Puplications Al Hilal, Égypte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rodolphe Massé, « Pas si dingue que ça : Une personnalité haute en couleur », Mickey, Donald & Cie : la grande galerie des personnages, Vanves, Hachette Collections, no 33 « Donald Dingue, le savant universel »,‎ , p. 6 (ISSN 2681-7586, présentation en ligne)
  • Rodolphe Massé, « Pas si dingue que ça : Ludwig et... « Le gars qui travaille pour Donald ! » », Mickey, Donald & Cie : la grande galerie des personnages, Vanves, Hachette Collections, no 33 « Donald Dingue, le savant universel »,‎ , p. 6 (ISSN 2681-7586, présentation en ligne)
  • Rodolphe Massé, « Pas si dingue que ça : Une seule spécialité : l'omniscience ! », Mickey, Donald & Cie : la grande galerie des personnages, Vanves, Hachette Collections, no 33 « Donald Dingue, le savant universel »,‎ , p. 7 (ISSN 2681-7586, présentation en ligne)
  • Rodolphe Massé, « Pas si dingue que ça : Trait de génie », Mickey, Donald & Cie : la grande galerie des personnages, Vanves, Hachette Collections, no 33 « Donald Dingue, le savant universel »,‎ , p. 7-8 (ISSN 2681-7586, présentation en ligne)
  • Rodolphe Massé, « Pas si dingue que ça : Une ré-animation réussie », Mickey, Donald & Cie : la grande galerie des personnages, Vanves, Hachette Collections, no 33 « Donald Dingue, le savant universel »,‎ , p. 8 (ISSN 2681-7586, présentation en ligne)