Ludwig Helmbold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ludwig Helmbold, né le à Mühlhausen (Thuringe) et mort le dans la même ville, est un poète allemand ; il a écrit les paroles de nombreux chorals. Il a aussi écrit en latin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Stephan Helmbold, un riche commerçant en laine, Ludwig part à quinze ans pour l'université d'Erfurt mais revient à 18 ans comme professeur dans une école de Mühlhausen. Il repart après 18 mois à Erfurt comme vice-recteur et professeur de philosophie à l'université. Ludwig Helmbold est couronné poète lauréat à la Diète d'Augsbourg de 1566 par l'empereur Maximilien II mais Il est contraint de démissionner en 1570 durant la Contre-Réforme. Il revient à Mühlhausen comme pasteur de la Marienkirche à partir de 1571 et obtient plus tard le rectorat d'une importante école de la ville.

Il meurt en 1598, à la suite d'une jaunisse, dans l'exercice de ses fonctions.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésies[modifier | modifier le code]

Joachim a Burck (de) et Johannes Eccard[1],[2], cantors de Mühlhausen, ont mis en musique nombre de ses poèmes.

Jean-Sébastien Bach a utilisé ses textes dans les cantates :

et Buxtehude dans :

  • Nun lasst uns Gott dem Herren Dank sagen[3].

Deux textes de Helmbold font toujours partie de l'hymnaire de l'Église évangélique luthérienne allemande : les numéros 320 et 365 (Nun lasst uns Gott dem Herren et Von Gott will ich nicht lassen)[4].

En ligne[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Éponymie[modifier | modifier le code]

  • Une rue du sud-est de Mühlhausen porte son nom depuis 1998.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seid fröhlich in dem Herren : seid fröhlich, seid fröhlich !
  2. Odae sacrae […] sur Google Livres, 1626
  3. (OCLC 82783258) ; Bibliothèque nationale allemande
  4. (sv) Voir aussi, dans le cas de Von Gott will ich nicht lassen, l'article de la Wikipédia suédoise : Från Gud vill jag ej vika

Liens externes[modifier | modifier le code]