Ludus duodecim scriptorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ludus Duodecim Scriptorum
jeu de société
Description de cette image, également commentée ci-après
Jeu du musée d'Éphèse
Ce jeu appartient au domaine public
Format jeu de dés
Joueur(s) 2
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui

Le Ludus duodecim scriptorum ou XII scripta (« Jeu des douze lignes ») est un jeu de table populaire de l'Empire romain. Ce jeu ressemble à l'actuel backgammon aussi appelé Jacket, mais se pratique généralement sur un plateau composé de 3 rangées et non de 2.

Déroulement du jeu[modifier | modifier le code]

Matériel[1][modifier | modifier le code]

  • 1 plateau de 3 rangées de 2 x 6 cases
  • 30 pions, 15 blancs et 15 noirs
  • 3 dés

Hypothèse sur le début du jeu[modifier | modifier le code]

Les règles exactes du début du jeu ne sont pas connues, toutefois l'hypothèse est la suivante[2] :

  1. Les joueurs lancent les dés, celui qui a le plus fort score commence.
  2. Le jeu débute avec les pions hors du plateau, une fois les dés tirés, le joueur peut choisir :
    1. De placer un pion sur la case d'entrée correspondante à la somme des deux dés.
    2. De placer un pion sur la case d'entrée correspondante aux points du premier dé et un autre pion selon les points du deuxième dé.
    3. De placer un pion sur la case d'entrée correspondante aux points du premier dé et d'avancer un pion déjà en jeu selon les points du deuxième dé.
  3. Les joueurs tirent les dés à tour de rôle.
Plateau fragmentaire conservé au Musée et Site romain d'Avenches (Aventicum)

Règles[modifier | modifier le code]

  • Si les deux dés affichent le même nombre, le joueur peut les retirer.
  • Si un pion arrive sur une case occupée par un pion de la même couleur, ils se lient pour ne former qu'un seul et même pion.
  • Si un pion arrive sur une case occupée par un pion adversaire, ce dernier est sorti du jeu. Il peut revenir sur le plateau en repassant par une case d'entrée.
  • Si un joueur ne peut faire aucun déplacement, il passe son tour.
  • Une colonne de pions peut être défaite si une colonne adverse avec un nombre de pions égal ou supérieur à la première arrive sur la même case. Les pions sont sortis du plateau ; ils peuvent revenir en repassant par une case d'entrée
  • Le joueur doit obtenir le nombre exact à son lancer de dés pour arriver sur la dernière case, sinon il passe son tour.

But du jeu[modifier | modifier le code]

Le premier joueur à avoir atteint la case d'arrivée ROMANI avec tous ses pions gagne la partie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dasen, Véronique (1957-....). et Lugdunum - Musée & théatres romains (Lyon, France)., Ludique : jouer dans l'Antiquité : [catalogue de l'exposition "Ludique ! Jouer dans l'Antiquité" présentée du 20 juin au 1er décembre 2019 à Lugdunum-musée et théâtres romains], Gand, Éditions Snoeck, 143 p. (ISBN 978-94-6161-490-2 et 946161490X, OCLC 1107637782, lire en ligne), p. 124
  2. Site via Romana