Ludovico di Breme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ludovico di Breme
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Lodovico Arborio Gattinara dei Marchesi di BremeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Ludovico di Breme (Turin, 15 juin 1781 [1] – Turin, 15 août 1820 [2]), dont le nom complet est Ludovico Arborio Gattinara dei Marchesi di Breme [3], était un écrivain et penseur italien.

Chapelain d’Eugène de Beauharnais lorsque celui-ci était vice-roi d’Italie, il quitte tout usage politique avec la nouvelle domination autrichienne, mais il se consacre à l'écriture de pamphlets et de deux tragédies: "Ida" [4] et "Ernestina", composes en 1815-1816 en contemporaine avec son amour pour l'actrice Carlotta Marchionni [5] et collabora ensuite au journal libéral de Milan Il Conciliatore [6]

Il a écrit Intorno alla ingiustizia di alcuni giudizi letterari italiani (1816) [7], Le Grand commentaire sur un petit article (1817) [8], un essai sur Le Giaour de Lord Byron [9] en 1818[10] et la même année un comment/introduction sur le Manfred, publié avec le tragédie de Silvio Pellico Francesca da Rimini[11], all'époque Pellico était le traducteur italien de lord Byron [12] et Le Postille contro i Cenni critici sulla poesia romantica del Londonio [13]

Archives[modifier | modifier le code]

Correspondance (1806-1820):

  • 2 lettres à [Michele] Daverio, Milano, 1806, signées "di Breme". Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme.
  • Lettre autographe signée à Federico Confalonieri, Milano, 16 maggio 1814, Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme.
  • Lettre autographe signée de l'abbé Caluso à la comtesse d'Albany, Torino, 1815: éloge de V.Alfieri par Louis de Breme, Foscolo et sa traduction du "Voyage sentimental" de Sterne. Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Caluso, Tommaso.
  • 2 lettres autographes signées à Etienne Dumont. - 1816 - 1817. Dossier: Ms. Dumont 33/I Ms. Dumont 33/I, f. 318-322. Manuscrits Etienne Dumont Breme, Louis de. Breme, Louis de, [fils]. Lettre autographe signée à Etienne Dumont.
  • Lettre autographe signée a Vincenzo Monti, Milano, 26 febbraio 1818, Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme.
  • Lettre autographe signée en française à Jean Charles Léonard Simonde de Sismondi, Milano, 8 luglio 1818: «Nous sommes d'accord sur Ies Considérations de Mad. de Staél. En Italie surtout la rigueur contre Napoléon a nui au succès de l'ouvrage. On y est si élémentaires en idées sociales et en doctrines fondamentales, que même ce qu'il y a de libéraux sincères, attachaient leurs ésperances au règne d'un homme comme lui, tout en convenant de son despotisme personnel». Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme
  • Lettre autographe signée de Pietro Borsieri à Lodovico De Breme, Milano, 17 agosto 1818, Giovanni Rasori et sa collaboration avec "Il Conciliatore". Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Pietro Borsieri.
  • Lettre autographe signée en française à l'économiste Louis Dumont (1817). Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme.
  • 2 Lettres autographes signée en anglaise à le marquis de Landsdowne (Henry Petty Fitz Maurice 3° marquis de Landsdowne, 1818) Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme.
  • 3 Lettres autographes signée à Carlotta Marchionni (s.d.) Type de document: Correspondance; Patrimoine numérisé. Auteur: Louis De Breme

Autres documents:

  • J.-Ch.-L. de Sismondi, “Notice nécrologique sur M. Louis de Brême, de Turin”, Revue Encyclopédique n.8 (octobre 1820)

Livres[modifier | modifier le code]

  • Ludovico Di Breme, Polemiche intorno all'ingiustizia di alcuni giudizi letterari italiani. "Il Giaurro" di Lord Byron. Postille al Londonio. Introduzione e note di Carlo Calcaterra, Torino, Utet, 1928.
  • Ludovico Di Breme, Il Romitorio di Sant'Ida Inedito a cura di Piero Camporesi... Appendice di scritti biografici. Vite di Maria Antonietta, C. Beccaria, Maria Teresa, T. Valperga di Caluso, 1961.
  • Ludovico Di Breme, Lettere, A cura di Piero Camporesi, Torino, Einaudi, 1966.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Silvio Pellico, Francesca da Rimini. (segue) Manfredo Poema Drammatico di Lord Byron versione in prosa, Milano, Giovanni Pirotta, 1818.
  • (en) Thomas Moore, Life, Letters and Journals of Lord Byron, London, 1839.
  • (fr) Louise Maximiliane Caroline Eman, comtesse D'Albany, Lettres inédites, Paris, 1874.
  • (it) Pagine inedite del Conciliatore cioè articoli di Sismondo de Sismondi, Gian Domenico Romagnosi, Lodovico di Breme, Adeodato Ressi. Introduzione di Marcello Visconti di Modrone, prefazione di Renato Sòriga s.d. 1930.
  • (de) Wolfram Krömer, Ludovico di Breme, 1780-1820, der erste Theoretiker der Romantik in Italien, 1961.
  • (fr) Victor Del Litto, La vie intellectuelle de Stendhal: genèse et évolution des ses idées, 1802-1821, Presses Universitaires de France, 1962.
  • (it) Angiola Ferraris, Ludovico di Breme. Le avventure dell'utopia, 1981.
  • (it) Michele Dell'Aquila, Profilo di Ludovico Di Breme, Schena Editore, Piccola biblioteca dell'Ottocento, 1989.
  • (it) Antonio Marchini, Ludovico di Breme Arborio Gattinara (1780-1820). Grande letterato, poeta romantico e patriota, Genova, KC Edizioni, 2010.
  • (it) Guido Muoni, Ludovico di Breme e le Prime Polemiche Intorno a Madama di Staël ed al Romanticismo in Italia, 1816 (Classic Reprint), 2017.
  • (fr) François-Xavier Feller, Biographie universelle: ou, Dictionnaire historique, Volume 13 (Google livres).
  • (it) Ludovico di Breme e il Programma dei Romantici italiani, Centro studi piemontesi, 1984.
  • (it) Lettere inedite di Luigia Stolberg Contessa D'Albany a Ugo Foscolo e dell'abate Luigi Di Breme alla Contessa D'Albany, Nabu Press, 2013.
  • (it) Cristina Contilli, Milano 1816: Carlotta e Ludovico Una ricostruzione della storia d'amore tra lo scrittore Ludovico Di Breme e l'attrice Carlotta Marchionni, Raleigh, Lulu.com, 2013.
  • (it) Cristina Contilli (a cura), Lettere d'amore e d'amicizia all'attrice Carlotta Marchionni (1816-1842), Lulu.com, 2014.
  • (en) Christian Del Vento, A New Letter of Ugo Foscolo, 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. François-Xavier Feller, Biographie universelle: ou, Dictionnaire historique, Volume 13: BREME (Louis Arborio Gattinara de), second fils du marquis de Brême, ancien ambassadeur de Sardaigne à Naples et à Vienne, et depuis président du sénat du royaume d'Italie, naquit en 1781. Louis de Brême embrassa l'état ecclésiastique, et après avoir fait ses études à Turin..."; la naissance en 1781 est confirmée par Stendhal, ami de Louis De Breme
  2. https://www.findagrave.com/memorial/39784854#
  3. "Issu d'une des familles les plus opulentes et les plus nobles du Piémont, mais qui ne s'est pas moins illustrée dans ces derniers temps par sa philanthropie et par ses lumières, Louis de Brême embrassa l'état ecclésiastique..."
  4. Silvio Pellico (1815): Di Breme ha fatto due drammi intitolati Ida, parte prima e parte seconda, soggetti d'invenzione trattati con incredibile piena d'affetto
  5. https://www.tanum.no/_carlotta-marchionni-attrice-del-risorgimento:-un-ritratto-dallepistolario-cristina-contilli-9781326807313
  6. "BRÊME (Louis Arborio Gattinara, marquis de), piémontais illustre par ses talens, sa philantropie, son amour éclairé pour la liberté et sa naissance, était, sous le gouvernement de Napoléon, président du sénat italien. Né en 1781, il est mort au commencement de l'année 1820, heureux de ne pas avoir été témoin des affreux désastres de cette belle Italie, dont son noble cœur avait partagé toutes les espérances"
  7. http://www.classicitaliani.it/index188.htm
  8. Title integrale: Grand Commentaire sur un petit article, par un vivant remarquable sans le savoir: Ou reflexions et notices generales et particulieres a propos d'un article qui le concerne dans la Biographie des Vivans
  9. Thomas Moore (1839):Ce fut pendant l'automne de 1816, que je le rencontrai au theatre de la Scala, a Milan, dans la loge de M. Louis de Breme. Je fus frappe des yeux de Lord Byron au moment ou il ecoutait un sestetto d'un opera de Mayr intitule Elena. Je n'ai vu de ma vie, rien de plus beau ni de plus expressif
  10. Il Giaurro, fragment de nouvelle turque, écrite par Lord Byron et rendue de l'anglais en vers italiens par Pellegrino Rossi, Genève, 1818
  11. https://www.academia.edu/19801864/Silvio_Pellico_Francesca_da_Rimini
  12. Silvio Pellico, Francesca da Rimini. (segue) Manfredo Poema Drammatico di Lord Byron versione in prosa, Milano, Giovanni Pirotta, 1818
  13. Guido Muoni, Ludovico di Breme e le Prime Polemiche Intorno a Madama di Staël ed al Romanticismo in Italia, 1816 (Classic Reprint), 2017. Les Anglais, d'après Silvio Pellico, étaient particulièrement nombreux :"Breme dopo il suo viaggio a Coppet è martire delie sue infinite conoscenze d'Inglesi, che l'assediano o colla presenta o col carteggio."