Ludovic Savatier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Savatier.
Ludovic Savatier
Biographie
Naissance
Décès
Abréviation en botanique
Sav.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Science végétale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Paul Amédée Ludovic Savatier, né le à Saint-Georges-d'Oléron et mort le dans la même commune[1], est un médecin militaire, botaniste et explorateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admis dans le service de santé de la marine en 1852, il y achève sa carrière au grade de médecin en chef.

En tant que médecin militaire embarqué, le docteur Ludovic Savatier a récolté lors d'expéditions au Japon nombre de spécimens de flore, pour la plupart inconnus du monde occidental, entre 1866 et 1870 et entre 1873 et 1876. Il a entrepris également une expédition en Amérique du Sud entre 1876 et 1879 à bord de La Magicienne, navire de la division navale française du Pacifique. Il traverse le détroit de Magellan et explore la Patagonie et la Terre de Feu entre le 8 et le 25 février 1877. À cette époque, et pendant encore quelques années, les seules descriptions botaniques ou géographiques de cette région ne sont fondées que sur ses propres observations de la végétation des terres bordant le détroit de Magellan. Il décrit Isoetes savatieri à Puerto Bueno, espèce qui sera ainsi baptisée par Franchet en 1884.

L'herbier de Ludovic Savatier est heureusement abondamment décrit par Bescherelle en 1889; Bescherelle et Massalongo en 1889, dont ses bryophytes par Franchet en 1889; ainsi que ses spermatophytes et ses ptérophytes. L'itinéraire de Savatier pendant cette expédition de la Terre de Feu est le suivant: 9-10 février, Punta Arenas ; 11 février Port-Galant ; 12-15 février, Puerto Churucca, au bout de l'île Desolación ; 15-19 février, Puerto Bueno au bord du canal Sarmiento ; 21 février, Puerto Edén et l'île Wellington, puis le nord de Valparaíso.

Il prend le chemin du retour en 1879: 20-23 janvier 1879, Puerto Otway, péninsule des Trois-Monts ; 24 janvier, Puerto Edén, île Wellington; 26 janvier, Port-Molyneux, île Madre de Dios ; 30 janvier, Puerto Churucca ; île de la Désolation ; 31 janvier, Port-Galant ; 4-5 février, Punta Arenas.

Le nombre de spécimens récoltés pendant l'expédition de La Magicienne s'élève à 1 100, conservés aujourd'hui au Muséum national d'histoire naturelle, à Paris. Ses collections analysées selon leur localisation contribuent de manière importante à la connaissance phytogéographique de la Patagonie occidentale.

Le médecin en chef de la marine Savatier était officier de la Légion d'honneur[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ludovic Savatier, Contributions à la géographie médicale. Station navale de l'Océan Pacifique, Archives de médecine navale, 33, 5-35., 1880
  • Ludovic Savatier et Adrien Franchet, Enumeratio plantarum in Japonia: sponte crescentium hucusque rite cognitarum, adjectis descriptionibus specierum pro regione novarum, quibus accedit determinatio herbarum in libris japonicis So Mokou Zoussetz xylographice delineatarum, éd. F. Savy, 789 pp., 1875
  • Ludovic Savatier, Quelques considérations sur l'enchondrome, éd. Faculté de médecine de Strasbourg, 33 pp., 1865

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de la Charente-Maritime, état-civil numérisé de la commune de Saint-Georges-d'Oléron, décès 1883-1892, décès no 67 de l'année 1891, vue 270/317 de la numérisation.
  2. Dossier de Légion d'honneur de Paul Amédée Ludovic Savatier sur le site Leonore.
  3. Journ. de Bot. 1898, 307
  4. Fl. Symb. Or.-Asiat. 29 in syn. 1930
  5. Mem. Coll. Sci. Kyoto Imp. Univ., Ser. B, Biol. xiii. (Compos. Jap. 1.) 301 1937 (IK)
  6. Bull. Acad. Int. Géogr. Bot. xiv. 203 1904
  7. Revis. Gen. Pl. 2: 828. 1891
  8. Trudy Imp. S.-Peterburgsk. Bot. Sada xx. 526
  9. Bull. Mens. Soc. Linn. Paris ii 1070 1893
  10. Novosti Sist. Vyssh. Rast. 24: 77 1987
  11. Cat. Pl. Vasc. Charente-Inf. ii. 45
  12. Notul. Syst. (Paris) 3: 238. 1916
  13. Ann. Missouri Bot. Gard. 64(1): 142 1977

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Otto Stapf, L'Herbier Savatier, Kew Bull., pp. 148–150., 1909

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sav. est l’abréviation botanique standard de Ludovic Savatier.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI