Ludovic Debeurme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ludovic Debeurme
Ludovic Debeurme 20100411 BD-Aix 3.jpg
Ludovic Debeurme lors du Festival de la bande dessinée d'Aix-en-Provence en avril 2010.
Naissance
Nationalité
française
Activité
Distinctions
Œuvres principales
  • Céfalus (2002)
  • Lucille (2006)
  • Le Grand Autre (2007)
  • Rénée (2011)
  • Un père vertueux (2015)

Ludovic Debeurme est un auteur de bande dessinée et illustrateur français né en 1971 aux Lilas. Il apparaît dès 2002 et la publication de Céfalus, son premier album, comme un des principaux nouveaux auteurs des années 2000.

Explorateur d'un monde onirique, autobiographique d'une narquoise candeur, il touche par un sens du bizarre qui le rapproche d'Edward Gorey et de Roland Topor. Marqué par la psychanalyse et l'expression des fantasmes, il traite ces thèmes par un graphisme épuré et un goût profond des jeux de l'enfance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un artiste peintre qui l'initie très tôt à la peinture et à l'art moderne, il expérimente l'art contemporain et ses différents médiums, installations, vidéo, multimédia après un enseignement universitaire en Arts Plastiques à La Sorbonne. Il est remarqué dès 1999 et sa première bande dessinée publiée, un court récit dans Comix 2000[1]. En 2002 son premier album, Céfalus, apparaît comme un « coup de maître qui impose d'emblée un univers graphique à la poésie insolite[1] ».

Lucille est consacrée en 2007 « Essentiel » du Festival d'Angoulême. L'année suivante, Le Grand Autre est en sélection officielle[2]. Pour l'édition 2016 du festival, Un père vertueux est à son tour en sélection officielle.

Compositeur et guitariste, en 2012 il crée le groupe Fatherkid[3] avec la dessinatrice Fanny Michaëlis. Le groupe est rejoint en 2015 par la musicienne Donia Berriri.

Illustrateur de presse très demandé, Ludovic Debeurme vit aujourd'hui à Paris.

Interviewé dans un reportage d'Arte sur la bande-dessinée en 2018, il déplore la précarité à laquelle doivent faire face les auteurs et dessinateurs de bande-dessinée :

« À un moment les chiffres doivent être dits. Par exemple, j'ai la chance - je dis bien la chance - d'avoir 20 000 euros d'avance sur droits pour faire un album chez un gros éditeur. Ce qui me restera, à peu près 15 000 euros une fois les charges enlevées. On peut imaginer que si je prends un an pour faire ce livre, si on divise on voit que c'est pas énorme. Donc ma logique, d'un seul coup, ça va être de dire : "bon bah je vais pas en faire un, je vais en faire deux." En termes de création [...] on sort complètement de la possibilité de vraiment réussir son travail[4]. »

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  1. Tome 1, 2017
  2. Tome 2, 2018

Illustration[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :