Ludovic-Mohamed Zahed

Cette page est en semi-protection longue.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludovic-Mohamed Zahed
Image dans Infobox.
Ludovic-Mohamed Zahed lors d'une conférence pour l'association Exaequo, le 18 mai 2016.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Mohamed Lotfi Zahed
Nationalité
Domiciles
Activités

Ludovic-Mohamed Zahed, né à Alger en 1977, est un imam et un docteur en sciences humaines et sociales. Publiquement homosexuel, Zahed est le fondateur des Homosexuel-le-s musulman-e-s de France (HM2F) et Musulman-e-s progressistes de France (MPF), membre fondateur du réseau international inclusif (IniMuslim) et de celui interreligieux LGBT+ (Gin-Ssogie) et coordinateur de recherche clinique à l'Hôpital Nord de Marseille[1].

Il est à l'origine de la première mosquée inclusive de France qui accueille les personnes LGBT musulmanes. Il est également le premier homme musulman français à s'être marié civilement avec un autre homme (en Afrique du Sud).

Biographie

Né Mohamed Lotfi Zahed à Alger en 1977[2],[3]. Ses parents émigrent en France lorsqu'il a un an. Il revient dans sa ville natale pendant la guerre civile algérienne, il grandit entre l'Algérie et la France. En quête de spiritualité, il rejoint les salafistes de Kouba (un quartier dans la banlieue d'Alger), dans l'espoir d'y trouver l'apaisement mais finit par quitter ce groupe qui ne lui convient pas[4]. Il découvre son homosexualité à l'âge de 17 ans[5], amoureux de l'homme qui lui a enseigné le Coran pendant 5 ans[6], et s'éloigne de l'islam pour y revenir plus tard à travers le bouddhisme[7].

Il immigre en France avec ses parents qui s'installent à Marseille en 1995. C'est là qu'il vit sa première relation de couple et sexuelle avec un homme votant Front national[6].

Zahed est contaminé par le VIH à 19 ans[7]. Il obtient la nationalité française à l'âge de 20 ans, adoptant « Ludovic » comme prénom[2]. Il crée l'association Homosexuels musulmans de France en 2010. Il crée également, en 2012 à Paris, une « mosquée inclusive », ouverte à tous[7],[8], dans une salle de prière, hébergée par un ami bouddhiste à la Goutte d'or[9],[10].

En , il se marie civilement avec Quiyaam en Afrique du Sud et religieusement à Paris[11]. Il est ainsi le premier homme musulman français à s'être marié religieusement avec un autre homme[12],[13].

Il est également titulaire d'un doctorat en anthropologie[7],[2] avec une thèse intitulée L'émergence publique des minorités sexuelles musulmanes et les mutations d'un rapport inclusif à l'islam en France ; il a également effectué un doctorat de psychologie sociale (2011-2014) qu'il a publié (2016) sans l'avoir présenté devant un jury universitaire.

En , il participe à la conférence « Rethinking Homosexuality in Islam » organisée par Adi Bharat à Boston University[14].

Il a marié religieusement deux femmes iraniennes le à Stockholm, en Suède[15],[16].

À Marseille, il ouvre un lieu de prière inclusif[17] et un centre de formation à distance intitulé Calem, « pour former une nouvelle génération d'imams, avec des femmes et des personnes LGBT »[8],[18]. Plus tard, en 2019, des projets de nouvelles mosquées inclusives sont proposées par, les imames Kahina Bahloul (projet de mosquée Fatima), Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay (projet de mosquée Sîmorgh) qui proposent la mixité hommes femmes au moment de la prière et une direction féminine de la prière[19],[20].

Prises de position

Selon Ludovic-Mohamed Zahed, l'homosexualité n'est pas interdite par le Coran et il déplore ce tabou qu'est devenue l'homosexualité dans les pays du Maghreb[7]. Il plaide pour un islam qui ne serait ni homophobe ni misogyne[5].

En France, il a pris position en faveur du mariage pour tous en déclarant : « Si le prophète Mahomet était vivant, il marierait des couples d'homosexuels[2]. »

Il réagit à l'attentat homophobe d'Orlando en en estimant que l'homophobie est plus une question de politique que de religion islamique, déclarant notamment que « tous les fascismes, et l'État islamique en est un, s'attaquent aux minorités sexuelles. »[21].

Publications

  • Révoltes extraordinaires : Un enfant du sida autour du monde, Paris, L'Harmattan, , 205 p. (ISBN 978-2-296-56608-8, lire en ligne).
  • Jocelyne Dakhlia (dir.), L'émergence publique des minorités sexuelles musulmanes et les mutations d'un rapport inclusif à l'islam en France : Des représentations sociales et identitaires alternatives (thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie), EHESS, (SUDOC 187833958, présentation en ligne).
  • Le Coran et la chair : Témoignage, Paris, Max Milo, , 189 p. (ISBN 978-2-315-00348-8)[4].
  • (en) Queer Muslim Marriage : Struggle of a gay couple's true life story towards Inclusivity & Tawheed within Islam, CALEM, , 204 p. (ISBN 978-1-4839-9020-0).
  • LGBT Musulman.es : Du Placard aux Lumières, face aux obscurantismes et aux homo-nationalismes, Des Ailes sur un Tracteur, , 291 p. (ISBN 978-1-326-48566-5).
  • Homosexualité, Transidentité & Islam : Étude systématique & systémique des Textes arabo-islamiques, France, Éditions Calem, coll. « Averroes », , 64 p. (ISBN 978-1544670119).

Documents

Notes et références

  1. Ludovic Thomas, « Calem, la mosquée gay-friendly de Marseille », Zibeline, Marseille, .
  2. a b c et d Michel Henry et Bernadette Sauvaget, « Ludovic-Mohamed Zahed, un Coran d'air frais », Libération, (consulté le ).
  3. « Ludovic-Mohamed Zahed – homosexualité et islam », sur YouTube,  : L.-M. Zahed confirme son année de naissance dans une discussion informelle tenue à l'Université de Boston.
  4. a et b Sarah Haidar, « Ludovic-Mohamed Zahed, l’intellectuel qui conjugue homosexualité et islam », Slate Afrique, (consulté le ).
  5. a et b (en) Ludovic-Mohamed Zahed, « Why I want to open a gay-friendly mosque in Paris », The Guardian, (consulté le ).
  6. a et b (es) Amanda Andrades, « “Hoy, Mahoma casaría a parejas homosexuales” », El País, .
  7. a b c d et e Kahina Sekkai, « Musulman, gay et séropositif – Ludovic-Mohamed Zahed, un imam à part », Paris Match, .
  8. a et b Manon Walquan et Simon Lambert, « À Marseille, des gays musulmans conjuguent leur spiritualité et leur homosexualité », sur Komitid, (consulté le ).
  9. « Ils changent le monde : Ludovic-Mohamed Zahed », France Inter, .
  10. (en) Robin Banerji, « Gay-friendly ‘mosque’ opens in Paris », BBC News, .
  11. « Ludovic-Mohamed Zahed, homo, musulman, marié et enfin “apaisé” », Le Point, .
  12. Gaëlle Le Roux, « Concilier islam et homosexualité, le combat de Ludovic-Mohamed Zahed », France 24, (consulté le ).
  13. Léo Pajon, « Ludovic-Mohamed Zahed : gay et musulman, il garde le prêche », Jeune Afrique, (consulté le ).
  14. Ludovic ZAHED, « Imam L.Zahed - CALEM - INCLUSIF ISLAM - Confederation of Associations Euro-Africans, LGBT or Muslims », sur www.calem.eu (consulté le ).
  15. Hebba Selim, « Un imam gay algérien marie deux iraniennes à Stockholm, des salafistes veulent le déchoir de sa nationalité », sur HuffPost, .
  16. « Un imam gay franco-algérien marie deux lesbiennes iraniennes », Metronews, .
  17. Romane Frachon, « Imam et gay, il ouvre un lieu de prière inclusif à Marseille », Têtu, (consulté le ).
  18. « A Marseille, un islam arc-en-ciel », sur Le Courrier, (consulté le )
  19. Virginie Larousse, « Kahina Bahloul, première imame de France », Le Monde des religions, (consulté le ).
  20. Virginie Bloch-Lainé et Lucile Boiron, « Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay, éclairantes », sur Libération (consulté le )
  21. Isabelle Hanne et Estelle Pattée, « Ludovic-Mohamed Zahed : « Tous les fascismes, et l'État islamique en est un, s'attaquent aux minorités sexuelles » », Libération, .

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes