Ludopédagogie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Ludopédagogie est une méthode utilisée dans la formation professionnelle consistant à sortir les participants de leur contexte de travail pour leur faire prendre conscience par le jeu de telle ou telle notion (importance de la communication dans une équipe, importance de l’écoute dans un acte de vente, fonctionnement du leadership, etc.). Parce que le contexte est changé et que le participant n’est pas mis en situation dans le cadre de son métier, il accepte plus facilement de commettre des erreurs et d’en tirer les leçons. L’aspect ludique de l’enseignement facilite d’ailleurs l’adhésion et l’implication des participants. Cette méthode, aujourd’hui très présente dans les pays anglo-saxons, a été mise au point par des chercheurs canadiens dans la lignée des travaux du psychiatre et psychologue Erik Erikson. Elle a fait, depuis quelques années, son apparition en France, bien que son utilisation reste encore marginale et souvent confondue avec les serious games[1],[2],[3].

"Comment avons-nous appris l’alphabet ? En le chantant. Comment avons-nous appris à faire du vélo ? En montant dessus et en pédalant." Voilà tout l’esprit de la ludopédagogie, ou "apprentissage par le jeu". Et la meilleure preuve de son efficacité réside dans le fait que ces champs de compétences sont devenus inconscients, tant ils ont été acquis depuis un âge où l’acquisition par le jeu est spontanée. La ludopédagogie et ses enrichissements théoriques est assez récentes. Peu d'ouvrages existent, mais une réelle pratique de terrain émerge. En Belgique, des formations de Ludopédagogue émergent[4].

Une dimension ludique ou métaphorique permet en réalité de prendre durablement conscience des bonnes ou mauvaises pratiques. Qui contesterait par exemple les vertus éducatives des Fables de La Fontaine ?

S'outiller en ludopédagogie[modifier | modifier le code]

La littérature francophone en la matière commence à s'étoffer. Plusieurs chercheurs, auteurs et experts permettent à la ludopédagogie de trouver un cadre et des possibilités d'exploitation. Le chercheur, édagogue, méthodologue, auteur, ludopédagogue, formateur et coach scolaire Renaud Keymeulen développe le concept en détail sur le portail dédié aux Intelligences Multiples[5]. Y est notamment reprécisé la différence entre les serious games et la ludopédagie.

L'agence d'information et de formation pédagogique publie un guide "Concevoir, créer et utiliser des jeux comme supports pédagogiques en classe[6]"

Plusieurs réalisations sont détaillées par le CDS - Créateurs de solutions[7] (concevez votre maison, le rallye des gazelles, les ateliers interactifs thématiques, la place du village).

Côté livre, "La ludopédagogie en action - Enseigner avec les jeux-cadres de Thiagi[8]" de Bruno Hourst et Sivasailam Thiagarajan donne quelques pistes, avec toutefois un focus sur les jeux-cadres de Tiagi. Plus d'infos sur les jeux-cadres de Thiagi sur le portail des Intelligences Multiples[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.thebookedition.com/vous-avez-dit-ludopedagogie--delpicom-p-108462.html Vous avez dit ludopédagogie?
  2. http://www.delpicom.com/index.php/vous-avez-dit-ludopedagogie
  3. http://www.lifeisaseriousgame.com/
  4. « Formation de Ludopédagogue », sur www.kmim.eu, (consulté le 21 juin 2018)
  5. « Ludopédagogie », sur http://www.intelligences-multiples.org (consulté le 15 juillet 2018)
  6. « Concevoir, créer et utiliser des jeux comme supports pédagogiques en classe », sur http://www.aifp.be (consulté le 15 juillet 2018)
  7. « Ludopédagogie », sur http://www.cdsconseil.com (consulté le 15 juillet 2018)
  8. Bruno Hourst et Sivasailam Thiagarajan, La ludopédagogie en action - Enseigner avec les jeux-cadres de Thiagi, Edition du Mieux-Apprendre
  9. « Les jeux-cadres de Thiagi », sur http://www.intelligences-multiples.org (consulté le 15 juillet 2018)