Ludmil Katzarkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ludmil Katzarkov
Katzarkov.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Ludmil Vassilev Katzarkov est un mathématicien bulgare, né le 19 décembre 1961 à Roussé.

Il enseigne à l'Institut für Mathematik de l'Université de Vienne[1] et à l'Université de Miami[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludmil Katzarkov a obtenu une maîtrise ès sciences de l'Université d'État de Moscou en 1987 et un doctorat de l'Université de Pennsylvanie en 1995.

En géométrie algébrique, Ludmil Katzarkov a obtenu des résultats fondamentaux dans l'étude de l’espace des métriques de Kähler, dans la Théorie de Hodge et la Symétrie miroir. Katzarkov a été le premier à utiliser la théorie non-abélienne de Hodge pour résoudre la conjecture d'uniformisation de Shafarevich (en) et a prouvé cette conjecture pour les variétés quasi-projectives des groupes virtuellement nilpotents. Puis, avec Eyssidieux, Pantev et Ramachandran, Katzarkov a prouvé la conjecture pour les variétés quasi-projectives avec des groupes fondamentaux pratiquement linéaires[3].

Il a été Sloan Research Fellow en 1998[4], Clay Research Fellow en 2005[5] et Simons Fellow in Mathematics en 2014[6].

Il a reçu un NSF CAREER award (en) en 2010[7] et un ERC Advanced grant en 2008[8].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ludmil Katzarkov, « Nilpotent Groups and universal coverings of smooth projective manifolds », Journ. Diff. Geom., 45, 1997, p. 336-348.
  • Ludmil Katzarkov, Mohan Ramachandran (en), « On the universal coverings of algebraic surfaces », Ann. scient. Ec. Norm. Sup., 4e série, 31, 1998, p. 525-535.
  • Philippe Eyssidieux, Ludmil Katzarkov et Tony Pantev, « Linear Shafarevich Conjecture », Annals of Mathematics, vol. 176, n° 3, p. 1545-1581.

Notes et références[modifier | modifier le code]