Ludger Duvernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvernay.
Ludger Duvernay
Portrait par Jean-Baptiste Roy-Audy, 1832
Portrait par Jean-Baptiste Roy-Audy, 1832
Fonctions
Député de Lachenaie n° 2 à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada
Prédécesseur Jean-Marie Rochon
Successeur Dernier titulaire
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Verchères
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décès Montréal
Parti politique Parti patriote
Profession Imprimeur, journaliste

Ludger Duvernay, né le à Verchères et mort le à Montréal, est un imprimeur, éditeur, journaliste, et homme politique canadien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Duvernay tel qu'illustré dans le volume 5 de l'Histoire des Canadiens-Français. 1608-1880 (1882).

Il était un imprimeur de profession et publia nombre de journaux incluant la Gazette des Trois-Rivières, L'Argus. Journal électorique et aussi La Minerve, qui soutenait le Parti patriote et Louis-Joseph Papineau avant la rébellion. Il fut arrêté par les autorités à quatre occasions différentes.

En 1834, il aida à fonder et à mener l’Association Saint-Jean-Baptiste (aujourd’hui, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal). Il fut pour quelque temps membre de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada en 1837.

Il fuit à Burlington, dans le Vermont, lorsque commença la Rébellion des Patriotes, mais revint à Montréal en 1842 et reprit la publication de La Minerve jusqu’à sa mort en 1852, appuyant Louis-Hippolyte La Fontaine contre Papineau.

Ludger Duvernay est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal, Québec.

Le prix Ludger-Duvernay a été nommé en son honneur.

Le fonds d'archives de Ludger Duvernay est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1799 - Le 22 janvier, naissance de Ludger Duvernay à Verchères, Bas-Canada.
  • 1813 - Il est choisi comme apprenti chez Charles-Bernard Pasteur, imprimeur du journal Le Spectateur de Montréal.
  • 1815 - Il termine son apprentissage et est embauché par Le Spectateur.
  • 1817 - Il ouvre sa propre imprimerie à Trois-Rivières.
  • 1817 - Le 12 août, il fait paraître la première édition de l'hebdomadaire La Gazette des Trois-Rivières, premier journal bas-canadien à paraître en dehors de villes de Québec et de Montréal.
  • 1819 - Il est inspecteur du service des incendies jusqu'en 1826.
  • 1820 - En septembre, parution du premier numéro de L'Ami de la religion et du roi, un mensuel religieux dirigé par le curé de Trois-Rivières, Louis-Marie Cadieux.
  • 1823 - Le 11 mars, il fait paraître le premier numéro du journal Le Constitutionnel.
  • 1826 - En août, il fait paraître un « journal électorique », L'Argus que rédigent les frères Dominique et Charles-Elzéar Mondelet le temps d'une élection complémentaire.
  • 1826 - En décembre, le Canadian Spectator lui offre le poste d'éditeur qu'il accepte.
  • 1827 - En janvier, il est de retour à Montréal.
  • 1827 - Le 18 janvier, il fait l'acquisition du journal La Minerve.
  • 1828 - Le xx XXXX, il est accusé de diffamation, arrêté et emprisonné en même temps que Jocelyn Waller.
  • 1828 - En décembre, décès de Jocelyn Waller, rédacteur en chef du Canadian Spectator et âme du journal.
  • 1829 - En février, le Canadian Spectator cesse de paraître.
  • 1829 - En août, il achète l'imprimerie de James Lane.
  • 1832 - En janvier, il est de nouveau accusé de diffamation, arrêté et jeté en prison, cette fois aux côtés de Daniel Tracey, éditeur du journal The Vindicator.
  • 1833 - En février, il est candidat à l'élection dans la circonscription de Rouville, mais c'est François Rainville qui remporte la pluralité des votes.
  • 1834 - En mars, il est élu président de la Société Aide-toi, le Ciel t’aidera.
  • 1834 - Le 24 juin, il organise la tenue d'un grand banquet patriotique dans le jardin de l'avocat Jean-François-Marie-Joseph MacDonell, le jour de la fête traditionnelle de la Saint-Jean-Baptiste, qui devient la fête nationale des Canadiens d'expression française.
  • 1836 - En septembre, il est condamné à 30 jours de prison pour outrage au tribunal, encore une fois pour un texte paru dans La Minerve.
  • 1836 - Le 5 avril, il se bat en duel contre Clément-Charles Sabrevois de Bleury et se fait tirer une balle dans le genou droit.
  • 1837 - Le 26 mai, il est élu député de la circonscription de Lachenaie sans opposition.
  • 1837 - Le 16 novembre, Gosford fait émettre des mandats d'arrestation contre Duvernay et 25 autres chefs patriotes.
  • 1837 - Le 6 décembre, il participe à la bataille de Moore's Corner en tant qu'officier.
  • 1837 - Après la défaite du 6 décembre, il se réfugie aux États-Unis.
  • 1852 - Le 28 novembre, il décède à Montréal.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « Liste des journaux publiés dans le Bas-Canada depuis 1764 », dans La Canadienne, Montréal, 22 octobre 1840 : 3–4

Journaux, revues[modifier | modifier le code]

  • Gazette des Trois-Rivières, Trois-Rivières, 1817-1819
  • L'Ami de la religion et du roi, Trois-Rivières, 1820
  • Le Constitutionnel, Trois-Rivières, 1823
  • L'Argus, Trois-Rivières, 1826-1828
  • Canadian Spectator, Montréal 1822-1829
  • La Minerve, Montréal, 1826-1837 et 1842-1899
  • Le Guide du cultivateur, ou Nouvel almanac de la température pour chaque jour de l'année, Montréal, 1830-1833
  • Le Patriote canadien, Montréal, 1839
  • La Revue canadienne, Montréal, 1845-1848

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Lebel. « Duvernay, Ludger », dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 3 octobre, 2009
  2. Fonds Ludger Duvernay (P680) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Lebel. « Duvernay, Ludger », dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université de Toronto, Université Laval, 2000
  • Donald Prémont. « Duvernay, Ludger (1799-1852) », dans le site Les Patriotes de 1837@1838, 20 mai 2000
  • Denis Monières. Ludger Duvernay et la révolution intellectuelle au Bas-Canada, Montréal : Éditions Québec/Amérique, 1987, 231 p.
  • Robert Rumilly. Histoire de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal (Des patriotes au fleurdelisé), Montréal : Éditions de l'Aurore, 1975, 564 p.
  • Jean-Marie Lebel. Ludger Duvernay et La Minerve. Étude d'une entreprise de presse montréalaise de la première moitié du XIXe siècle, Université Laval, 1982, 212 p.
  • Sylvain Beaudoin. « Ludger Duvernay, un patriote », dans le site Histoire et culture régionale du Québec
  • « Ludger Duvernay », dans le site Héritage global du Québec-français de la SSJB de St-Hubert

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]