Ludger Duvernay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvernay.

Ludger Duvernay

Description de cette image, également commentée ci-après

Ludger Duvernay par Jean-Baptiste Roy-Audy, 1832

Naissance 22 janvier 1799
Verchères, Bas-Canada
Décès 28 novembre 1852
Montréal, Canada-Uni
Profession
imprimeur, éditeur, fonctionnaire, journaliste, député

Ludger Duvernay (22 janvier 1799 - 28 novembre 1852), né à Verchères au Québec, est un imprimeur, éditeur, fonctionnaire, journaliste, homme politique et patriote[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était un imprimeur de profession et publia nombre de journaux incluant la Gazette des Trois-Rivières, L'Argus. Journal électorique et aussi La Minerve, qui soutenait le Parti patriote et Louis-Joseph Papineau avant la rébellion. Il fut arrêté par les autorités à quatre occasions différentes.

En 1834 il aida à fonder et à mener l’Association Saint-Jean-Baptiste (aujourd’hui, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal). Il fut pour quelque temps membre de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada en 1837.

Il fuit à Burlington, dans le Vermont lorsque commença la Rébellion des Patriotes, mais revint à Montréal en 1842 et reprit la publication de La Minerve jusqu’à sa mort en 1852, appuyant Louis-Hippolyte La Fontaine contre Papineau.

Ludger Duvernay est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal, Québec.

Le prix Ludger-Duvernay a été nommé en son honneur.

Le fonds d'archives de Ludger Duvernay est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1799 - Le 22 janvier, naissance de Ludger Duvernay à Verchères, Bas-Canada.
  • 1813 - Il est choisi comme apprenti chez Charles-Bernard Pasteur, imprimeur du journal Le Spectateur de Montréal.
  • 1815 - Il termine son apprentissage et est embauché par Le Spectateur.
  • 1817 - Il ouvre sa propre imprimerie à Trois-Rivières.
  • 1817 - Le 12 août, il fait paraître la première édition de l'hebdomadaire La Gazette des Trois-Rivières, premier journal bas-canadien à paraître en dehors de villes de Québec et de Montréal.
  • 1819 - Il est inspecteur du service des incendies jusqu'en 1826.
  • 1820 - En septembre, parution du premier numéro de L'Ami de la religion et du roi, un mensuel religieux dirigé par le curé de Trois-Rivières, Louis-Marie Cadieux.
  • 1823 - Le 11 mars, il fait paraître le premier numéro du journal Le Constitutionnel.
  • 1826 - En août, il fait paraître un « journal électorique », L'Argus que rédigent les frères Dominique et Charles-Elzéar Mondelet le temps d'une élection complémentaire.
  • 1826 - En décembre, le Canadian Spectator lui offre le poste d'éditeur qu'il accepte.
  • 1827 - En janvier, il est de retour à Montréal.
  • 1827 - Le 18 janvier, il fait l'acquisition du journal La Minerve.
  • 1828 - Le xx XXXX, il est accusé de diffamation, arrêté et emprisonné en même temps que Jocelyn Waller.
  • 1828 - En décembre, décès de Jocelyn Waller, rédacteur en chef du Canadian Spectator et âme du journal.
  • 1829 - En février, le Canadian Spectator cesse de paraître.
  • 1829 - En août, il achète l'imprimerie de James Lane.
  • 1832 - En janvier, il est de nouveau accusé de diffamation, arrêté et jeté en prison, cette fois aux côtés de Daniel Tracey, éditeur du journal The Vindicator.
  • 1833 - En février, il est candidat à l'élection dans la circonscription de Rouville, mais c'est François Rainville qui remporte la pluralité des votes.
  • 1834 - En mars, il est élu président de la Société Aide-toi, le Ciel t’aidera.
  • 1834 - Le 24 juin, il organise la tenue d'un grand banquet patriotique dans le jardin de l'avocat Jean-François-Marie-Joseph MacDonell, le jour de la fête traditionnelle de la Saint-Jean-Baptiste, qui devient la fête nationale des Canadiens d'expression française.
  • 1836 - En septembre, il est condamné à 30 jours de prison pour outrage au tribunal, encore une fois pour un texte paru dans La Minerve.
  • 1836 - Le 5 avril, il se bat en duel contre Clément-Charles Sabrevois de Bleury et se fait tirer une balle dans le genou droit.
  • 1837 - Le 26 mai, il est élu député de la circonscription de Lachenaie sans opposition.
  • 1837 - Le 16 novembre, Gosford fait émettre des mandats d'arrestation contre Duvernay et 25 autres chefs patriotes.
  • 1837 - Le 6 décembre, il participe à la bataille de Moore's Corner en tant qu'officier.
  • 1837 - Après la défaite du 6 décembre, il se réfugie aux États-Unis.
  • 1852 - Le 28 novembre, il décède à Montréal.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • « Liste des journaux publiés dans le Bas-Canada depuis 1764 », dans La Canadienne, Montréal, 22 octobre 1840 : 3–4

Journaux, revues[modifier | modifier le code]

  • Gazette des Trois-Rivières, Trois-Rivières, 1817-1819
  • L'Ami de la religion et du roi, Trois-Rivières, 1820
  • Le Constitutionnel, Trois-Rivières, 1823
  • L'Argus, Trois-Rivières, 1826-1828
  • Canadian Spectator, Montréal 1822-1829
  • La Minerve, Montréal, 1826-1837 et 1842-1899
  • Le Guide du cultivateur, ou Nouvel almanac de la température pour chaque jour de l'année, Montréal, 1830-1833
  • Le Patriote canadien, Montréal, 1839
  • La Revue canadienne, Montréal, 1845-1848

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Lebel. « Duvernay, Ludger », dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 3 octobre, 2009
  2. Fonds Ludger Duvernay (P680) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Lebel. « Duvernay, Ludger », dans le Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université de Toronto, Université Laval, 2000
  • Donald Prémont. « Duvernay, Ludger (1799-1852) », dans le site Les Patriotes de 1837@1838, 20 mai 2000
  • Denis Monières. Ludger Duvernay et la révolution intellectuelle au Bas-Canada, Montréal : Éditions Québec/Amérique, 1987, 231 p.
  • Robert Rumilly. Histoire de la Société Saint-Jean Baptiste de Montréal (Des patriotes au fleurdelisé), Montréal : Éditions de l'Aurore, 1975, 564 p.
  • Jean-Marie Lebel. Ludger Duvernay et La Minerve. Étude d'une entreprise de presse montréalaise de la première moitié du XIXe siècle, Université Laval, 1982, 212 p.
  • Sylvain Beaudoin. « Ludger Duvernay, un patriote », dans le site Histoire et culture régionale du Québec
  • « Ludger Duvernay », dans le site Héritage global du Québec-français de la SSJB de St-Hubert

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]