Lucius Marcius Philippus (consul en -38)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lucius Marcius Philippus (né vers 80 av. J.-C., décédé après 33 av. J.-C.) est un homme politique de la fin de la République romaine, consul suffect en 38 av. J.-C. Il devient le « demi-frère » du futur empereur Auguste (la mère de ce dernier épouse le père de Philippus).

Famille[modifier | modifier le code]

Il est membre de la gens plébéienne Marcia, fils de Lucius Marcius Philippus, consul en 56 av. J.-C., deuxième époux d'Atia Balba Caesonia en 59 av. J.-C. et donc beau-père du jeune Octave.

Il ne semble pas avoir eu de fils ayant atteint l'âge adulte pour lui succéder[1]. Il est parfois donné comme ayant épousé une sœur cadette d'Atia sur la base des poèmes d'Ovide[a 1], mais il semble que ce soit son père qui épouse sa belle-sœur après le décès de sa femme en 43 av. J.-C. De cette union est née Marcia, épouse de Paullus Fabius Maximus, qui sera consul en 11 av. J.-C.[a 2],[a 3]

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devient peut-être membre du collège des augures en l'an 50 av. J.-C.[2]

En 49 av. J.-C., il est élu tribun de la plèbe. Il met son veto à la proposition d'envoyer Faustus Cornelius Sulla, le gendre de Pompée, comme propréteur de Maurétanie, avec pour objectif de persuader les rois Bocchus II et Bogud d'abandonner Jules César pour rejoindre le camp de Pompée[3],[a 4].

En 44 av. J.-C., il est élu préteur, et bien qu'il s'est vu accordé une province à administrer après son mandat, il refuse d'accepter la validité de l'attribution des provinces convenue lors d'une réunion non officielle du Sénat le 28 novembre au soir[4], pendant laquelle Marc Antoine tente de reprendre la situation en main et brusque les choses au Sénat afin de s'assurer que ses dispositions prises en juin soient bien promulguées[5]. Peu de temps après, la guerre civile de Modène débute. À cette occasion, Cicéron dit de lui dans la troisième Philippique[a 5] : Quod idem fecit L. Philippus, uir patre, auo maioribusque suis dignissimus : « C'est ce qu'a pensé aussi L. Philippus, ce citoyen si digne de son père, de son aïeul, de ses ancêtres ».

Son père utilise son influence sur Octavien pour l'aider à obtenir le consulat suffect pour l'année 38 av. J.-C. Néanmoins, lors de son mandat, Philippus ne se déclare pas ouvertement pour son demi-frère dans la rivalité qui l'oppose à Antoine[6],[7].

En 35 av. J.-C., il est nommé proconsul d'une des deux provinces d'Hispanie, succédant à Gaius Norbanus Flaccus[8],[9]. Après avoir servi pendant deux ans, il revient à Rome où il obtient le triomphe célébré le 27 avril 33 av. J.-C. pour ses actions en tant que gouverneur[10],[11]. Avec le butin de ses victoires, il fait restaurer le temple d'Hercule et des Muses dans le cirque Flaminius[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes
  1. Ronald Syme, The Roman Revolution, 1939, p. 496.
  2. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1952, p. 254.
  3. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1952, p. 258.
  4. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1951, p. 321.
  5. Jean-Michel Roddaz, Histoire romaine des origines à Auguste, Fayard, 2000, p. 836.
  6. Ronald Syme, The Roman Revolution, 1939, p. 229.
  7. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1952, p. 389.
  8. Ronald Syme, The Roman Revolution, 1939, p. 239.
  9. T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1952, p. 407.
  10. a et b Ronald Syme, The Roman Revolution, 1939, p. 241.
  11. a et b T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic, vol. II, 1952, p. 415.
  • Sources antiques
  1. Ovide, Ex Ponto, I, 2 - Fabio Maximo, 140 et suivantes et Fasti, VI, 801-810.
  2. Tacite, Annales, I, 5.
  3. Inscriptiones Graecae ad res Romanas pertinentes, III, 939.
  4. Jules César, Guerre civile, I, 6.
  5. Cicéron, Philippiques, III, 10.

Voir aussi[modifier | modifier le code]