Lucius Furius Medullinus (consul en -474)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Furius Medullinus.

Lucius Furius Medullinus est un homme politique romain du Ve siècle av. J.-C., consul en 474 av. J.-C.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est membre des Furii Medullini, branche de la gens patricienne des Furii.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 474 av. J.-C., il est élu consul avec Aulus Manlius Vulso[a 1],[1]. Son collègue Manlius impose à Véies une trêve, accordée pour quarante ans[1]. La paix étant revenue, les consuls procèdent au recensement de la population[1], qui est évaluée à 103 000 citoyens[a 2],[a 3]

En 473 av. J.-C., le tribun de la plèbe Cnaeus Genucius le cite en justice avec son collègue Aulus Manlius Vulso pour avoir refusé de procéder à la distribution de terres aux citoyens pauvres proposée par Spurius Cassius Vecellinus et promise par le Sénat[2]. Par un hasard opportun, le tribun décède le jour du jugement, et son absence annule le procès[a 2],[a 4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  1. a, b et c Broughton 1951, p. 28.
  2. Broughton 1951, p. 29.
  • Sources antiques :
  1. Diodore de Sicile, Histoire universelle, XI, 21
  2. a et b Tite-Live, Histoire romaine, II, 54
  3. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, IX, 36
  4. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, Livre IX, 37

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Auteurs antiques[modifier | modifier le code]

Auteurs modernes[modifier | modifier le code]

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume I, 509 B.C. - 100 B.C., New York, The American Philological Association, coll. « Philological Monographs, number XV, volume I », , 578 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]