Lucille Wilcox Joullin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une peintre image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une peintre américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lucille Wilcox Joullin
Lucile joullin.jpg

Procession de funérailles à Isleta représentant le Padre Anton Docher par Lucille Joullin

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Lucille Wilcox Joullin (1876-1924) est une peintre américaine connue pour ses paysages de la Californie et ses représentations des Indiens Pueblo du Nouveau-Mexique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucille (ou Lucile) Wilcox Joullin Benjamin est née à Genesco dans l'Illinois le 6 septembre 1876. Elle a travaillé avec John Vanderpoel à l'Institut d'art de Chicago. En 1894, elle s'installe à San Francisco . D'abord mariée à l'artiste Jules Mersfelder, elle se marie plus tard au peintre Amédée Joullin en 1907. Le couple part à Paris en 1907 et ne revient à San Francisco qu'en 1909. À la mort de son mari en 1917, elle épouse en troisièmes noces Edward H. Benjamin, un ingénieur des mines[2]. Elle passe de longues périodes au Nouveau-Mexique. Elle vécut à San Francisco jusqu'à sa mort le 5 juin 1924.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • San Francisco Art Ass'n, 1905.
  • Mark Hopkins Institute, 1906.
  • Sketch Club (San Francisco), 1906.
  • Paris Salon, 1908.
  • Rabjohn & Morcom (San Francisco), 1915 (solo).
  • Kanst Galleries (Los Angeles), 1923.

Collections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. George Wharton James, New Mexico, the land of the delight makers. The Page company. 1920. p.399.
  2. Mining and scientific press, Volume 119. Dewey Pub. Co., 1919

Références[modifier | modifier le code]

  • David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord. Les Presses de l'Université Laval. 1992.
  • Phil Kovinick, Marian Yoshiki-Kovinick, An encyclopedia of women artists of the American West. University of Texas Press. 1998.
  • George Wharton James, New Mexico, the land of the delight makers. The Page company. 1920.
  • Robert R. Preato, The genius of the fair muse: painting and sculpture: celebrating American women artists 1875 to 1945. Grand Central Art Galleries. 1987.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Lucille Wilcox Joullin Benjamin sur Askart [1]
  • Lucille Wilcox Joullin sur "America's Distinguished Artists"[2]