Lucille Dumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumont.
Lucille Dumont
Description de cette image, également commentée ci-après

Lucille Dumont en 1940.

Informations générales
Nom de naissance Lucelle Dumont
Naissance
Montréal (Québec)
Décès (à 97 ans)
Activité principale Chanteuse, animatrice de radio, formatrice en chant
Instruments Voix
Années actives 1935-2008

Lucille Dumont (née Marie Jacqueline Lucel Dumont) le à Montréal et morte le , est une chanteuse et une animatrice québécoise, puis (de 1968 jusqu'en 2008) une formatrice en chant. Elle est la fille de Rodrigue Dumont, épicier, et de Ernestine Jolivet. [1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Montréal, Lucille Dumont amorce sa carrière en 1935 en suivant des cours d'interprétation avec Léo LeSieur. Elle participe à sa première émission radiophonique, Sweet Caporal, à l'âge de 16 ans (1935). En 1937, elle participe à l'émission Chantons en cœur avec Jean Lalonde, Ovila Légaré et Roger Baulu. La carrière de Lucille Dumont se poursuit avec plusieurs émissions radiophoniques, parmi lesquelles Café Concert Kraft (1944-1948) avec Jean-Pierre Masson et Marcel Giguère[2].

Elle épouse l'animateur québécois Jean-Maurice Bailly en 1945 avec qui elle aura eu deux enfants; ils se séparent en 1963[3].

En mai 1946, elle tient avec Fernand Robidoux, Denise Filiatrault, André Rancourt, Marie-Thérèse Alarie, Jacqueline Plouffe et Gérard Paradis, la vedette de la revue musicale Coquetel '46 au Monument-National. À compter de 1947, Lucille Dumont connaît ses premiers succès sur disques avec C'était un jour de fête, Maître Pierre, Le gros Bill, Si tu viens danser dans mon village et Ah, c'qu'on s'aimait. Cette année-là, elle devient la première chanteuse à être élue Miss Radio (1947) par les lecteurs de l'hebdomadaire Radiomonde[4].

En 1953, Lucille Dumont anime, à la télévision québécoise naissante, l'émission de variétés Le Café des artistes (SRC) avec Jacques Normand et Gilles Pellerin.

En 1956, elle anime sa propre émission de télévision, À la romance, qui garde l'affiche pendant trois saisons d'hiver. Elle interprète aussi la chanson de Jacques Blanchet Le ciel se marie avec la mer, en 1957, pour laquelle l'auteur reçoit le premier prix du premier Concours de la chanson canadienne, à Radio-Canada. Elle enregistre cette chanson sur disque à New York, pour la firme Pathé. En 1961, elle tourne à Paris une série de films musicaux pour la télévision canadienne.

En 1962, elle est déléguée à Bruxelles par Radio-Canada, avec Jean-Pierre Ferland et Jacques Blanchet, pour le concours Chanson de la communauté radiophonique des programmes de langue française.

En 1965, elle anime à la télévision l'émission Lucille Dumont. Cette même année, elle enregistre pour la maison Columbia son deuxième disque consacré aux compositeurs canadiens.

En 1967, elle représente la chanson canadienne à Paris, à l'Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) et, en 1968, elle tient à Montréal durant quarante ans, L'Atelier de la chanson, une école de chant et d'interprétation qui aura vu défiler un grand nombre d'interprètes, dont Sylvain Lelièvre et Marie Denise Pelletier.

En 1985, Radio-Canada consacre à Lucille Dumont une émission spéciale pour célébrer le 50e anniversaire de sa vie artistique pour lequel Diane Juster et Luc Plamondon ont écrit Immortelle, chanson qui lui a été dédiée.

Elle chante devant plusieurs centaines de milliers de personnes lors de la Fête nationale du Québec de 1975 sur le mont Royal et, en mars 1998, le Canal D présente une biographie d'une heure retraçant sa carrière.

En 1999, Lucille Dumont est nommée officier de l'Ordre du Canada[5] et, en 2001, de l'Ordre national du Québec[6].

Elle meurt le à l'âge de 97 ans[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1954 Lucille Dumont (Radio-Canada, P-111)
  • 1963 Lucille Dumont (Adagio, 298501)
  • 1964 Pour toi... (Columbia, FL-326/FS-326; Réédition 1968, Harmonie, HFS-9055)

Simples[modifier | modifier le code]

  • 1938 Darling, je vous aime beaucoup – Traversée (Bluebird, B-1134)
  • 1947 Notre-Dame-des-Amours – La guitare à Chiquita (RCA Victor, 56-5135)
  • 1947 Brin d'amour – Babalou (RCA Victor, 56-5136)
  • 1947 Mon cœur est au bal – Le petit cousin (RCA Victor, 56-5141)
  • 1947 Le p'tit bal du samedi soir – Ce n'était pas original (RCA Victor, 56-5142)
  • 1947 C'était un jour de fête – Ça s'fait pas (No can do) (RCA Victor, 56-5149)
  • 1948 Le gros Bill – C'est loin tout ça (RCA Victor, 56-5150 – 57-0004)
  • 1948 Bal d'amour – Le régiment des mandolines (RCA Victor, 56-5155)
  • 1948 Au petit bal sous la lune – Captain Cap (RCA Victor, 56-5159)
  • 1949 Pour un baiser d'amour – Cheveux au vent (RCA Victor, 56-5165 – 57-0003)
  • 1949 Clopin-clopant – Coucou (RCA Victor, 56-5166)
  • 1949 Maître Pierre – Boléro (RCA Victor, 56-5177 – 57-0016)
  • 1949 Papa maman – Le petit rat (RCA Victor, 56-5178 – 57-0017)
  • 1950 L'écho des mandolines – Angelo mio (RCA Victor, 56-5193 – 57-0054)
  • 1950 Les feuilles mortes – C'est pas banal (RCA Victor, 56-5201 – 57-0080)
  • 1950 Vent d'automne – Cent pour cent (RCA Victor, 56-5202 – 57-0081)
  • 1950 Si tu viens danser dans mon village – Y'avait toi (RCA Victor, 56-5216 – 57-0147)
  • 1950 Ah! C'qu'on s'aimait – Coquin d'amour (RCA Victor, 56-5217)
  • 1955 Les feuilles mortes – Pour un baiser d'amour (RCA Victor, 57-5268)
  • 1957 Le ciel se marie avec la mer – Parc Lafontaine (Pathé, 77.134)
  • 1957 Parc Lafontaine – Mon Saint-Laurent, si grand, si grand (Pathé, 77.137)
  • 1958 Dis-moi quelque chose de gentil – Relaxez-vous (Music-Hall, 45-116)
  • 1974 La main noire – Le petit appartement (Totem, TO-4728)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1964 Mes premières chansons (RCA Victor Gala, CGP 243)
  • 1996 Les refrains d'abord (2 CD, Fonovox, VOX 7825-2)
  • 2005 Lucille Dumont : Collection Québec Info Musique (Expérience, EXP-105)

Collaborations et performances en tant qu'artiste invité[modifier | modifier le code]

  • 1957 12 chansons canadiennes (Pathé, PAM 68.000; Réédité en 1976 « En veillant sur le perron » avec titres supplémentaires, Capitol, SKB 70047)
  • 1959 Difficultés temporaires (Music-Hall, 33-107)
  • 1962 Les 12 meilleures chansons canadiennes (Variété, 9000)
  • 1962 The Neil Chotem Orchestra (CBC Transription, LM-17)
  • 1962 Yvan Landry & son Trio (CBC, RM-79)
  • 1963 Chansons sur mesure 1963 (Adagio, 198.001)
  • 1999 Complices, au fil des âges! (Disques Authentiques)
  • 2001 Le cabaret des refrains (GSI Musique, GSIC-977)

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les précisions sur le nom à la naissance et sur les parents sont tirés de l'acte de baptême (baptême 21, feuillet 5, registre de la paroisse de Ste-Catherine-d'Alexandrie-de-Montréal)
  2. Gouvernement du Québec - Ordre national du Québec
  3. Biographie de Lucille Dumont
  4. Québec info Musique
  5. « Le Québec perd sa grande dame de la chanson »,
  6. « Lucille Dumont », sur www.ordre-national.gouv.qc.ca (consulté le 27 janvier 2017)
  7. Daniel Rolland, « Lucille Dumont, grande dame de la chanson, s'est éteinte », La Presse,‎ (lire en ligne).
  8. « Lucille Dumont : officière (2001) », Ordre national du Québec

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]