Lucille (Dune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lucille
Personnage de fiction apparaissant dans
Univers de Dune.

Nom original Lucilla
Sexe Féminin
Espèce Humaine
Cheveux Châtains
Activité Révérende Mère du Bene Gesserit, Imprégnatrice
Pouvoirs spéciaux Techniques Bene Gesserit, Voix
Famille Darwi Odrade (cousine très éloignée (et seconde Mère Supérieure)), Miles Teg (cousin très éloigné (et allié), trois enfants
Affiliation Bene Gesserit, Maison Atréides
Entourage Taraza (première Mère Supérieure), Duncan Idaho (ghola protégé)
Ennemi de Honorées Matriarches

Créé par Frank Herbert
Première apparition Les Hérétiques de Dune (1984)
Dernière apparition La Maison des mères (1985)

Lucille (ou Lucilla en VO) est un personnage de fiction issu du cycle de Dune de l'écrivain Frank Herbert. Elle apparaît dans Les Hérétiques de Dune et La Maison des mères. Descendante de Siona Atréides, elle est une cousine très éloignée de la révérende mère Darwi Odrade et de son père, le Bashar Miles Teg.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Dans Les Hérétiques de Dune, Lucille, jeune et séduisante Imprégnatrice du Bene Gesserit, est chargée par la mère Supérieure Alma Mavis Taraza, de se rendre à la citadelle de Gammu pour y protéger, mais aussi séduire et imprégner le ghola Duncan Idaho. Lucille doit être prudente car la révérende mère Schwangyu, qui dirige la citadelle, désire la mort du ghola. Avec l'aide du Bashar Miles Teg, Lucille sauve le ghola d'une tentative d'assassinat, et tous trois s'enfuient pour trouver refuge dans un non-globe Harkonnen.

Les souvenirs pré-ghola de Duncan Idaho sont alors rétablis par Miles Teg, et le ghola en vient à rejeter violemment les intentions séductrices de Lucille. L'imprégnatrice, furieuse de ce contre-temps, continue toutefois à assurer la défense du ghola.

Lucille, Duncan Idaho et Miles Teg finissent par quitter le non-globe pour retrouver des alliés mais tombent dans une embuscade. Pendant que le Bashar retient l'ennemi, Duncan Idaho et Lucille fuient et retrouvent Burzmali, un disciple de Miles Teg. Il est alors convenu que Lucille et Burzmali d'une part, et Duncan Idaho d'autre part, se rendront à un non-vaisseau par des chemins différents. Lorsque Lucille et Burzmali arrivent au point de rendez-vous, ils tombent sur Murbella, une jeune honorée Matriarche qui a déjà capturé le ghola et débuté son asservissement sexuel. Lucille contemple l'asservissement mais c'est alors que Duncan retourne ses propres techniques contre Murbella. La jeune honorée Matriarche est sonnée et Lucille en profite pour la capturer.

En compagnie de Burzmali, et de Duncan, avec leur prisonnière Murbella, Lucille retrouve Darwi Ordrade et sa jeune protégée Sheana sur Rakis (Dune). Tous parviennent à s'enfuir peu de temps avant la destruction de la planète par les honorées matriarches.

Dans La Maison des mères, Lucille est en mission sur la planète Lampadas, pour le compte de la nouvelle Mère Supérieure, Darwi Odrade. La révérende Mère recueille les mémoires secondes de toutes les sœurs de Lampadas, et réussit à quitter la planète peu avant sa destruction par les honorées matriarches. Malheureusement, son vaisseau endommagé s'écrase sur Gammu. Lucille est forcée, pour sauver les précieuses mémoires Secondes, de partager son fardeau avec Rebecca, une révérende mère « sauvage » de l'Israël Secret, puis de se laisser livrer aux honorées matriarches. Lucille sera conduite devant la très honorée Matriarche Dama, qui finira par la tuer dans un accès de rage. Mais Lucille aura accompli sa mission, puisque Rebecca transmettra le précieux fardeau des mémoires Secondes de Lampadas à Murbella, nouvellement convertie au Bene Gesserit, qui se souviendra avec une vive admiration du courage de Lucille.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Lucille est une femme ambitieuse et fière d'elle, parfois jusqu'à l'orgueil. Elle n'en reste pas moins courageuse et dévouée au Bene Gesserit, prête à donner sa vie pour l'ordre. Elle sait aussi ressentir une certaine empathie, pour le ghola Idaho par exemple, et même pour Miles Teg. Son humanité ressurgit parfois de sa mémoire Seconde (sur Gammu, elle pleure, assaillie par un souvenir de sa petite enfance)[1],[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frank Herbert, La Maison des Mères, , 653 p. (ISBN 978-2-266-23585-3)
  2. Frank Herbert, Les Hérétiques de Dune, , 492 p. (ISBN 978-2-266-23584-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]