Lucile Randon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucile Randon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (116 ans)
AlaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
André Randon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Nom en religion
Sœur AndréeVoir et modifier les données sur Wikidata
Ordre religieux

Lucile Randon, en religion sœur Andrée, née le à Alès (Gard), est une religieuse et supercentenaire française.

Elle est la doyenne officielle des Français depuis le , date de la mort d'Honorine Rondello. Elle est également doyenne d'Europe et vice-doyenne de l'Humanité depuis le . Compte tenu des connaissances de l'état-civil en 2020, elle est la deuxième personne française la plus âgée de tous les temps, derrière Jeanne Calment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Paul Randon, professeur à l'école primaire supérieure d'Alès, né le à Sainte-Croix-Vallée-Française, et d'Alphonsine Delphine Yéta Soutoul, née le à Cros. Elle avait une sœur jumelle, Lydie, morte le à Alès, à l'âge d'un an.

Lucile Randon a deux frères ainés[1] dont André (né en 1892 à Saint-Hippolyte-du-Fort) à Houdan (alors en Seine-et-Oise)[2] qu'elle rejoint en 1915, où il est juge de paix[3].

En 1916, elle devient gouvernante de trois enfants à Marseille chez un médecin. En 1920, elle part à Versailles comme institutrice chez la famille Peugeot. En 1922, elle rejoint une autre famille comme gouvernante et institutrice pendant 14 ans.

En 1923, après avoir fait son catéchuménat au Cénacle de Paris, elle y reçoit le baptême et y fait sa première communion. En 1944, elle entre dans la maison des Filles de la charité pour faire son noviciat, rue du Bac à Paris. Elle y prend alors en religion le nom de « sœur Andrée »[4]

En 1945, elle part en mission à l'hôpital de Vichy pour servir quarante orphelins et des personnes âgées, elle y reste 28 ans. Puis en 1963, elle est envoyée à La Baume-d'Hostun dans la Drôme pour les gardes de nuit.

En 1979, elle entre à l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) des Marches en Savoie où elle passe 30 ans. En 2009, elle arrive à Toulon et entre à l'EHPAD Sainte-Catherine Labouré, à l'âge de 105 ans[5].

À la mort d'Honorine Rondello le , elle devient la doyenne officielle des Français[6],[7]. Toutefois, Tava Colo, née le à Mayotte selon le registre des cadis locaux, serait plus âgée, mais son acte de naissance n'ayant pas été rédigé par des fonctionnaires de l'état civil mais par des religieux sous autorité coloniale, n'est pas validé officiellement[8].

Le , elle devient la deuxième personne française la plus âgée de tous les temps dont l'âge est reconnu officiellement, derrière Jeanne Calment. Le , après le décès de l'italienne Maria Giuseppa Robucci, elle devient également la doyenne d'Europe et la deuxième personne vivante la plus âgée au monde dont l'âge est officiellement validé, derrière la Japonaise Kane Tanaka. Elle est donc vice-doyenne de l’Humanité. Enfin, depuis le , elle est également la seule personne française avec Jeanne Calment à avoir atteint l'âge de 116 ans[9].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]