Lucien Rosengart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édouard Vuillard, Lucien Rosengart à sa table de travail (1930).

Lucien Rosengart, né le à Paris[1] et mort le à Villefranche-sur-Mer, est un industriel français, fondateur de l'entreprise de construction automobile Rosengart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de mécanique (en 1893, à 12 ans, il obtient son CAP de mécanique), il ouvre un atelier à Belleville où il fabrique vis, écrous et rondelles (il invente une vis pour la SNCF) . Pendant la Première Guerre mondiale, il ouvre deux usines, à Paris et Saint-Brieuc où sont fabriquées des fusées pour les obus. Il fabriquera 100 000 fusées pour obus par jour. En 1927, il rachète une ancienne usine à Neuilly, pour fabriquer l'Austin Seven sous licence, qui deviendra ensuite la Rosengart LR2, avec le concours de Jules Salomon qu'il a côtoyé lors de ses passages chez Citroën et chez Peugeot (de 1923 à 1927), et crée la société Rosengart.

Il a inventé entre autres le boulon inoxydable, l'éclairage de vélo, et le financement sur stock (qui était accordé jusqu'alors par hypothèque sur les bâtiments). Il a créé Peugeot Maritime (fabrication de canots à moteurs, à Levallois-Perret), le premier moteur hors-bord, et fondé le salon nautique en 1926. Pour l'anecdote, c'est lui qui a « redressé » le lion du logo Peugeot, initialement emprunté au blason de la Franche-Comté.

Edouard Vuillard à fait son portrait en 1930 actuellement au Musée d’Orsay. Rosengart est inhumé au cimetière de Montrouge.

Lucien Rosengart apparaît dans le roman d'Erik Orsenna, l'Exposition Coloniale. Notamment, il est le fournisseur des voitures électriques (pas tout à fait fiables) qui permettent aux visiteurs "VIP" de parcourir les attractions de l'exposition coloniale 1931 au Bois de Vincennes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 3/85/1881 (consulté le 5 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]