Lucien Parent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lucien Parent
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Œuvres réputées
Monastère des Pères de Sainte-Croix
Enfants de Lucien Parent.

Lucien Parent (de son nom complet Pierre Ovide Lucien Parent), né le 29 avril 1893, est un architecte, dessinateur et aquarelliste montréalais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucien Parent épousa Florence Courteau, avec qui il eut neuf enfants, dont Marie (Mimi Parent).

Membre de l'Académie royale des arts du Canada, il a exposé ses œuvres au salon de l'association des arts de Montréal 1927 à 1941. Il est l'auteur de La Buanderie Parisienne de 1930 et également d'une illustration de L'Arche. Il côtoie la plupart des artistes dit de La Montée Saint-Michel, tels Ernest Aubin et Jean Chauvin.

Il est décédé à Montréal le 27 mars 1956.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Architecturalement parlant, il a conçu, en grande majorité, des églises et d'autres lieux de culte, parfois en collaboration avec Ernest Cormier ou René-Rodolphe Tourville :

  • Basilique Oratoire Saint-Joseph à Montréal à partir de 1924 avec Dom Paul Bellot et Ernest Cormier
  • Maison Arthur-Dubuc. Le Club Canadien devient propriétaire de la maison Arthur Dubuc en 1927, et veut l’agrandir avant d’y emménager. Lucien conçoit un ajout de deux étages à l’arrière et du côté est qui abrite une salle de quilles au sous-sol et une salle de réception au rez-de-chaussée.
  • Les Appartements Pine Court, à Montréal en 1929 avec Siméon Brais
  • Immeuble J Edmond Morins, à Montréal en 1930 avec Henri S. Labelle
  • Église St-Andrew and St-Paul à Montréal, reconstruction complète et modification d'emplacement en 1931
  • Monastère des Pères de Sainte-Croix, (Cégep Gérald-Godin), à Montréal en 1932
  • Maison Émile Corbeil, à Montréal en 1936
  • Église Saint-Jean-Berchmans, à Montréal en 1938 avec René-Rodolphe Tourville
  • Église Notre-Dame-du-Très-Saint-Sacrement, à Ferme-Neuve en 1939 avec René-Rodolphe Tourville
  • Église Notre-Dame-de-Lourdes, à Notre-Dame-de-Pontmain en 1940
  • Église Saint-Antoine, à Saint-Antoine en 1945
  • Église Saint-Hugues, à Lac-Saguay en 1947
  • Église du Très-Saint-Sacrement, à Lachine en 1950
  • Église de Sainte-Adèle à la demande de son ami, Claude-Henri Grignon, auteur d'Un homme et son péché, alors maire de Saint-Adèle (1951).
  • Église Saint-Raphaël, à La Malbaie en 1951
  • Pharmacie Montréal, à Montréal en 1951

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]