Lucien Lefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédéric, Lucien, Didier Lefort, né le à Sens et mort le à Rouen, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Lucien Didier Lefort naît à Sens, au no 1, faubourg Saint-Didier de Louis Lefort, architecte, et de Rosalie Lucile Louise Montégu[1].

Il entre en 1873 à l'école des Beaux-Arts de Paris. Le , il est nommé architecte adjoint dans le service de Louis Desmarest, architecte du département de la Seine-Inférieure. Architecte en chef de la Seine-Inférieure. Il est élu membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen en 1884. En 1886, il est l'un des membres fondateurs de la Société des Amis des monuments rouennais.

Il demeure 2 rue Saint-Maur[2] puis 17 rue Saint-André à Rouen.

Ses obsèques sont célébrées à l'église Saint-Gervais et il est inhumé au cimetière monumental de Rouen[3].

Il est le gendre de l'architecte Juste Lisch.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Marché couvert de Joigny

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Yonne, Acte de naissance de Frédéric Lucien Didier Lefort, registre de l'état-civil de Sens, vue 4/207, consultée le 2 mai 2016.
  2. « Promesses de mariage », Journal de Rouen : et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure, Rouen, no 74,‎ , p. 2 col. 6 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, BNF 44432236, lire en ligne [jpg], consulté le )
  3. « Obsèques de M. Lucien Lefort », Journal de Rouen : et des départements de la Seine-Inférieure, de l'Eure et du Calvados, Rouen, no 103,‎ , p. 2 col. 3-4 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, BNF 44432236, lire en ligne [jpg], consulté le )
  4. « Cote LH/1552/16 », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. Yvon Pailhès, Rouen : un passé toujours présent… : rues, monuments, jardins, personnages, Luneray, Bertout, , 285 p. (ISBN 2-86743-219-7, OCLC 466680895), p. 58-59
  6. Patrice Quéréel (préf. Guy Pessiot), La Ville évanouie - Rouen : un demi-siècle de vandalisme, Saint-Aubin-lès-Elbeuf, Page de Garde, , 381 p., « Rue Racine : les Archives aux Archives », p. 136-139
  7. « Église Saint-Jacques de Dieppe », notice no PA00100621, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Église Saint-Rémy de Dieppe », notice no PA00100622, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Château dit Le Breton », notice no IA00021707, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Château à Bosnormand », notice no IA00018428, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]