Lucien Lefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucien Lefort
Image dans Infobox.
Fonction
Architecte en chef des monuments historiques
depuis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
RouenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Domiciles
Sens (depuis ), Rouen (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Parentèle
Juste Lisch (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Société des architectes de la Seine-Inférieure et de l'Eure (d)
Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen ()
Amis des monuments rouennais ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Frédéric, Lucien, Didier Lefort, né le à Sens et mort le à Rouen, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Lucien Didier Lefort naît à Sens, au no 1, faubourg Saint-Didier de Louis Lefort, architecte, et de Rosalie Lucile Louise Montégu[1].

Il entre en 1873 à l'école des Beaux-Arts de Paris. Le , il est nommé architecte adjoint dans le service de Louis Desmarest, architecte du département de la Seine-Inférieure. Architecte en chef de la Seine-Inférieure. Il est élu membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen en 1884. En 1886, il est l'un des membres fondateurs de la Société des Amis des monuments rouennais.

Il demeure 2 rue Saint-Maur[2] puis 17 rue Saint-André à Rouen.

Ses obsèques sont célébrées à l'église Saint-Gervais et il est inhumé au cimetière monumental de Rouen[3].

Il est le gendre de l'architecte Juste Lisch.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

Marché couvert de Joigny

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Yonne, Acte de naissance de Frédéric Lucien Didier Lefort, registre de l'état-civil de Sens, vue 4/207, consultée le 2 mai 2016.
  2. « Promesses de mariage », Journal de Rouen : et des départements de la Seine-Inférieure et de l'Eure, Rouen, no 74,‎ , p. 2 col. 6 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne [jpg], consulté le 28 avril 2021)
  3. « Obsèques de M. Lucien Lefort », Journal de Rouen : et des départements de la Seine-Inférieure, de l'Eure et du Calvados, Rouen, no 103,‎ , p. 2 col. 3-4 (ISSN 2430-8242, e-ISSN 2505-1911, notice BnF no FRBNF44432236, lire en ligne [jpg], consulté le 28 avril 2021)
  4. « Cote LH/1552/16 », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. Yvon Pailhès, Rouen : un passé toujours présent… : rues, monuments, jardins, personnages, Luneray, Bertout, , 285 p. (ISBN 2-86743-219-7, OCLC 466680895), p. 58-59
  6. Patrice Quéréel (préf. Guy Pessiot), La Ville évanouie - Rouen : un demi-siècle de vandalisme, Saint-Aubin-lès-Elbeuf, Page de Garde, , 381 p., « Rue Racine : les Archives aux Archives », p. 136-139
  7. « Église Saint-Jacques de Dieppe », notice no PA00100621, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Église Saint-Rémy de Dieppe », notice no PA00100622, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Château dit Le Breton », notice no IA00021707, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Château à Bosnormand », notice no IA00018428, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]