Lucien Laubier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucien Laubier
Naissance
Lille (France)
Décès (à 71 ans)
Marseille
Nationalité Drapeau de France Français
Domaines Océanographie
Biologie marine
Institutions Université de Marseille
Institut océanographique de Paris
Ifremer
Diplôme Université de Paris

Lucien Laubier, né le à Lille et mort le à Marseille[1], est un biologiste et océanographe et universitaire français.

Professeur émérite à l'université de la Méditerranée à Marseille et directeur de l'Institut océanographique de Paris de 2001 à 2006, il a été membre du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie où il a notamment coanimé, au cours de ses deux mandats, la Commission Europe entre 1992 et 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucien Laubier commence sa carrière au laboratoire de biologie marine de l’université de Paris (1956-1969). Il a ensuite participé à partir de 1969 à la création du centre Océanologique de Bretagne du CNEXO qu’il a dirigé entre 1976 et 1978. Il est nommé Directeur scientifique du CNEXO de 1982 à 1984.

Il fut à l'origine de la fusion du CNEXO avec l’ISTPM[2] donnant naissance, en 1984, à l’Ifremer[3] ; il en devient haut Conseiller scientifique de 1984 à 1990 puis Directeur des relations et de coopération internationales de 1990 à 1992.

Lucien Laubier fut également Professeur à l’Institut océanographique, chaire de physiologie des êtres marins (depuis 1984) et à l'université Aix-Marseille II-Méditerranée (depuis 1996). Il fut Directeur du Centre d'Océanologie de Marseille de 1996 à 2001.

Il était membre de l'Académie des sciences, de l'Académie de marine et de l'Académie des technologies.

Lucien Laubier était chevalier de la Légion d'honneur et commandeur de l'ordre national du Mérite.

Oeuvre scientifique[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière il effectua de nombreuses campagnes à bord de différents navires océanographiques français et étrangers ainsi que des plongées profondes à bord du bathyscaphe Archimède et des sous-marins habités Cyana et Nautile.

Son œuvre scientifique a porté en particulier sur la taxinomie des annélides polychètes. Il a été le descripteur de nombreuses espèces, nouvelles pour la science.

Il est l'auteur de plus de 350 articles scientifiques et de plusieurs livres, dont le dernier Ténèbres océanes parut en 2008. Il était l’un des spécialistes mondiaux de l’étude des environnements hydrothermaux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Des oasis au fond des mers, Le Rocher, 1986 (ISBN 978-2-2680-0464-8)
  • Vingt mille vies sous la mer, Odile Jacob, 1992 (ISBN 978-2-7381-0164-8)
  • La Marée noire de l’Erika : quelles conséquences écologiques ?, Institut océanographique, 2007 (ISBN 978-2-9035-8148-0)
  • Ténèbres océanes : le triomphe de la vie dans les abysses, Buchet Chastel, 2008 (ISBN 978-2-2830-2271-9)
  • Jean-Jacques Amigo, « Laubier (Lucien, Claude) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Amigo, « Laubier (Lucien, Claude) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)
  2. Institut Scientifique et Technique des Pêches Maritimes
  3. Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer