Lucien Gaudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un escrimeur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un escrimeur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lucien Gaudin
{{#if:
Image illustrative de l'article Lucien Gaudin
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme fleuret, épée et sabre
Période d'activité 1904-1929
Biographie
Nationalité Drapeau : France français
Naissance 27 septembre 1886
Lieu de naissance Arras
Décès 23 septembre 1934
Lieu de décès Paris
Palmarès
Jeux olympiques 4 3 0
Championnats du monde 2 2 3
Championnats d'Europe 1 0 0
Championnats de France 9 0 0

Lucien Gaudin, né le 27 septembre 1886 à Arras, mort le 23 septembre 1934 à Paris, fut le meilleur représentant de l'Escrime française d'avant-guerre (le seul à être admis en catégorie « hors classe »).

Il a réussi l'exploit unique d'être double champion olympique individuel lors de mêmes Jeux olympiques à 42 ans. Il est également le seul français (avec Roger Ducret en 1924 - or au fleuret, argent à l'épée et au sabre) à avoir remporté une médaille olympique dans les trois armes. Sa carrière dura de 1904 à 1929, et ses maîtres d’armes furent Carrichon, au lycée Carnot à Paris, et Louis puis Lucien Mérignac à l’A.C.F.

Ruiné (il était banquier et très dépensier), il se suicida à 48 ans. Il lui a été décerné le titre de « Gloire du sport ».

Avec l'autre fleurétiste Christian d'Oriola, il est le seul Français à avoir remporté 4 médailles d'or aux jeux olympiques.

Le palmarès olympique de Lucien Gaudin, composé de 4 médailles d'or et 3 d'argent, fait de lui le sportif français le mieux médaillé (les deux fleurétistes Philippe Cattiau et Roger Ducret détenant le record français en nombre de médailles olympiques, 3 d'or, 4 d'argent et 1 de bronze).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Gaudin - Le Maître des Armes, par Laurent-Frédéric Bollée, éd. Cristel Eds, octobre 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :