Lucien Doussot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doussot.

Lucien Doussot (1913-1963), dit André, fut un agent de Klaus Barbie sous l'Occupation, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Petit truand, condamné avant la guerre pour des délits de droit commun, Doussot est patron d'un bar situé non loin de la ligne de démarcation. Après avoir vendu ses bons offices en tant que passeur, il se met au service de l'ennemi, sans doute dès 1942.

Impliqué dans de très nombreuses arrestations de résistants, en particulier celles de Léon Faye, de Charles Delestraint et de Jean Moulin, Doussot prend le maquis, après le bombardement du siège de la Gestapo de Lyon.

Reconnu, arrêté après la Libération, plusieurs fois évadé et repris, Doussot est jugé, fin 1949, par la cour de justice du Rhône. Condamné à mort, malgré les efforts de la défense qui le présente comme un agent du réseau Dupleix engagé sur ordre au SD, il est gracié par le président Vincent Auriol. En 1951, le tribunal militaire de Lyon le condamne pour meurtre à dix ans de travaux forcés.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrice Miannay : Dictionnaire des agents doubles, Le Cherche-Midi, 2005