Lucien Baroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baroux.
Lucien Baroux
Nom de naissance Marcel Lucien Edouard Barou
Naissance
Toulouse, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 79 ans)
Hossegor
Profession Acteur

Lucien Baroux (né Lucien Barou[1]) , né le à Toulouse (Haute-Garonne)[2] et mort le à Hossegor (Landes), est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute comme régisseur de théâtre et fait de la figuration dans beaucoup de films muets des années 1910. Il prend part à la Première Guerre mondiale et, après la fin de celle-ci, il reprend ses activités de régisseur mais lance une formidable carrière d'acteur tant au théâtre qu'au cinéma en remplaçant au pied levé un comédien défaillant dans la pièce Souris d'hôtel. Puis il se produit entre autres au Théâtre Michel, aux Bouffes-Parisiens (durant sept ans). Il participe aux tournées Karsenty pour L'École des femmes aux côtés de Pierre Dux et Huguette Hue. Ayant beaucoup d'humour et de fantaisie, il se produit dans de nombreux films et opérettes : Tout pour l'amour, La Mascotte, Les sœurs Hortensia, Derrière la façade. Au cinéma plus de 80 rôles jusqu'en 1962 pour Le Diable et les Dix Commandements de Julien Duvivier où il fait un tandem pittoresque avec Michel Simon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

1923 La dame en décolleté ..1923 ..opérette

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • * Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc - 250 acteurs français du cinéma français 1930-1960, Paris, Flammarion, 2000, pp. 49-51

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  1. Le Vrai Nom des stars de Michel Bracquart - M.A. Editions - 1989 - (ISBN 2866764633)
  2. Archives en ligne de Toulouse, acte de naissance no 1992, année 1888 (avec mention marginale de décès) (consulté le 1er juin 2014)