Luciano Lutring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la criminologie image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant la criminologie et une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Gitan.
Luciano Lutring
Luciano Lutring 1970.jpg

Luciano Lutring

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
VerbaniaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Luciano Lutring, dit « le Gitan », né le à Milan et mort le à Arona, est un criminel italien, braqueur de banques ayant sévi en France et en Italie dans les années 1960, devenu par la suite peintre et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Luciano Lutring transportait son pistolet-mitrailleur dans un étui à violon. Grièvement blessé lors de son arrestation à Paris le [1], il a été condamné par la justice française à 22 ans de prison. Georges Pompidou, le président français, le gracie, en 1973 ; Giovanni Leone, le président italien faisant de même en 1977. Luciano Lutring s'installe alors sur les rives du Lac Majeur et se consacre à la peinture et à l'écriture.

Il inspire le personnage principal du film Wake Up and Die de Carlo Lizzani (1965), avec Robert Hoffmann et Gian Maria Volonté.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andrea Villani, Questo sangue. L'ultima rapina di Luciano Lutring, A.CAR., 2008. (ISBN 8889079584).
  • Francesco Sannicandro, Nel cielo dei bar. Lutring, il bandito che non sparava, Effequ, 2011. (ISBN 8889647728).
  • Andrea Villani, Luciano Lutring, Ugo Mursia Editore, 2012. (ISBN 8842548456).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Piero Colaprico, « Milano, è morto Luciano Lutring: lo chiamavano 'il solista del mitra' », La Repubblica,‎ (consulté le 13 mai 2013)