Luciano Contreras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contreras.
Luciano Contreras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
MexicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Luciano Contreras y Contreras, né le 3 juin 1903 à Valle de Juárez (Mexique, État de Jalisco), mort à Mexico (Mexique) le 3 février 1991, est un matador mexicain.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il fit ses débuts en Espagne à Tetuán de las Victorias (province de Madrid) le 11 mai 1930, aux côtés de « Cámara » et « Carnicerito de Méjico », face à des novillos de la ganadería de Manuel Blanco. Il se présenta à Madrid le 3 août 1930 aux côtés de Luis Morales et « Carnicerito de Méjico », face à des novillos de la ganadería de Martín Alonso.

Après avoir participé en tout à cinquante-deux novilladas, il prit une première alternative à Bogota (Colombie) le 13 décembre 1931, avec comme parrain, Andrés Mérida et comme témoin, « Aldeano » (qui recevait également l’alternative), face à des taureaux des ganaderías de Santamaría et de Mondoñedo.

En 1932, il revint en Espagne en qualité de novillero puis prit une deuxième alternative à Cuenca (Espagne) le 6 septembre 1932, avec comme parrain Manolo Bienvenida et comme témoin Domingo Ortega, devant des taureaux de la ganadería de la Viuda de Félix Gómez. Il confirma cette deuxième alternative à Mexico le 6 novembre 1932 avec comme parrain « Cagancho » et comme témoin David Liceaga, devant des taureaux de la ganadería de San Mateo.

Après avoir participé à quarante-huit corridas au Mexique et dix en Colombie, il renonça une nouvelle fois à l’alternative et revint en Espagne participer à une trentaine de novilladas. Après son retour au Mexique, troisième alternative à Santiago de Querétaro (Mexique, État de Querétaro de Arteaga) le 27 décembre 1936, avec comme parrain Lorenzo Garza et comme témoin Carmelo Torres.

Il prit sa retraite en 1946.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste de matadors