Luciano Caveri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lucien Caveri
Illustration.
Lucien Caveri (à gauche) avec Giorgio Napolitano (2007)
Fonctions
Conseiller régional de la Vallée d'Aoste
En fonction depuis le
(15 ans et 1 mois)
Élection Élections régionales de 2003 en Vallée d'Aoste
Réélection Élections régionales de 2013 en Vallée d'Aoste
Élections régionales de 2008 en Vallée d'Aoste
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Aoste
Nationalité Italienne
Parti politique UV (1987-2012)
UVP (depuis 2012)
Enfants Laurent, Eugénie et Alexis
Profession journaliste
Résidence Saint-Vincent (Drapeau de la région de la Vallée d'Aoste Vallée d'Aoste)

Luciano Caveri
Liste des présidents de la Vallée d'Aoste
Délégations parlementaires de la Vallée d'Aoste

Luciano Emilio Caveri (souvent francisé en Lucien Émile Caveri, en raison du bilinguisme officiel en vigueur en Vallée d'Aoste)[1],[2] est un journaliste et homme politique italien né à Aoste le , de l'Union valdôtaine progressiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucien Caveri est le neveu de Séverin Caveri, ancien président de la Vallée d'Aoste[3].

La carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière de journaliste en collaborant en 1977 avec une petite radio privée valdôtaine, Radio Saint-Vincent. En 1978, il travaille à Turin pour la station radiophonique Radio Reporter (it) et remporte la section jeune du Prix Saint-Vincent du journalisme[4]. En 1979, il travaille auprès de la chaîne télévisée valdôtaine Radio Télévision Vallée d'Aoste (RTA). À partir de 1980, il est embauché par la Radiotelevisione Italiana (Rai), de laquelle il a été salarié, en congé pour mandat politique de 1987 à 2009. Il est, de 1983 à 1987, directeur du journal "Le Réveil Social", organe du Syndicat autonome valdôtain des travailleurs. De 1987 à 1991, il est président de l'Associazione Stampa Valdostana, syndicat des journalistes valdôtains[5]. De 1998 à 2008, il est directeur du Peuple valdôtain, hebdomadaire de l'Union valdôtaine[4].

Il est actuellement responsable de la Structure des programmes de la Rai d'Aoste, membre de l'Association des Journalistes francopones[4].

Le représentant de la Vallée d'Aoste à la Chambre des députés (1987-2001)[modifier | modifier le code]

Inscrit dès sa jeuness au mouvement politique de l'Union valdôtaine, il a commencé sa propre carrière politique en militant au sein de l'organisation des jeunes du parti, la Jeunesse valdôtaine[4].

Membre de l’Union valdôtaine, Luciano Caveri a été élu député en 1987. Il a siégé pendant quatre législatures à la Chambre des députés dont il a été secrétaire de la Présidence. Durant son activité parlementaire, il a été président et secrétaire du groupe mixte. Il a fait partie de la Commission des Affaires constitutionnelles (it), des Transports et des Télécommunications, de la Commission (it) de l'agriculture et de la Commission des Finances et du Budget. Il a en outre été membre de la Commission parlementaire pour la réforme constitutionnelle (it), Commission de surveillance Rai (it), de la Commission Bicamérale pour les Questions régionales et pour la Réforme administrative.

Durant le second Gouvernement D’Alema, il a été nommé Sous-Secrétaire d'État à la Présidence du Conseil des ministres.

Le Député européen (2000-2003)[modifier | modifier le code]

Il a été député européen de 2000 à 2003, élu avec Les Démocrates (it) de Prodi et l'Union valdôtaine et adhère au groupe parlementaire de l'ADLE. Il préside la Commission des Affaires régionales, Transport et Tourisme (2002-2003). Il a été aussi membre de la Commission des Affaires étrangères, des Droits de l'Homme, de la Sécurité commune et de la Politique de Défense, et également de la Commission parlementaire mixte UE-Slovénie. Président de l'association européenne des élus de montagne, son ouvrage de réflexion L'Europa e la montagna (2001) met vigoureusement l'accent sur le développement durable en faveur d'une montagne qui ne soit pas uniquement un espace de loisirs et dont les habitants s'attachent à conserver leur identité[6].

Conseiller régional de la Vallée d'Aoste (2003-aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Après les élections régionales de 2003, il est élu au Conseil de la Vallée d'Aoste, où s'installe une junte formée de l'Union valdôtaine et de la Gauche valdôtaine, ramification des Démocrates de gauche. Il occupe la charge d'assesseur au Tourisme, Sport, Commerce, Transport et Affaires européennes jusqu'en juillet 2005, puis celle de Président de la Région autonome Vallée d'Aoste pour la XIIe législature, jusqu'au , jour de l'installation de la nouvelle junte régionale présidée par Auguste Rollandin.

Depuis juillet 2008, Lucien Caveri est Conseiller régional de la Région autonome Vallée d’Aoste pour la XIIIe législature et adhère, depuis 2012 à l'Union valdôtaine progressiste[4].

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Lucien Caveri[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Congrès national de l'Union valdôtaine, 2006
  2. Conférence de presse, 1992
  3. (it) Lucien Caveri, « E' morto Giulio Andreotti », caveri.it, (consulté le 6 mai 2014) : « Ricordo che mi parlò di mio zio Severino Caveri »
  4. a, b, c, d et e (it) Lucien Caveri, « Biografia », caveri.it (consulté le 3 novembre 2014)
  5. Associazione Stampa Valdostana
  6. Bernard Janin, « Notes de lecture : Lucien Caveri, L'Europa e la montagna », Revue de géographie alpine, Grenoble, vol. 90, no 1 « Organisation et gestion des flux touristiques »,‎ , p. 97 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]