Lucia Ripamonti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lucia Ripamonti
Image illustrative de l’article Lucia Ripamonti
Vénérable
Naissance
Acquate, Italie
Décès   (45 ans)
Brescia, Italie
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Ordre religieux Servantes de la Charité
Vénérée à Maison mère des Servantes de la Charité, 33 Via Moretto, Brescia
Béatification date à fixer
Vénérée par l'Église catholique

Lucia Ripamonti, de son vrai nom Maria Ripamonti, née le à Acquate et morte à Brescia le , est une religieuse italienne, de la congrégation des Servantes de la Charité, qui s'offrit comme victime à Dieu pour la conversion des pécheurs et la sanctification des prêtres. Reconnue vénérable par l'Église catholique, elle sera proclamée bienheureuse en 2020[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Maria Ripamonti naît en 1909 à Acquate, hameaux de Lecco.

Elle est issue d'une famille ouvrière et peu assidue à la pratique religieuse. Depuis son plus jeune âge, elle travaille dans une filature puis dans une usine pour participer au financement de sa famille, qui est nombreuse. Mais depuis petite, elle se démarque des autres par son sens de la prière. Elle participe chaque jour à la messe et s'investit dans les œuvres de charité de sa paroisse. Encouragée par le curé, elle anime le catéchisme et les évènements du patronage.

Vie religieuse[modifier | modifier le code]

Ayant pour modèle sainte Marie-Crucifiée de Rosa, elle entre dans la congrégation des Servantes de la Charité en 1932, à Brescia. En 1938, elle fait sa profession religieuse et prend le nom de sœur Lucia de l'Immaculée. Destinée au service de la Maison mère, sa vie se résume à la réalisation de tâches ordinaires, telle que le ménage, le service des hôtes de passage, les courses. Elle se distingue toutefois des autres religieuses par sa joie et sa profondeur spirituelle. Elle se montre toujours obéissante envers ses supérieurs et à ses devoirs, sans se plaindre.

Sœur Lucia s'offre comme victime à Dieu pour la conversion des pécheurs et la sanctification des prêtres. Atteinte d'une grave maladie, elle supporta les souffrances physiques et les épreuves morales avec patience, offrant tout à Dieu pour obtenir le salut des pécheurs. À l'hôpital, elle s'occupe des autres plutôt que d'elle-même. Sœur Lucia meurt le , âgée de 45 ans, et déjà entourée de la réputation d'avoir été une sainte. Sa mort survient moins d'un mois après la canonisation de sa fondatrice, qu'elle aimait tant.

Vénération[modifier | modifier le code]

Béatification[modifier | modifier le code]

Enquête sur les vertus[modifier | modifier le code]

La cause pour la béatification et la canonisation de sœur Lucia Ripamonti débute le 1er décembre 1992 à Brescia. L'enquête diocésaine [2] récoltant les témoignages sur sa vie se clôture le , puis envoyée à Rome pour y être étudiée par la Congrégation pour les causes des saints.

Après le rapport positif des différentes commissions sur la sainteté de sœur Lucia, le pape François procède, le , à la reconnaissance de ses vertus héroïques, lui attribuant ainsi le titre de vénérable[3].

Reconnaissance d'un miracle[modifier | modifier le code]

En 2012 avait également débutée l'enquête médicale sur une guérison dite miraculeuse, attribuée à l'intercession de sœur Lucia Ripamonti. Il s'agit d'une fillette italienne de 7 ans, en 1967, renversée par une voiture, qui se trouva en état de mort clinique. Considérée perdue par les médecins, ses proches invoquèrent sœur Lucia. Une semaine plus tard, la jeune fille se réveilla, et ne présenta aucune séquelle physique ou mentale[4].

Suite aux rapports médicaux concluant à aucune explication scientifique, le pape François reconnaît, le , comme authentique cette guérison attribuée à sœur Lucia, et signe le décret de sa béatification. Prévue initialement le 9 mai 2020 à Brescia, sa béatification a été reportée à cause de l'épidémie de coronavirus.[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Stefano Scaccabarozzi, « Riconosciuto il miracolo di Suor Lucia, sarà presto Beata », (consulté le 17 mai 2019)
  2. (it) « Inchiesta su miracolo per intercessione di suor Lucia Ripamonti », sur avvenire.it
  3. (it) « Suor Lucia Ripamonti dichiarata venerabile da Papa Francesco », (consulté le 17 mai 2019)
  4. (it) Gelsomino Del Guercio, « Clinicamente morta, è guarita per intercessione di Suor Lucia: approvato il miracolo », (consulté le 17 mai 2019)
  5. (it) « SUOR LUCIA RIPAMONTI -SERVA DI DIO- (1909-1954) », sur cpbeataverginedilourdes.it
  6. (it) Admin, « Suor Lucia dell’Immacolata sarà beata », (consulté le 17 mai 2019)