Lucas Franchoys l'Ancien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lucas Franchoys
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Enfants
Autres informations
Mouvement

Lucas Franchoys l'Ancien (ou Lucas Franchoys I, 1574–1643) est un artiste peintre flamand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lucas Franchoys est né à Malines le 23 ou le [1]. Il naît dans une famille d'artistes ; son beau-frère Hendrick Fayd'herbe, et son neveu, Lucas Faydherbe, sont des sculpteurs flamands, ce dernier étant particulièrement important.

Il devient un maître de la guilde de Saint-Luc de Malines en 1599. Entre 1613 et 1640, il est fait doyen de la guilde à six reprises[1].

Il se marie le 13 janvier 1605 avec Catharina du Pont, avec qui il a trois filles et deux fils. Il enseigne la peinture à ses deux fils Lucas Franchoys le Jeune et Peter Franchoys[1].

Il devient peintre de cour à Paris et à Madrid, de 1602 à 1604[1]. À Paris, il travaille pour le prince Henri II de Bourbon-Condé, pour qui il peint de nombreux portraits[2],[3].

En 1610, il peint la Pietà pour la cathédrale Saint-Bavon de Gand[1].

Lucas Franchoys meurt à Malines le [1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Portrait de Mathias Hovius (1612).

Le biographe néerlandais Arnold Houbraken décrit Franchoys comme un peintre connu pour ses portraits et ses allégories historiques[4]. Ses clients sont principalement issus des classes hautes de la société néerlandaise[3].

Conservation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Lucas Franchoys the Elder » (voir la liste des auteurs).

  1. a b c d e et f (en) « Fiche de Lucas Franchoys l'Ancien », sur Rkd.nl (consulté le 2 mars 2017).
  2. (en) Patrick Le Chanu, « Condé, House of », dans Grove Art Online, Oxford University Press. Consulté le 3 mars 2017.
  3. a et b Bie 1662, p. 374.
  4. Houbraken 1718.
  5. (nl) « Œuvres de Lucas Franchoys l'Ancien », sur Rijksmuseum Amsterdam (consulté le 5 mars 2017).
  6. Catalogue publié par la Commission administrative: Musée royal de Belgique, peinture & sculpture, Stiénon, (lire en ligne), p. 42.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :