Luc Dellisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dellisse.
Luc Dellisse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Luc Dellisse (né à Bruxelles, 28 février 1953) est un écrivain de langue française. Luc Dellisse est romancier, essayiste, poète, dramaturge et scénariste. Né en Belgique, établi en France depuis 1996, naturalisé français en 1999, il enseigne le scénario de cinéma à la Sorbonne et à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle (Esra), ainsi qu’à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Biographie[modifier | modifier le code]

Luc Dellisse a passé son enfance dans la Flandre belge. Diplômé en Philosophie et Lettres de l’Université catholique de Louvain (UCL), il a exercé plusieurs métiers dans le domaine culturel avant de se stabiliser dans la double fonction d’écrivain et d’enseignant. Durant la première partie de sa carrière, qui s’est essentiellement déroulée en Belgique, il a rédigé de nombreux scénarios de bande dessinée, des scénarios de courts métrages et pour la télévision, ainsi que des romans pour la jeunesse, plusieurs pièces de théâtre et des articles de critique, notamment dans les Cahiers de la bande dessinée.

Depuis son installation en France, il se concentre sur la littérature. Ses œuvres de fiction s'inscrivent dans le cadre d'un cycle romanesque d'autobiographie fictive qui comprend à ce jour cinq ouvrages (un sixième, qui viendrait s'insérer au milieu de la série, est annoncé), évoquant respectivement, sous une forme imaginaire, les brûlants souvenirs d'une enfance flamande (La Fuite de l’Eden), une jeunesse sous le signe de la quête de l’absolu, dans l’aventure du sexe et dans l’écriture (Le Jugement dernier), les étonnantes tribulations d'un chargé de mission pour les affaires culturelles (Le Testament belge), les aventures d'un professeur de cinéma confronté à une série de mystères qui bouleversent le monde universitaire caricatural dans lequel il évolue (Le Professeur de scénario), et la découverte rétrospective du sens d'une existence à la logique en apparence incompréhensible, à partir d'une plongée involontaire dans la mémoire et de la réflexion au sujet de deux passions amoureuses séparées par trente ans de distance (Les Atlantides).

À côté du rapport particulier qui s’y établit entre les faits racontés et ce que l’on peut deviner de la vie de l’auteur, avec lequel la personne du narrateur entretient des rapports complexes et ambigus, un trait distinctif de ces romans est l’éclat de leur style. Luc Dellisse, qui s’inscrit dans la tradition des écrivains et moralistes classiques français, écrit dans une langue à la fois sobre et tendue très facilement reconnaissable. Le ton des deux premiers romans cités, ainsi que de celui qui clôt le cycle, est celui de la confession, le plus typique de l'auteur. L’atmosphère des deux autres est plutôt celle de comédies satiriques et grinçantes. Derrière cette variété de manières, une même « voix » bien identifiable se donne cependant à entendre.

Luc Dellisse a par ailleurs publié un recueil d’articles de critique littéraire, Le Feu central, suite de courtes monographies très personnelles sur neuf auteurs français du XIXe siècle, dont Gérard de Nerval, Victor Hugo et Pierre Louÿs, ainsi que deux essais originaux sur le scénario, L’Invention du scénario et L’Atelier du scénariste, formulant, au-delà de considérations techniques, le premier l’idée du caractère scénarisé de la vie, le second celle du scénario comme création littéraire.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Romans
Essais
Poésie
Bandes dessinées (scénariste)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] sur le site de la maison d'édition Les Impressions nouvelles
  • [2] le blog-scénario de Luc Dellisse
  • [3] sur le site de la maison d'édition Le Cormier
  • Page personnelle sur le site Christian Gatard § Co