Luc Dellisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Luc Dellisse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Romancier, essayiste, poète, scénariste, conférencier. Membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.
Autres informations
A travaillé pour
Esra, Université Paris-Sorbonne, ULB
Domaine
Littérature, essai, poésie, scénario
Blog officiel
Distinctions
Prix 2019 de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique
Prix 2015 Thrinakia de Poésie, Catane
Prix 1995 SACD Radio pour La fin de la route, RTBF, 1994
Prix Beaumarchais 1993 pour la pièce Mille morts.

Luc Dellisse, né à Bruxelles le , est un écrivain de langue française. Romancier, essayiste, poète, dramaturge et scénariste de fictions audio-visuelles et de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a enseigné le scénario de cinéma à la Sorbonne (2005-2014) et à l’École supérieure de réalisation audiovisuelle (2001-2005), ainsi qu’à l’Université libre de Bruxelles (2005-2018). Il se consacre depuis lors à son activité d'écrivain et de conférencier.

Durant la première partie de sa carrière, Luc Dellisse a rédigé des récits courts, des scénarios de bande dessinée, des scénarios pour la télévision et plusieurs pièces de théâtre. Depuis le début des années 2000, il se concentre sur la littérature. Son œuvre de fiction prend la forme d’une fresque d'autobiographie fictive[1] qui comprend en 2021 six romans et deux recueils de nouvelles. L'un d’entre eux[2] évoque un avenir imaginaire où la crise financière de 2008 aurait été plus catastrophique encore que dans la réalité (2013[3]).

Luc Dellisse a par ailleurs publié un ouvrage de critique littéraire, Le Feu central, suite de courtes monographies sur neuf auteurs français du XIXe siècle, dont Gérard de Nerval, Victor Hugo et Pierre Louÿs, une monographie sur les relations de celui-ci et d’André Gide, ainsi que deux essais sur le scénario formulant, au-delà de considérations techniques, le premier l’idée du caractère scénarisé de la vie, le second celle du scénario comme création littéraire. Ses deux essais les plus récents sont organisés en courts textes de réflexion à forte composante autobiographique sur, respectivement, la liberté dans un monde où elle est menacée (Libre comme Robinson[4]) et la condition d’écrivain aujourd’hui (Un sang d’écrivain[5]).

Il a été élu à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique le 11 septembre 2021, succédant à Jacques De Decker.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans, récits, nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Speaker extravagant, nouvelles, Divergence, 1981
  • Serrures, récits courts, Divergence, 1982
  • L'Ours en cage, roman, Duculot, 1988
  • La Nuit d'en face, roman, Duculot, 1989
  • Mirages, nouvelles, Duculot, 1991
  • Le Testament de Napoléon, Duculot, 1994
  • La Voyante aux yeux verts, Casterman, 1996
  • Le Royaume des ombres, Luc Pire, nouvelles, 1998
  • Cinéma total[6], Luce Wiliquin, 1999
  • La Fuite de l’Éden, L'Harmattan, 2004
  • Le Jugement dernier, Les Impressions nouvelles, 2007
  • Le Testament belge, Les Impressions Nouvelles, 2008
  • Le Professeur de scénario[7], Les Impressions Nouvelles, 2009
  • Les Atlantides,[8] Les Impressions Nouvelles, 2011
  • 2013 année-terminus[9], Les Impressions Nouvelles, 2012
  • L’Amour et puis rien,[10] L’herbe qui tremble, 2017
  • Le Sas[11], Traverse, 2019
  • Cet éternel retour, éditions Ker, collection Belgiques, 2021

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • La Passion des guillotines, pièce radio, RTBF, 1983
  • La Fortune d'Abel Duroc, série radiophonique, RTBF, 1988
  • L'Ancien Régime, Lansman, 1991
  • La Douzième Nuit, (Shakespeare), Lansman, 1992
  • La Fin de la route, RTBF, 1995
  • Mille Morts, Lansman, 1993
  • Ni bonjour ni bonsoir, Lansman, 1996
  • Légor (d'après Ch. Plisnier), Le sablier, 1996
  • Les Armes blanches, Lansman, 2001
  • Perdu pour perdu, L'Harmatan, 2002

Essai[modifier | modifier le code]

  • Le Policier fantôme[12], 1984. Réédition entièrement revue et augmentée chez Espace-Nord, 2017[13].
  • Le Mystère de la case vide, essai sur le récit en BD, Nocturnes, 1986.
  • Le Feu central, L'Harmattan, 2005.
  • Films à petit budget : contrainte ou liberté ? (Co-direction) Le Rocher, 2007.
  • L'Atelier du scénariste[14], Les Impressions Nouvelles, 2009 (réédition 2021).
  • Qu'est-ce qu'une star aujourd'hui ?[15] (Co-direction avec N.T. Binh), Le Rocher, 2009.
  • Le Tombeau d'une amitié. André Gide et Pierre Louÿs[16], Les Impressions Nouvelles, 2013.
  • L’Invention du scénario, Les Impressions nouvelles, 2006, édition revue et augmentée, 2014.
  • Libre comme Robinson[17], Les Impressions Nouvelles, 2019.
  • Un sang d’écrivain[18], La Lettre volée, 2020.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Baptême du feu, L'Harmattan, 1999
  • Guerre sur terre, L'Harmattan, 2000
  • Gibier de nuit, Le Cormier, 2000
  • Signe des neiges, Librairie Racine, 2001
  • Premier jour dans l'autre monde, Le Cormier, 2001
  • Ciel ouvert, Le Cormier, 2012
  • Sorties du temps[19], Le Cormier, 2015
  • Cases départ,[20] Le Cormier, 2018
  • Le Cercle des îles[21], Le Cormier, 2020

Scénarios de bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  1. Le Milieu du ciel, 1994.
  2. La Nuit comme un cheval arabe, 1995.
  3. Les Faux Jumeaux, 1996.
  1. L'Étincelle, 1996.
  2. Clandestin, 1996.
  3. Hong Kong Machine, 1997.
  4. Le Dernier Nobel, 1998.
  5. Les Jardins de Magellan, 1998.
  • Waldeck, avec Thierry Gioux, Glénat, coll. « Grafica » :
  1. Le Jaguar éternel, 1998[22].
  2. L'Idole aux yeux vides, 2000.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Dehossay, « Mille-feuilles : le choix des chroniqueurs de ce 26 avril », sur www.rtbf.be,
  2. Michel André, « Une Vision Fantastique de la crise », La revue nouvelle,‎ (lire en ligne)
  3. Jacques De Decker (« Dellisse, l’un de nos écrivains les plus intelligents écrit ainsi au bord du gouffre. »), « La marge et la contre-marge de Jacques De Decker », Espace livres,‎ (lire en ligne)
  4. « La Tête d'affiche : Luc Delisse pour l'ouvrage "Libre comme Robinson" », sur RTBF,
  5. Daniel Simon, « Dédale au coeur Un coup de cœur du Carnet », Le Carnet et les Instants,‎ (lire en ligne)
  6. Pol Charles, « Luc Dellisse : Cinéma total », Le Carnet et les Instants N° 108,‎ (lire en ligne)
  7. Daniel Arnaut, « Scénario, mode d’emploi », Le Carnet et les Instants N°159,‎ (lire en ligne)
  8. Christine Pinchart, « « Les Atlantides », le nouveau roman de Luc Dellisse », sur rtbf.be,
  9. « Le choix des libraires : "2013 : année-terminus" de Luc Dellisse », sur 2Ominutes.fr,
  10. Rony Demaeseneer, « L’amour et la guerre sous l’herbe qui tremble… », Le Carnet et les Instants,‎ (lire en ligne)
  11. Nicolas marchal, « S’engouffrer dans les failles », Le Carnet et Les Instants,‎ (lire en ligne)
  12. Joseph Duhamel, « Le policier et ses fantômes », Le Carnet et Les instants,‎ (lire en ligne)
  13. Jan Baetens, « Le Policier fantôme : entretien de Jan Baetens avec Luc Dellisse le  », Belphégor. Littératures populaires et culture médiatique, nos 2021-1 « Écritures et formats médiatiques »,‎ (lire en ligne).
  14. Nausicaa Dewez, « Les secrets du professeur de scénario », Le Carnet et les Instants,‎ (lire en ligne)
  15. « Comment le cinéma fabrique-t-il des stars ? », sur www.franceinter.fr,
  16. Jan Baetens, « "Contrehistoires littéraires" », Acta Fabula,‎ janvier 2014, vol.15 n°1 (lire en ligne)
  17. Aliénor Debrocq, « Liberté chérie », L'Echo,‎ (lire en ligne)
  18. « Emission Le courrier recommandé sur BX1 », sur www.bx1.be,
  19. Jan Baetens, « Luc Dellisse : Des souvenirs trouvés aux souvenirs nouveaux », Diacritick,‎ (lire en ligne)
  20. Didier Cahen, « La chronique de Didier Cahen », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  21. Jan Baetens, « Luc Dellisse : La poésie lectrice de l’île (Le cercle des îles) », Diacritick,‎ (lire en ligne)
  22. Laurent Mélikian, « Mangez-moi », BoDoï, no 10,‎ , p. 42.

Liens externes[modifier | modifier le code]