Luc Blanchette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luc Blanchette
Image illustrative de l'article Luc Blanchette
Fonctions
Député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue
En fonction depuis le
Prédécesseur Gilles Chapadeau
Ministre délégué aux Mines
En fonction depuis le
Ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec
En fonction depuis le
Biographie
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Québec
Diplômé de Université de Sherbrooke
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Profession économiste

Luc Blanchette est un économiste et un homme politique québécois. Le 7 avril 2014, il a été élu député de la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue à l'Assemblée nationale du Québec sous la bannière du Parti libéral du Québec.

Le 23 avril 2014, il est nommé ministre délégué aux Mines et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec dans le gouvernement Couillard. Il a conservé ces fonctions lors du remaniement du conseil des ministres qu'a opéré le premier ministre Philippe Couillard, le 28 janvier 2016.

Né au Cap-de-la-Madeleine (Trois-Rivières), le 25 février 1960, M. Blanchette a complété son diplôme d'études collégiales en sciences sociales, au cégep de Trois-Rivières, en 1979. Il a par la suite obtenu son baccalauréat en sciences économiques, à l'Université de Sherbrooke, en 1982. C'est en Abitibi-Témiscamingue qu'il unit sa destinée à celle de Martine Rioux. Ils auront ensemble trois enfants.

M. Blanchette et Mme Rioux s'établissent en Abitibi-Témiscamingue au cours des années 1980. Leurs parcours professionnels respectifs les mèneront d'abord au Témiscamingue, puis en Abitibi, plus précisément à Rouyn-Noranda.

En 1996, M. Blanchette complète une maîtrise en gestion de projet, à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Avant de se lancer en politique, M. Blanchette a connu un parcours professionnel où ses compétences d'économiste lui auront permis de contribuer au développement régional, d'abord en Estrie, puis au Témiscamingue et en Abitibi. Il mettra aussi à profit ses connaissances, son expertise et ses talents d'orateur en devenant enseignant au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, puis chargé de cours à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Voici d'ailleurs, en ordre chronologique, les différentes fonctions qu'a occupé Luc Blanchette au cours de sa carrière professionnelle:

- Agent de développement, Conseil régional de développement de l’Estrie (1983)

- Économiste consultant pour la vice-présidence environnement, Hydro-Québec (1984)

- Agent de développement, Conseil régional de développement de l'Abitibi-Témiscamingue (1985-1986)

- Agent de recherche, Commission de formation professionnelle de l’Abitibi-Témiscamingue (1986-1989)

- Chargé de cours, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (1988-2014)

- Agent de développement industriel, Office de planification et de développement du Québec (1990-1993)

- Économiste consultant, L.B. Consultation (1994-1999)

- Économiste, Service Canada (1999-2014)

En plus d'un parcours professionnel bien rempli, M. Blanchette dispose aussi d'une liste d'implications sociales qui retient l'attention. En voici d'ailleurs un survol :

- Président du conseil d’administration de la Maison de la famille de Rouyn-Noranda

- Président du Syndicat des chargés/chargées de cours de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscaminque

- Président du conseil d’administration du Centre de santé et de services sociaux de Rouyn-Noranda

- Trésorier de l’Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux

Tout ce parcours aura fait en sorte de préparer M. Blanchette à devenir député de Rouyn-Noranda - Témiscamingue, ministre délégué aux Mines, ainsi que ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec. Désormais, c'est à ce niveau et grâce à ses fonctions politiques que M. Blanchette continue à se dédier au développement régional.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]