Low frequency oscillator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Low frequency oscillation)
Aller à : navigation, rechercher
LFO sur le Jupiter-6 de Roland.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LFO.
image illustrant la musique électronique
Cet article est une ébauche concernant la musique électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le LFO (pour Low frequency oscillator) est un générateur d'oscillation très basse fréquence, utilisé en musique pour commander des modulations lentes et périodiques sur un signal sonore[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le LFO est un oscillateur analogique, numérique ou logiciel, dont la particularité est d'atteindre des fréquences infrasonique, donc inaudibles ; il est cependant utilisé en musique pour modifier un autre son. Il dispose généralement de différents paramètres de réglages :

Le concept de LFO est apparu avec les synthétiseurs modulaires dans les années 1960, où un LFO est un module analogique autonome permettant de contrôler tout module commandable en tension. Il se présente alors comme un générateur de basses fréquences.

Au sein d'un synthétiseur plus compact, ou même virtuel, le LFO est devenu un composant totalement intégré, visible uniquement grâce à ses boutons de contrôles.

Applications[modifier | modifier le code]

Effet de tremolo en modulant le volume.
Effet wah-wah en modulant le filtre.
photo d'un synthétiseur
Contrôles nombreux des 3 LFO d'un synthétiseur numérique.

En synthèse sonore, le signal du LFO est utilisé pour créer de nombreux effets périodiques. L'oscillation du LFO peut par exemple être utilisée pour commander l'amplitude du signal modulé (VCA), créant un effet de tremolo. Lorsqu'il est appliqué à la fréquence du signal modulé (VCO) on obtient un effet de vibrato. Le LFO est également à la base des effets de chorus et de phaser[2].

De manière générale, l'utilisation du LFO est comparable à celle de l'enveloppe, mais le LFO a la particularité d'être périodique[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jeffrey Stolet, « Low-frequency Oscillators », sur pages.uoregon.edu, University of Oregon (consulté le 12 septembre 2015)
  2. Pierre-Louis de Nanteuil, Dictionnaire encyclopédique du son, Dunod, (lire en ligne), Définition de LFO, page 311