Aller au contenu

Love Story (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Love Story (roman)
Genre Roman d'amour
Nombre de pages 131
ISBN 0-340-12508-X

Love Story est un roman de 1970 de l'écrivain américain Erich Segal. Segal a écrit un scénario qui a ensuite été approuvé pour la production par Paramount Pictures, qui a alors demandé à Segal d'adapter l'histoire en roman dans le cadre de la campagne de marketing du film. Le roman est sorti le 14 février 1970, le jour de la Saint-Valentin[1],[2].

Love Story est devenu l'œuvre de fiction la plus vendue en 1970 aux États-Unis et fut traduit dans plus de 20 langues[3]. Le roman est resté sur la liste des best-sellers du New York Times pendant 41 semaines et y a culminé au numéro un[4].

Le film est sorti en salles le

Synopsis[modifier | modifier le code]

Oliver Barrett IV, membre d'une famille de la haute bourgeoisie de type WASP, se prépare à Harvard à reprendre l'entreprise familiale de son père Oliver Barrett III, tandis que Jennifer Cavilleri, la fille d'un boulanger du Rhode Island, est étudiante en musique au Radcliffe College. Bien que divisés par classe, Oliver et Jenny sont immédiatement attirés l'un par l'autre et commencent à se fréquenter et se marient contre l'opposition du père d'Oliver, qui coupe les vivres de son fils, ce qui cause des difficultés au couple pour pouvoir financer les études d'Oliver: Jenny doit abandonner ses rêves d'aller à Paris pour étudier auprès de Nadia Boulanger et doit travailler dans une école privée comme enseignante.

Le couple parvient à surmonter ces difficultés et Oliver parvient à se trouver un poste bien payé au cabinet prestigieux Jonas and Marsh, ce qui annonce le début de l'aisance financière.

Cependant, le couple à des difficultés à concevoir un enfant et, lors de l'investigation, le médecin diagnostique une leucémie à Jenny. Oliver emprunte de l'argent à son père pour payer les frais de santé mais Jenny meurt de son cancer avant qu'Oliver III puisse venir dans leur chambre d’hôpital pour se réconcilier.

Oliver IV dit alors à son père «L'amour, c'est ne jamais avoir à dire qu'on est désolé», phrase que Jenny lui avait dite lors d'une dispute plus tôt.

Réception[modifier | modifier le code]

Le roman fut un succès commercial instantané, malgré des critiques cinglantes. Il a été nommé pour un National Book Award, mais il a été retiré lorsque les juges ont menacé de démissionner. William Styron, le juge en chef de la fiction cette année-là, l'a qualifié de «livre banal qui ne peut tout simplement pas être qualifié de littérature» et a suggéré que même en étant nommé, il aurait «dégradé» tous les autres romans à l'étude[5].

Sources[modifier | modifier le code]

On dit parfois qu'Al Gore a prétendu que l'intrigue était basée sur sa vie à Harvard. En fait, Al Gore avait juste dit qu'il avait lu quelque part que les personnages étaient basés sur lui et sa femme Tipper.

En 1997, Segal a confirmé le récit de Gore, expliquant qu'il avait été cité de manière inexacte dans le Nashville Tennessean et que "seul le bagage familial émotionnel du héros romantique était inspiré par un jeune Al Gore.

Erich Segal avait rencontré Gore à Harvard en 1968, alors qu'il y était en congé sabbatique[6].

David Johnston, gouverneur général du Canada de 2010 à 2017, inspira Davey, qui est dans le roman le capitaine d'une équipe de hockey sur glace; Johnston avait été capitaine de hockey universitaire de Harvard Crimson, et il fut également l'ami et et le partenaire de jogging de Segal .

Suite[modifier | modifier le code]

En 1977, une suite Oliver's Story, a été publiée et transformée en film en 1978.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Segal, « Love Story », Ladies' Home Journal, Des Moines, Iowa, Meredith Corporation, vol. 87, no 2,‎  :

    « Ladies’ Home JournalF [v87 #2, February 1970] »

  2. « Erich Segal, l'homme d'un seul succès, «Love Story» », sur LEFIGARO, (consulté le )
  3. « “The Love Story Saga”1970-1977 | The Pop History Dig », sur pophistorydig.com (consulté le )
  4. « Love Story (1970) », sur www.filmsite.org (consulté le )
  5. Matt Schudel, « 'Love Story' author Erich Segal dies at 72 », The Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Melinda Henneberger, « Author of 'Love Story' Disputes a Gore Story », New York Times,‎ (lire en ligne)