Louvois (Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louvois.
Louvois
Louvois (Marne)
La mairie.
Blason de Louvois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Épernay-1
Intercommunalité Grande Vallée de la Marne
Commune Val-de-Livre
Code postal 51150
Code commune 51331
Démographie
Population 301 hab. (2013)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 06″ nord, 4° 07′ 00″ est
Altitude Min. 109 m
Max. 281 m
Superficie 12,17 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Val-de-Livre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 15.svg
Louvois

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 15.svg
Louvois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Louvois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Louvois

Louvois est une ancienne commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

La commune administre le hameau La Neuville-en-Chaillois, qui comprend une cinquantaine d'habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du parc naturel régional de la Montagne de Reims et est traversée par la Livre.

Communes limitrophes de Louvois
Ludes Mailly-Champagne, Verzenay Verzy
Ville-en-Selve Louvois Ambonnay
Tauxières-Mutry Bouzy

Toponymie[modifier | modifier le code]

La variante Lopeia peut correspondre à Lopeiae villa, le domaine de Lopeius, gentilice latin. Il faudrait comprendre Lupi via comme une variante de Lupi villa. Si le gentilice reste incertain, le sens reste le même.
Lupi via, vers 850 ; Lopeia, 1148; Loup Voie en 1254[1] et 1295[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début de la Révolution française, la commune de Louvois annexe les communes voisines de La Neuville-en-Chaillois et de Vertuelle[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1879   Brugny[4]    
2001 2004 François Hilbert    
2004 2008 Philippe Egrot    
2008[5] en cours
(au 4 juillet 2014)
Delphine Boever   Réélu pour le mandat 2014-2020[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 301 habitants, en diminution de -12,5 % par rapport à 2008 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
422 408 416 396 400 388 400 411 413
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
420 421 432 429 434 422 441 421 413
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
386 400 399 352 389 343 331 310 302
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2013
299 317 317 362 365 356 348 324 301
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Louvois fait partie de l'une des 17 communes sur 312 dont le vignoble est classé « Grands Crus ». Cette appellation « AOC Champagne Grand Cru » correspond à l'attribution d'un coefficient de 100 %, soit la meilleure note possible[10].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Louvois

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur aux deux loups passants, rangés en bande, côtoyés de deux doubles cotices potencées et contre-potencées, le tout d'or, au chef aussi d'azur chargé de trois étoiles aussi d'or, soutenu du même.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Louvois a été créé originellement au début du XIIIe siècle. Lors de son acquisition par Michel Le Tellier, marquis de Barbezieux et secrétaire d'État à la Guerre de Louis XIV, la propriété fut érigée en marquisat, puis fit partie de la dot de mariage de son fils François Michel Le Tellier de Louvois avec 35 hectares de vignes. Coordinateur de la construction du château de Versailles après la mort de Colbert, il se fit construire un magnifique château sur des plans de Mansart et des jardins de cinquante hectares dessinés par un élève de Le Nôtre. Le domaine devint en 1776 la propriété d'Adélaïde et Sophie, deux des filles du roi Louis XV. Lors de la Révolution française le domaine fut détruit ; il ne subsistait que la grille d'entrée, l'orangerie et les grands bassins. À son emplacement fut édifié, au XIXe siècle, un simple pavillon de facture classique avec quelques matériaux d'origine. Aujourd'hui, le château est propriété du groupe Laurent-Perrier ; une petite partie du jardin a été reconstitué à partir des plans originels. Les panneaux touristiques à l'entrée du village omettent de mentionner que le château de Michel Le Tellier n'existe plus.
  • L'église romane avec ses chapiteaux, ses sculptures.
  • La ferme de Vertuelle, qui accueille le public et propose des activités pour les enfants.

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. acte notarié entre l'abbaye de st-Basle et Robert de Loup-Voie
  2. acte notarié entre l'abbaye de st-Basle et Jehan dit Bernards vicomte de Loup-Voie
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Almanach Matot-Braine de 1879, p222.
  5. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  6. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  10. « Échelle des Crus de Champagne », sur Vins et tourisme