Loup Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand.
Loup Durand
Nom de naissance Louis André Durand
Alias
Michaël Borgia
H. L. Dugall
Naissance
Flassans-sur-Issole, Var (France)
Décès (à 61 ans)
Paris (France)
Activité principale
Romancier, scénariste
Distinctions
Prix du Quai des Orfèvres 1967
Prix du roman d'aventures 1976
Prix Maison de la Presse 1987
Prix 1992 de la bande dessinée de Maisons-Laffitte
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Loup Durand, pseudonyme de Louis André Durand[1], est un écrivain et scénariste français, né le à Flassans-sur-Issole (Var) et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études universitaires à Marseille, Aix-en-Provence, Londres et New York, il a exercé les métiers les plus divers : barman, docker, assistant-commissaire de bord, interprète - il connaît une demi-douzaine de langues - et surtout journaliste pour le compte d'agences de presse américaines. Il est l'auteur d'une vingtaine de romans policiers dont certains sous pseudonyme : les pseudonymes collectifs "H. L. Dugall" avec Henri Galissian et "Michaël Borgia" avec Pierre Rey. À signaler : la Porte d'or, prix du Quai des Orfèvres 1967 et Un Amour d'araignée, prix du roman d'aventures 1976. Il considérait ses premières œuvres comme un passe-temps.

Il commence sa carrière d’écrivain professionnel à l’âge de quarante-trois ans.

Lors d'une émission Apostrophes en 1987 où il était invité pour présenter son nouveau roman Daddy, Bernard Pivot l'a présenté comme le nègre littéraire de Paul-Loup Sulitzer, en brandissant La Femme pressée.

Loup Durand fut également scénariste pour la bande dessinée (Daddy, Le Maltais, TNT), pour le cinéma (Dancing Machine avec Alain Delon et Claude Brasseur) et la télévision. Daddy a été adapté après sa disparition en 2003.

Marié à une Française rencontrée au Cambodge, père d'un enfant, Loup Durand, qui a visité plus de cent trente pays, a résidé aux Baléares.

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Porte d'or, sous le pseudonyme de H. L. Dugall, avec Henri Galissian (prix du Quai des Orfèvres 1967)
    • Paris : Fayard, 1967, 191 p.
  • Un Temps pour tuer, sous le pseudonyme de H. L. Dugall, avec Henri Galissian
    • Paris : Fayard, 1969, 189 p.
  • Le Caïd : récit
    • Paris : Denoël, 1976, 372 p.
    • Paris : le Livre de poche, 1977, 702 p. (Le Livre de poche ; 4974). (ISBN 2-253-01722-1)
  • TNT, série de 9 romans publiés chez Robert Laffont entre 1978 et 1980, avec Pierre Rey, sous le pseudonyme de Michaël Borgia
    • Les Sept cercles. Paris : R. Laffont, 1978, 249 p. (T.N.T. ; 1). Rééd. avec des ill. de Christian Denayer. Bruxelles : C. Lefrancq, 1991, 222 p. (TNT. ; 1) (Collection d'aventure ; 4). (ISBN 2-87153-054-8)
    • Le Grand congélateur. Paris : R. Laffont, 1978, 248 p. (T.N.T. ; 2)
    • La Bête du Goulag. Paris : R. Laffont, 1978, 252 p. (T.N.T. ; 3)
    • Huit petits hommes rouges. Paris : R. Laffont, 1978, 244 p. (T.N.T. ; 4). (ISBN 2-221-00025-0)
    • Les Jeux d'Hercule. Paris : R. Laffont, 1978, 242 p. (T.N.T. ; 5). (ISBN 2-221-00018-8)
    • Terminus Eldorado. Paris : R. Laffont, 1979, 245 p. (T.N.T. ; 6). (ISBN 2-221-00035-8)
    • Le Grand chaperon noir. Paris : R. Laffont, 1979, 248 p. (T.N.T. ; 7). (ISBN 2-221-00336-5)
    • Les Cobras de Lilliput. Paris : R. Laffont, 1979, 249 p. (T.N.T. ; 8). (ISBN 2-221-00391-8)
    • Le 10e mari de Barbe-Bleue. Paris : R. Laffont, 1980, 249 p. (T.N.T. ; 9). (ISBN 2-221-00522-8)
  • Jaraï
    • Paris : Denoël, 1980, 508 p.
    • Paris : Librairie générale française, 1989, 670 p. (Le Livre de poche ; 6602). (ISBN 2-253-04915-8)
    • Paris : Kailash, 2006, 503 p. (Les Exotiques). (ISBN 2-84268-123-1)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Pirates et barbaresques en Méditerranée. Avignon : Aubanel, 1975, 264 p.-[12] f. de pl. (Histoire du Sud). (ISBN 2-7006-0057-6)

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • TNT, dessins de Christian Denayer
    • Volume 1, Octobre. Bruxelles : C. Lefrancq, 1989, 48 p. (BDévasion ; 1). (ISBN 2-87153-017-3)
    • Volume 2, Les 7 cercles de l'enfer. Bruxelles : C. Lefrancq, 1991, 48 p. (BDévasion ; 5). (ISBN 2-87153-041-6)
    • Volume 3, La Horde d'or, dessins de Franck Brichau. Bruxelles : C. Lefrancq, 1993, 48 p. (BDévasion ; 13). (ISBN 2-87153-114-5)
  • Le Maltais, dessins de Laurent Verron
    • Volume 1, On peut toujours négocier. Bruxelles : C. Lefrancq, 1991, 48 p. (BDévasion ; 6). (ISBN 2-87153-057-2)
    • Volume 2, Les Sept samouraïs et demi. Bruxelles : C. Lefrancq, 1993, 48 p. (BDévasion ; 15). (ISBN 2-87153-129-3)
    • Volume 3, Mao Mao Mao. Bruxelles : C. Lefrancq, 1994, 48 p. (BDévasion). (ISBN 978-2871531838)
  • Daddy, dessins de René Follet. Prix 1992 de la bande dessinée de Maisons-Laffitte
  • Les Cavaliers aux yeux verts, illustrations Didier Courtois. Bruxelles : C. Lefrancq, 1992, 56 p. (BDécrivain). (ISBN 2-87153-095-5)

Dramatiques radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Chrissie, Première diffusion : Radiodiffusion française, Marseille, 22/11/1963
  • Nathanael, Première diffusion : Radiodiffusion française, Marseille et Inter-Variétés, 23/10/1964

Filmographie[modifier | modifier le code]

En qualité de scénariste[modifier | modifier le code]

En qualité d'auteur de l'œuvre adaptée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 6 du 19 septembre 1933 sur les registres d'état civil de Flassans-sur-Issole.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]