Louise de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louise de Montmorency
Image dans Infobox.
Fonction
Première dame d'honneur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Mère
Anne Pot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Gaspard Ier de Coligny
Ferry de Mailly (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Louise de Montmorency (1496-1547), est la Première dame d’honneur de la reine de France Éléonore de Habsbourg de 1530 à 1535[1]. Elle est connue sous le nom de maréchale de Châtillon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Guillaume de Montmorency et d'Anne Pot et la jeune sœur d'Anne de Montmorency, connétable de France.

Louise se marie en 1505 avec Ferry II de Mailly, baron de Conti, chambellan du roi, capitaine de cent hommes d'armes de ses ordonnances et sénéchal d'Anjou. De son union avec lui sont nés :

- Jean en 1508 qui mourra le 27 août 1528 au siège de Naples,

- Louise en 1508 qui sera abbesse

Ferry suit le roi Louis XII en Italie où il meurt en décembre 1511 près de Milan. Louise était enceinte d'un enfant

- Madeleine qui naîtra en 1512. A 16 ans, le 27 août 1528 elle épouse le comte Charles de Roye (19 ans) qui possède entre autres les seigneuries de Roye et de Muret.

Louise se remarie en 1514 avec Gaspard Ier de Coligny. Le couple donne naissance à trois fils, qui jouèrent tous un rôle important dans les Guerres de Religion : Odet (1517-1571) cardinal de Châtillon, Gaspard II (1519-1572), amiral, et François (1521-1569), seigneur d'Andelot.

En 1530, elle fut nommée Première dame d'honneur de la nouvelle reine. Elle se retira en 1535 et fut remplacée par Jeanne d'Angoulême, dame de Givry.

Elle tient un rôle important dans la propagation de l'influence calviniste en France au XVIe siècle.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aline Roche, "Une perle de pris" : la maison de la reine Eléonore d’Autriche, Paris, Cour de France.fr, 2010. Article inédit publié en ligne le 1er octobre 2010 (http://cour-de-france.fr/article1646.html).